Le Maroc veut fermer tous les cafés à chicha

16 mars 2020 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Déjà en guerre contre les cafés à chicha, le gouvernement marocain veut intensifier cette lutte contre ces établissements présentant des risques de transmission élevés de coronavirus.

Le gouvernement marocain a plus de raison d’engager cette lutte contre ces établissements de consommation de chicha, face à l’épidémie du coronavirus. Selon Hespress, des opérations sur le terrain, mandatées par le ministère de l’Intérieur, ont pour objectif de forcer les propriétaires de cafés à chicha, présumés nids de contamination, à fermer leurs établissements dans les grandes villes du royaume, notamment à Casablanca et à Agadir.

Selon les autorités marocaines, près d’une trentaine de contamination au Covid-19, ont été enregistrés jusqu’à présent dans le royaume. Outre les liaisons aériennes et maritimes suspendues, l’interdiction de tous les rassemblements publics auxquels prennent part plus de 50 personnes, ainsi que les événements et rencontres sportifs, culturels et artistiques, ont été suspendus à travers le pays.

Cette interdiction touche également l’ensemble des crèches, des établissements d’enseignement, de formation professionnelle et des universités, privés et publics, et est en vigueur dès ce lundi, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Coronavirus : la chicha serait un véritable canal de transmission du virus

Le professeur Didier Raoult affirme dans une vidéo publiée sur YouTube, que la chicha serait responsable de la propagation du Covid-19.

Coronavirus : quid des cafés à chicha au Maroc ?

Contrairement aux autres pays comme le Koweït, la Tunisie et l’Iran, qui ont décidé de fermer les cafés à chicha, au Maroc, ces cafés continuent de s’animer sans aucune mesure...

La ville de Tanger fait la chasse aux cafés chicha

Une vaste campagne est désormais lancée contre les cafés qui servent le narguilé à Tanger.

Casablanca : arrêté pour avoir tenté de corrompre un commissaire

Une enquête a été ouverte à Casablanca à l’encontre d’un homme soupçonné d’être impliqué dans une affaire d’exploitation d’un café offrant la chicha sans autorisation et pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : les recettes touristiques en hausse par rapport à 2021

La reprise de l’activité touristique observée depuis l’ouverture des frontières se confirme au Maroc. À fin mai, les recettes ont atteint 20 milliards de dirhams, en hausse de 173 % par rapport à 2021.

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.