Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

9 août 2022 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

Dans une circulaire adressée aux walis et gouverneurs, le ministre énumère les conditions de recevabilité des demandes de transfert des agréments des taxis, les personnes qui peuvent les présenter, ainsi que les délais impartis pour leur soumission, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar. Il les a exhortés à émettre un arrêté « gubernatorial » pour annuler tout agrément dès qu’ils prennent connaissance du décès de son détenteur.

À lire : Maroc : de nouveaux changements pour les taxis

Seuls les veuf(ve)s sans revenu ou en situation de précarité matérielle et sociale, les fils exerçant effectivement la profession de conducteur de taxi avant le décès du titulaire de l’agrément, les fils en situation de handicap, les fils majeurs, les mères ou les pères sans revenu ou en situation de précarité matérielle et sociale, sont habilités à déposer une demande de transfert d’agrément de taxi.

À lire : Le système des agréments plombe le secteur du taxi

Dans cette circulaire, Abdelouafi Laftit exhorte les walis et gouverneurs à ne plus accepter les demandes de personnes qui se trouvent dans une situation matérielle et sociale convenable ou disposent d’un revenu stable et suffisant. Enfin, il les appelle au maintien des services de taxis. Ils doivent faire correspondre le nombre d’agréments exploités aux besoins de la préfecture ou de la province.

Sujets associés : Administration - Routier - Transport en commun - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Le système des agréments plombe le secteur du taxi

Au Maroc, la filière de taxi est confrontée à d’énormes difficultés. Face au vieillissement de la flotte, les chauffeurs pointent du doigt le système d’agréments qui ne leur...

Rabat : les chauffeurs de taxi en colère contre les VTC

Les chauffeurs de taxis de Rabat sont en colère contre les autorités de la ville qui se préparent à accorder des autorisations à plusieurs sociétés de VTC (voiture de transport...

Maroc : plus de 7000 taxis renouvelés en 2020

En 2020, environ 7130 taxis ont été renouvelés grâce à la reconduction du programme de subventions. Selon le ministère de l’Intérieur, le renouvellement a connu un bond de 233 %...

Les taxis de Rabat seront-ils bientôt gérés par des sociétés privées ?

Les taxis de Rabat seront bientôt gérés par des sociétés privées. C’est du moins l’essentiel à retenir d’un récent accord signé entre le ministère de l’Intérieur et les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2023 au Maroc : voici les horaires des administrations

En raison du mois de Ramadan qui démarre dans quelques jours, les horaires de travail dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales seront modifiés.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Voici les projets d’autoroutes en cours au Maroc

Le Maroc met en œuvre des projets d’autoroutes et de route d’envergure. Certains affichent un taux de réalisation de 100 %, tandis que d’autres avancent à grands pas.

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...