Maroc : forte chute de la triche au baccalauréat

12 juillet 2020 - 06h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

La tricherie a fortement baissé lors des examens du baccalauréat au Maroc. C’est ce que vient d’affirmer le ministère de l’Éducation nationale qui parle une chute de 30 %.

Le nombre total des candidats présents est de 385 981, soit un taux de présence de 97,2% pour les candidats scolarisés et de 62% pour les candidats libres, relève le ministère dans un communiqué, notant que ces taux reflètent le fort engouement pour passer les examens de cette session, que ce soit pour les candidats scolarisés ou bien les candidats libres.

En attendant les résultats, le ministère a tenu à faire un bilan à mi-parcours. Dans un communiqué, il a souligné qu’au nombre des 385 981 candidats «  870 venant des établissements pénitentiaires ont passé les épreuves de cette session, ainsi que 539 autres, en situation de handicap  ». Ces candidats, malgré le caractère particulier de leur situation, ils ont bénéficié «  des formules d’adaptation aux épreuves , et ce, en application des mesures d’organisation en vigueur dans le cahier de procédures pour l’organisation des examens du baccalauréat  », est-il indiqué dans un communiqué, qui précise que «  12 candidats atteints du coronavirus ont pu passer les épreuves dans des centres créés au niveau des hôpitaux de campagne dans les régions Ben Slimane, Sidi Yahya El Gharb et Benguerir .

La correction des épreuves a été lancée au niveau de 375 centres dans lesquels sont répartis 31 282 enseignants-correcteurs, dans le strict respect des mesures sanitaires de prévention. Le ministère salue le degré d’implication de tous les acteurs à divers niveaux, tout en les appelant «  à poursuivre les efforts dans le même esprit de responsabilité pour assurer la réussite des étapes restantes de cette importante échéance pédagogique  », fait part la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Baccalauréat Maroc 2023 - Fraude - Ministère de l’Education nationale

Aller plus loin

Baccalauréat 2020 : poursuite des opérations antitriche

La police de Berkane a procédé mercredi à l’arrestation de deux personnes qui seraient impliquées dans une affaire de possession et de trafic de matériels informatiques...

Baccalauréat 2020 au Maroc : de nombreux cas de fraude

De nombreux cas de fraude ont été enregistrés chez les bacheliers lors de la première étape de l’examen national du baccalauréat qui a lieu les 3 et 4 juillet.

Maroc : 14 individus arrêtés pour fraude au baccalauréat

Quelque 14 individus ont été interpellés par les services de la police judiciaire à Salé, Témara, Agadir, Oujda et Meknès au cours du mois de juin pour leur implication présumée...

Maroc : il agresse son professeur qui l’empêche de tricher

Un élève du lycée Khaled Ibn El Oualid, situé non loin de Berrechid, a violemment agressé son professeur de mathématiques pour l’avoir empêché de tricher.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Écoles privées au Maroc : mauvaise nouvelle pour les parents

Mauvaise nouvelle pour des parents d’élèves au Maroc. Des écoles privées prévoient d’augmenter encore leurs frais de scolarité à la rentrée prochaine.

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes entreprises qui les paient via des intermédiaires.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.