Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

27 décembre 2022 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris une décision commune portant interdiction, importation et commercialisation des véhicules polluants.

Une nouvelle réglementation visant à réduire l’impact des gaz à effet de serre sur l’environnement à travers l’interdiction de l’importation et la vente des véhicules polluants entre en vigueur à partir du 1ᵉʳ janvier 2023. Elle entre dans la droite ligne des « efforts que multiplie le Maroc pour protéger l’environnement et en application de l’article 24 du décret n° 2.10.421 du 29 septembre 2021 qui dispose que « les véhicules à moteur ne doivent pas émettre de fumées, de gaz toxiques, corrosifs ou odorants, dans des conditions susceptibles d’incommoder la population, de compromettre la santé et la sécurité publiques ou de porter préjudice à l’environnement », fait savoir le quotidien arabophone Al Akhbar.

À lire : Voitures d’occasion : l’Afrique, poubelle de l’Europe

S’agissant des nouvelles homologations de véhicules neufs, la nouvelle réglementation « a également été renforcée » à travers « l’arrêté N° 2251.21 du Ministère de l’Équipement, des transports, de la logistique et de l’eau, promulgué le 05 août 2021 » qui clarifie « le dispositif réglementaire de la mise en application de la nouvelle norme. Cette réglementation sera appliquée aux poids lourds après 24 mois pour les nouvelles homologations et 36 mois pour l’enregistrement » à cause de la conjoncture de crise dans le secteur des transports, est-il précisé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Automobile - Santé - Environnement - Douane marocaine - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Maroc : il sera plus difficile de frauder la vignette automobile

Les acheteurs de véhicules d’occasion doivent faire preuve de vigilance à partir du 1ᵉʳ janvier 2021. Le gouvernement vient de se donner une arme redoutable contenue dans le...

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad...

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et...

Volées en Europe, des dizaines de voitures finissent au Maroc

Une enquête a été ouverte par les services de sécurité marocains, en coordination avec Interpol, sur un réseau international spécialisé dans le trafic de voitures volées en Europe.

Ces articles devraient vous intéresser :

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Le Maroc envahi par les chiens interdits

Alors que la loi relative à « la prévention et la protection des personnes contre les dangers des chiens », interdit la possession, la domestication, l’achat, la vente et l’élevage de chiens classés comme dangereux, nombreux sont les jeunes qui...

MRE : la détaxe au Maroc, comment ça marche ?

Si vous êtes un Marocain résidant à l’étranger (MRE) en visite au Maroc, vous pouvez prétendre à un remboursement de certains de vos achats. Le dernier guide de la douane marocaine apporte des détails sur ce sujet.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

Neo Motors, la nouvelle voiture 100% marocaine, est en vente

C’est désormais effectif. Neo Motors, le premier constructeur automobile à capital marocain, a donné le coup d’envoi de la commercialisation de ses premiers véhicules « made in Morocco ».