Maroc : voici les lots de chocolats Kinder retirés du marché

6 avril 2022 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Des lots de chocolats Kinder auraient été contaminés par la bactérie Salmonella, poussant l’Office Nationale de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) à décider du retrait de plusieurs produits.

Dans un communiqué, l’ONSSA a indiqué qu’« en raison d’une suspicion d’infection à la bactérie Salmonella Typhimurium, responsable des toxi-infections alimentaires, de certains lots de la marque de chocolats Kinder ont été retirés de la commercialisation ».

À lire : Maroc : le marché du chocolat en plein essor malgré le Covid

Il s’agit de Kinder Surprise 20 g (par un, par trois, par quatre et par six) et 100 g avec des dates de péremption comprises entre fin juin 2022 et fin octobre 2022. Sur la liste de l’ONSSA, il y a également Kinder Schoko-Bons avec des dates de péremption comprises entre fin avril et fin août 2022, Kinder Mini Eggs avec des dates de péremption comprises entre fin avril et fin août, et Kinder Happy Moments, Kinder Mix avec des dates de péremption à fin août 2022.

À lire :Les Marocains boudent le chocolat

Face à la suspicion de contamination, l’Office Nationale de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) a décidé de renforcer le contrôle de tous les produits de la société Ferrero à l’importation afin d’éviter l’introduction des lots de ces produits sur le marché national. Tous les lots des produits concernés seront immédiatement retirés du circuit de commercialisation au niveau des importateurs et des enseignes de distribution.

À lire : Des barres chocolatées « Snickers et Mars » à l’origine d’une intoxication à Berrechid

L’ONSSA invite les consommateurs à ne pas acheter les produits dont les références ont été citées et demande aux personnes qui en ont acheté en réserve à les jeter immédiatement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Consommation - Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Aller plus loin

Le suisse Barry Callebaut (chocolat) s’installe au Maroc

Le groupe suisse Barry Callebaut, spécialisé dans la fabrication de produits à base de chocolat a choisi le Maroc pour sa première implantation en Afrique. Le fabricant vient...

Le Maroc envoie du chocolat à Bouteflika lors de son hospitalisation en France

Lors de son séjour à l’hôpital Val-de-Grâce , à Paris, en France, entre les mois d’avril et juillet 2013, le Maroc envoyait quotidiennement au président algérien Abdelaziz...

Belgique : le thé « Herbes du Maroc » retiré du marché

Le produit herbal tea « Herbes du Maroc » (50 g) de la marque Hayatea a été retiré des rayons de vente en Belgique et les clients l’ayant acheté sont priés de le retourner dans...

Les Marocains boudent le chocolat

Chaque fin d’année, le marché marocain du chocolat connaît son pic. Mais cette année, en raison de la crise sanitaire, les Marocains semblent avoir boudé ce petit plaisir.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.

Les prix de la viande au Maroc résisteront-ils à la sécheresse ?

Les prix de la viande connaîtra-t-il une augmentation au Maroc à cause de la sécheresse qui touche le Maroc depuis quelques années ? Voici la réponse d’un expert du secteur.

La « chebakia », la pâtisserie marocaine incontournable lors du ramadan

Lors du ramadan au Maroc, la « chebbakaa », des petits gâteaux traditionnels au miel, est proposée tous les jours sur les tables pour les dîners de rupture de jeûne.

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants pointent du doigt l’Office national de sécurité sanitaire des produits...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?