Maroc : 137 mosquées arborent le drapeau amazigh

21 mai 2013 - 17h54 - Maroc - Ecrit par : J.L

Une première au Maroc. 137 mosquées dépendant du ministère des Habous et des Affaires Islamiques arborent désormais le drapeau amazigh à travers le Maroc, principalement dans les régions du Moyen et Grand Atlas.

Ces mosquées ne seront pas utilisées pour faire la propagande d’une certaine idéologie, mais pour défendre un Islam marocain amazigh, ouvert, éclairé et laïque, explique Omar Louzi, fervent militant berbère à Al Massae.

Au Maroc, environ 254 Imams amazighs officient dans les mosquées du Royaume. Les prêcheurs, qui font partie du mouvement des Imams Amazighs, veulent contrecarrer, selon eux le courant wahabite, pour qui le mouvement amazigh est opposé à l’Islam, affirme Omar Louzi.

Pour le militant, "les mosquées ne sont plus juste des lieux de culte", mais "sont utilisées également par des wahabites et des islamistes pour y faire l’apologie de leurs idées, citant à ce propos les réactions de certains prêcheurs en réponse à Ahmed Assid. Le chercheur de l’Ircam estime que le message de l’Islam enseigné aux jeunes est un message terroriste, car il se rapporte à un contexte où la religion était "propagée par l’épée".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amazigh - Religion - Ahmed Assid - Ministère des Habous et des Affaires islamiques

Ces articles devraient vous intéresser :

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

MRE : Du changement pour l’opération Marhaba 2024

Contrairement aux années antérieures, l’opération Marhaba marquant le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc va démarrer deux jours avant la date habituelle. La coïncidence avec l’Aïd al-Adha oblige.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Ramadan et sport : oui, mais sous conditions

Le sport et le jeûne du Ramadan ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, une activité physique modérée durant cette période peut s’avérer bénéfique pour la santé. Mais pour profiter pleinement de ses bienfaits et éviter les risques, il est...

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.