L’acquisition par le Maroc de navires de guerre turcs Kilic II se confirme

20 janvier 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc est en négociations avec la Turquie pour l’acquisition de 7 navires d’attaque rapide de classe Kilic II et d’une corvette de classe Ada.

Après le renforcement de son armée aérienne et de terre, le Maroc poursuit sa dynamique de modernisation avec l’acquisition d’équipements de pointe au profit de la Marine royale. Il a déjà demandé la construction d’un patrouilleur à la société espagnole Navantia, et prévoit d’acquérir 7 navires d’attaque rapide de classe Kilic II et une corvette auprès de la Turquie, fait savoir Tactical Report. Les autorités marocaines ont engagé les négociations avec le fabriquant turc en octobre dernier pour un montant d’environ 200 millions d’euros.

À lire : Le Maroc veut acquérir des navires de guerre espagnols

Les navires de classe Kilic ont été conçus par le fabricant allemand Lurssen pour la Turquie en 1998. Le Kilic II, version améliorée du premier modèle, a vu le jour quelques années plus tard. D’une longueur de 62 mètres, il peut aller à une vitesse maximale de 74 km/h et dispose d’un système de capteurs capable de surveiller simultanément 160 cibles aériennes et 40 en surface.

À lire : Le Maroc commande trois navires de guerre aux Pays Bas

Quant à la corvette de classe Ada qu’envisage également d’acquérir le Maroc auprès de la Turquie, elle mesure 100 mètres de long sur 14,4 de large et peut aller à une vitesse maximale de 53 km/h avec une autonomie de 6 500 kilomètres. Elle dispose d’un système d’arme sophistiqué destiné au combat en surface comme sous-marin, ainsi que d’un héliport situé à l’arrière du bateau pouvant accueillir un hélicoptère de taille moyenne comme les Seahawks de la marine turque.

Le Maroc pourrait réceptionner les 7 bateaux de classe Kilic II et la corvette de classe Ada au cours de cette année 2022 afin de remplacer sa flotte de navires d’attaque rapide de classe Lazaga acquis depuis le début des années 80.

Sujets associés : Maritime - Défense - Armement - Turquie

Aller plus loin

Le Maroc veut acquérir des navires de guerre espagnols

Alors que le Maroc s’active pour la délimitation de ses frontières maritimes, l’Espagne est disposée à lui céder deux navires de guerre. Cette nouvelle coopération intervient...

Le Maroc va finalement acquérir un sous-marin français ?

Le Maroc pourrait recourir au français Naval Group pour l’acquisition d’un sous-marin, seul engin manquant à l’arsenal des Forces Armées Royales (FAR). Il y a quelques mois, des...

Le Maroc commande trois navires de guerre aux Pays Bas

Les chantiers navals néerlandais Schelde Shipbuilding ont accepté de construire trois navires de guerre de la classe SIGMA, jaugeant 1.600 tonnes, pour la Marine royale marocaine.

Le Maroc veut acquérir le sous-marin russe, l’Amur 1650

Après le rétablissement de ses relations avec Israël, le royaume entend, dans le cadre de sa coopération militaire avec la Russie, acquérir l’Amur 1650.

Ces articles devraient vous intéresser :

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.

Des hélicoptères H135 d’Airbus pour les Forces Royales Air marocaines

Le Maroc a commandé des hélicoptères H135 d’Airbus auprès du constructeur aéronautique européen, Airbus. De quoi moderniser et renforcer sa flotte d’hélicoptères militaires.

Les MRE doivent prendre les billets retour à l’avance

Tanger Med a informé les MRE que dans le cadre de la phase retour de l’opération Marhaba 2022, ils devront se munir, avant de se rendre au port, d’un billet de retour délivré par leur compagnie maritime, précisant une date et heure de voyage fermes.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc établit une nouvelle zone militaire au Nord

Le Maroc va se doter d’une nouvelle zone militaire dans le nord du pays. De quoi quadriller davantage le territoire national.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.