Le Maroc, première destination de l’outsourcing en Afrique

3 février 2021 - 12h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Avec 50 % de parts de marché, le Maroc se distingue comme une destination « haut de gamme », expert dans les prestations à plus forte valeur, contrairement à une place de destination Low Cost, a indiqué Youssef Chraiba, le président de la Fédération marocaine de l’externalisation des services. En dépit « des offres agressives » de concurrence en matière de prix, le royaume maintient son leadership de l’outsourcing francophone.

Lors d’un webinaire sur les perspectives du secteur, M. Chraiba a mis l’accent sur le développement connu par le secteur entre 2015 et 2019, où 120 000 emplois ont été créés, soit une augmentation de 9 %. Sur la même période, le chiffre d’affaires adopté était de plus de 14 milliards de dirhams (MMDH) en 2019. De plus, le secteur a occupé la troisième place en termes de CA à l’export.

Malgré la crise sanitaire, le secteur tient bon, avec « un très fort rebond » de l’activité au dernier trimestre 2020. Rappelant l’historique du secteur qui a « démarré au Maroc il y a un peu plus de 20 ans, avec 2 principaux segments », le président de la Fédération marocaine de l’externalisation des services (FMES) a précisé que le secteur de l’outsourcing « ne peut plus être réduit à des verticaux comme l’IT ou le CRM ». Il recouvre désormais l’externalisation de l’ensemble des métiers de services à valeur ajoutée.

La vice-présidente de la CGEM, Ghita Lahlou, a quant à elle souligné que le secteur de l’outsourcing s’est bien développé pour se faire une place au milieu des fédérations de la CGEM. Mettant en avant le rôle primordial de l’Offshoring pendant cette période de crise, Ghita Lahlou affirme que le secteur est un grand fournisseur d’emplois, une source de devises et ainsi, un levier de stabilité de la balance commerciale.

La FMES englobe l’ensemble des entreprises exerçant dans les métiers de l’externalisation des services au Maroc. Sa cooptation par la CGEM intervient suite à la décision du Conseil d’administration de la Confédération, le 24 septembre 2020.

Sujets associés : Exportations - Emploi - Offshoring - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : les propositions du patronat pour relancer la machine économique

Au cours d’une visioconférence, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a présenté à la Chambre des conseillers ses 10 amendements au Projet de loi de finances...

Le Maroc accroît ses échanges commerciaux avec ses partenaires d’Afrique

De 2000 à 2019, soit en près de 20 ans, les échanges commerciaux entre le Maroc et ses partenaires d’Afrique ont progressé de 9,5 % en moyenne annuelle pour s’établir à près de...

Covid-19 : l’offshoring fortement impacté par la crise sanitaire

La crise du covid-19 n’a épargné aucun secteur. L’offshoring subit les conséquences de la propagation de la pandémie. Une baisse du chiffre d’affaires est annoncée pour le mois...

Forte croissance des exportations marocaines vers l’Afrique

Entre 2009 et 2019, le Maroc a œuvré pour le développement de son cadre d’échanges avec le reste de l’Afrique. La balance commerciale maroco-africaine est passée d’un déficit de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Le groupe Thalès renforce sa présence au Maroc, près de 150 emplois à terme

Le groupe français Thalès, spécialiste mondial de cybersécurité, va renforcer sa présence au Maroc à travers un nouvel investissement d’une valeur de plus de 350 millions de dirhams dédié au secteur de l’outsourcing.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Industrie marocaine : l’automobile tire les exportations vers le haut

Les exportations du secteur automobile ont augmenté de 37,4 % à fin juillet 2023 par rapport à la même période de 2022, atteignant près de 82,02 milliards de dirhams (MMDH), selon l’Office des changes.

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...