Maroc : les parents sanctionnés en cas de décrochage scolaire

12 mars 2021 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

À en croire les statistiques rendues publiques par le ministère de l’Éducation nationale, au moins 161 837 élèves du cycle collégial ont quitté l’enseignement durant l’année scolaire 2020-2021, et la situation est la même chaque année. Pour éradiquer le phénomène, le ministre de l’Éducation a décidé de poursuivre en justice les parents et tuteurs de ces élèves.

Malgré les nombreuses sensibilisations, le décrochage scolaire est de plus en plus important au Maroc. Désormais, les parents et tuteurs qui n’arriveront pas à garder leurs enfants à l’école, devront rendre des comptes. Selon Saaid Amzazi, la décision est basée sur les dispositions de la Constitution garantissant un accès à l’éducation pour tous. Pour le ministre, les familles ont le devoir d’assurer ce droit indispensable à l’épanouissement et au bien être de leurs enfants.

Pour montrer que la décision sera suivie et appliquée à la lettre, le ministère de l’Éducation a signé un partenariat avec le ministère public. Plus de 300 000 élèves ont abandonné l’école durant l’année scolaire 2019-2020. « Le pourcentage des élèves ayant abandonné l’école entre les années scolaires 2018-2019 et 2019-2020 est passé de 2,7 % à 2,1 % dans l’enseignement primaire, de 12,1 % à 10,4 % dans l’enseignement secondaire collégial et de 8,8 % à 7,4 % dans l’enseignement secondaire qualifiant », indiquait le ministre de l’Éducation nationale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Ministère de l’Education nationale - Sanction - Saaïd Amzazi

Aller plus loin

Rentrée scolaire 2020-2021 : cours en présentiel ou à distance ?

Prévue le 3 septembre prochain, la rentrée scolaire 2021-2022 laisse planer beaucoup d’incertitudes sur la forme de l’enseignement dans les lycées et collèges publics et privés....

L’année scolaire sera prolongée au mois de juillet 2022

Après le report de la rentrée scolaire, le ministre de l’Éducation nationale, en accord avec différents acteurs du secteur, a décidé de prolonger le calendrier scolaire jusqu’au...

Les Marocains déçus de l’école hybride

L’enseignement hybride mis en place depuis plusieurs mois en raison du contexte sanitaire, n’est pas à la hauteur des attentes des Marocains. Sa mise en œuvre qui oblige à la...

Le décrochage scolaire en légère baisse au Maroc

L’abandon scolaire est en baisse au Maroc. C’est du moins ce qu’indiquent les données communiquées par Saïd Amzazi, ministre en charge de l’Éducation nationale, de la formation...

Ces articles devraient vous intéresser :

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Maroc : voici le calendrier scolaire et des examens

Le calendrier de l’année scolaire 2022-2023 pour l’enseignement primaire, collégial, secondaire et le brevet de technicien supérieur (BTS) a été publié, par le ministère en charge de l’Éducation. En voici le détail.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...