Maroc : une fin d’année difficile pour les pâtissiers

31 décembre 2020 - 23h40 - Ecrit par : G.A

Il y a encore un an, la période des fêtes de fin d’année rimait avec débordements et rentrées d’argent chez les pâtissiers qui fixaient la date au-delà de laquelle, plus aucune commande n’est reçue. Mais avec la crise sanitaire actuelle et les mesures prises par les autorités, les pâtissiers ne verront pas grand monde.

Les fêtes de fin d’année interviennent dans un contexte marqué par la décision du gouvernement de renforcer les mesures face à la virulence du Covid-19, en adoptant un strict couvre-feu, la fermeture des cafés, commerces et centres commerciaux à 20h tous les jours. Les restaurants des villes comme Casablanca, Tanger, Marrakech et Agadir ont été invités à fermer.

Prenant la mesure de la situation, plusieurs pâtisseries ont dû revoir leurs différentes offres, en vue de satisfaire les exigences de leurs clients. Les commandes par voie téléphonique ou encore la livraison à domicile font partie des nouvelles propositions pensées par les pâtissiers pour renflouer les caisses. D’autres ont simplement choisi de développer leur propre site de commerce en ligne ou de s’associer à des plateformes pour faire écouler leurs produits, dans le respect de mesures sanitaires, rapporte la MAP.

Nadia travaille dans une franchise de boulangerie et pâtisserie de renom à Rabat. Elle a confié que le mois de décembre vient souvent couronner une année marquée par des ventes en baisse. C’est le mois que préfèrent tous les pâtissiers parce qu’ils savent qu’ils feront de bonnes affaires. Mais avec la rareté des événements, les commandes se font aussi rares. Néanmoins, elle note que les commandes en ligne mises en place depuis le début du confinement, sont montées en flèche ces derniers jours. Les bûches, les mini-bûches sont les commandes les plus appréciées actuellement.

Des rares clients qui viennent dans cette boulangerie, il y a Amina, qui n’a rien perdu de ses habitudes. Elle est venue pour acheter et offrir des gâteaux et autres sucreries en cette période de fin d’année. «  C’est le moment de l’année où l’on se permet quelques gourmandises  », a confié cette mère de famille, ajoutant que cette année a été particulièrement stressante.«  On a envie de se faire plaisir durant cette période, je pense que c’est très important pour le moral  », a-t-elle confié.

Les boulangeries de proximité vivent elles aussi difficilement cette période de fin d’année. En dehors des commandes de pains, personne ne vient chercher les gâteaux et friandises. Rares sont ceux qui viennent se renseigner. Selon certains boulangers, l’annonce du couvre-feu peut également occasionner des pertes au niveau des produits non vendus. Alors qu’il devrait être le mois le plus sucré de l’année en termes de vente de gâteaux et autres, décembre laisse un gout très amer au grand désarroi des pâtissiers qui espèrent des lendemains meilleurs, précise la même source.

Tags : Gastronomie - Consommation - Chiffre d’affaires - Plainte - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : les fêtes de fin d’année n’auront pas lieu

Le nouvel an ne pourra pas être célébré cette année. Les autorités marocaines ont annoncé le maintien du couvre-feu et l’interdiction de tous les...

Agadir reste confinée pendant la période des fêtes de fin d’année

À l’instar de la ville de Casablanca et sa région, Agadir se barricade pendant la période des fêtes de fin d’année. Les autorités ont décidé de renforcer pendant deux semaines les...

Ramadan : de bonnes affaires pour les boulangeries-pâtisseries

Durant le mois sacré du ramadan, les délices des boulangeries et pâtisseries se disputent la table du ftour des Casablancais malgré la forte promotion des plats traditionnels...

Maroc : les fêtes de mariage interdites ?

Des informations circulent sur une éventuelle suspension de toutes les fêtes de mariage au Maroc, au grand désarroi des familles qui se sont avancées dans des...

Nous vous recommandons

Mariage de Mohammed Ihattaren et Yasmine (photos)

Le joueur néerlandais d’oriigine marocaine Mohamed Ihattaren a finalement officialisé sa relation avec sa petite amie Yasmine Driouech, très connue sur les réseaux sociaux, notamment TikTok. Les deux tourtereaux ont partagé la photo de leur union sur...

Explosion des importations espagnoles de tomates marocaines (+348%)

Les importations espagnoles de tomates en provenance du Maroc sont passées d’environ 18 millions de kilos en 2014 à 80 millions de kilos en 2021, soit une augmentation de 348 %.

Des attaques de méduses enregistrées dans le nord du Maroc

Plusieurs touristes en vacances sur la côte Tanger- Tétouan, ont été récemment attaquées par des méduses. Déjà plusieurs cas de piqûre de ces animaux marins ont été notés en ce début de saison estivale.

Lions de l’Atlas : rumeurs sur la prochaine équipe

À quelques jours de la traditionnelle conférence de presse au cours de laquelle,Vahid Halilhodzic va dévoiler la liste des joueurs convoqués pour le prochain rassemblement des Lions de l’Atlas, des rumeurs circulent sur la possible reconduction du même...

Sound Energy confiant sur la découverte du gaz au Maroc

Sound Energy a décidé de ne plus disperser ses activités au Maroc surtout après la rupture du contrat du gazoduc Maghreb-Europe (GME) par l’Algérie. Mais il faudra régler d’abord ses litiges fiscaux avec...

Ryanair lance une nouvelle ligne vers le Maroc cet été

La compagnie Ryanair envisage de lancer une nouvelle liaison aérienne au départ de l’aéroport Marseille-Provence vers le Maroc cet été. Cette nouvelle ligne s’inscrit dans le cadre de son programme de...

Le caftan marocain illumine l’édition Miss Univers 2021 (vidéo)

Le caftan marocain est à l’honneur à la 70ᵉ édition Miss Univers 2021 qui se déroule en Israël. Il est sublimé par la jeune Miss Maroc, Kawtar Benhalima, en lice pour la couronne et qui est habillée par la styliste marocaine Samira...

Ce que reproche l’Algérie au Maroc

Visiblement, l’Algérie n’affiche aucune volonté de pacifier ses relations avec le Maroc. Elle vient à nouveau de charger son voisin de l’Ouest.

L’Algérie cherche à s’approprier le caftan marocain

Bon nombre d’internautes algériens affirment avec force que le caftan et de la djellaba sont algériens, créant ainsi une vaine polémique. Un journaliste algérien tente d’y couper court.

Le dirham poursuit sa hausse face à l’euro

Le dirham s’est apprécié face à l’euro de 0,26 % et s’est déprécié de 0,42 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 23 au 29 septembre 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...