Le Maroc, pays sûr ? Ce que dit le Royaume-Uni

20 avril 2024 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Royaume-Uni a mis à jour son niveau d’alerte pour les voyages au Maroc après la riposte israélienne contre l’Iran.

Le Maroc est-il sûr en ce moment ? Dans sa dernière note, le Foreign Office ne déconseille de voyager dans aucune région du royaume. Toutefois, il invite les Britanniques souhaitant s’y rendre à éviter les endroits considérés comme présentant un risque accru, notamment les zones surpeuplées, les bâtiments gouvernementaux, les réseaux de transport, les entreprises ayant des intérêts occidentaux et les zones où les ressortissants étrangers et les touristes sont connus pour se rassembler, car les terroristes tenteront très probablement de commettre des attentats. Il évoque notamment l’existence d’une menace accrue liée au nombre de Marocains affiliés à Daech et à d’autres groupes extrémistes. Le ministère britannique des Affaires étrangères demande également d’éviter les lieux où s’organisent des manifestations de soutien à la Palestine. « Vous devez rester vigilant et suivre les conseils des autorités locales », conseille le ministère.

À lire :Le Royaume-Uni déconseille le Maroc à ses ressortissants

Le Foreign Office alerte par ailleurs sur les risques d’enlèvement. La menace provient des groupes terroristes de Libye, de Mauritanie et du Sahel, qui l’utilisent à des fins financières ou politiques. En plus des délits mineurs tels que les vols à l’arrachée, les vols de sacs et les vols à motos, en particulier dans les zones touristiques telles que les quartiers historiques et les plages, de crimes violents ont également été signalés occasionnellement, au cours desquels des armes telles que des couteaux ont été utilisées contre des touristes lors d’attaques de rue et de cambriolages. Le ministère conseille alors d’éviter les zones calmes une fois la nuit tombée et de ne pas transporter de grosses sommes d’argent liquide ou d’objets de valeur.

À lire :Panique à l’aéroport de Marrakech après l’alerte de la Grande-Bretagne

Le Maroc est-il sûr pour les voyageurs LGBT ? Au Maroc, l’homosexualité est un délit interdit par l’article 489 du Code pénal. Cet article stipule : « est puni de l’emprisonnement de six mois à trois ans et d’une amende de 120 à 1000 dirhams, à moins que le fait constitue une infraction plus grave, quiconque commet un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe. » En juin, le ministre avait assuré que l’homosexualité ne peut être légalisée dans un pays musulman comme le Maroc, en dépit des manipulations des courants islamistes sur la question. « Personne ne peut légaliser l’homosexualité au Maroc. On reste un pays musulman, mais les courants islamistes veulent faire de ce sujet une cause autour de laquelle ils comptent s’unir et former une force politique. Mais je ne permettrai jamais l’instrumentalisation politique de la question de la réforme du Code pénal », avait-il déclaré dans un entretien au site Al3omk. L’homosexualité étant criminalisée au Maroc, le Royaume-Uni déconseille les manifestations publiques d’affection, qui pourraient offenser et donner lieu à des poursuites.

À lire :Le Royaume-Uni alerte ses vacanciers au Maroc (Saidia)

Le Maroc est-il sûr pour les femmes aventurières ? Avec ses atouts qui combinent la tradition ancestrale et les tendances modernes, le Maroc est devenu une destination touristique privilégiée pour les femmes en quête d’expériences uniques, écrit le journal sud-africain Independent Online, notant que « chaque coin invite à l’exploration, rendant le pays une destination incontournable pour les femmes à la recherche d’une expérience de voyage enrichissante ». Toutefois, si une femme voyage seule, elle risque de se faire harceler par des hommes. Le ministère des Affaires étrangères conseille de porter des vêtements amples qui couvrent les bras, les jambes et la poitrine.

À lire :Conseils du Royaume-Uni à ses ressortissants désireux de se rendre au Maroc

Vendredi dernier, le Foreign office (ministère britannique des Affaires étrangères) a conseillé à ses ressortissants d’éviter de se rendre dans 18 pays dont le Maroc, les Émirats arabes unis, l’Égypte, l’Algérie, le Koweït, l’Arabie saoudite, la Tunisie, la Libye, la Jordanie, le Liban, le Bahreïn, la Syrie, l’Irak et le Qatar. Cette nouvelle alerte est motivée par le risque élevé d’attentats terroristes que pourraient engendrer la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, mais aussi les graves développements des tensions entre l’État hébreu et l’Iran. Ce dernier a lancé plus de 300 drones et missiles contre Israël dans la nuit de samedi à dimanche, en réponse à une frappe contre son consulat à Damas. Une attaque sans précédent menée par la République islamique contre le territoire israélien. Israël n’a pas tardé à riposter.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Grande-Bretagne - Iran - Israël

Aller plus loin

Le Maroc, membre d’une future mission de la paix à Gaza ?

Les États-Unis prévoiraient de mettre en place une force de maintien de la paix à Gaza à la fin du conflit israélo-palestinien. Le Maroc devrait en faire partie.

Panique à l’aéroport de Marrakech après l’alerte de la Grande-Bretagne

L’aéroport de Marrakech a enregistré une forte affluence de touristes à la suite d’un message du Royaume-Uni déconseillant à ses ressortissants de se rendre dans 18 pays dont le...

Le Royaume-Uni émet un avertissement de voyage pour le Maroc

Le Foreign office (ministère britannique des Affaires étrangères) conseille aux touristes britanniques souhaitant se rendre au Maroc d’examiner attentivement les exigences en...

Conseils du Royaume-Uni à ses ressortissants désireux de se rendre au Maroc

Suite à la prolongation de la suspension par les autorités marocaines des liaisons aériennes et maritimes jusqu’au 31 janvier, le Royaume-Uni vient de mettre à jour, ce mercredi...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain à la reconquête du marché britannique

Le Maroc veut reconquérir le marché britannique. Dans ce sens, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a signé des accords avec les compagnies aériennes telles que Ryanair et Easyjet. Objectif  : retrouver les chiffres d’avant-Covid.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc parie sur le tourisme interne

Les autorités marocaines affirment avoir mené plusieurs actions pour promouvoir et renforcer le tourisme interne en 2023.

Tourisme au Maroc : vers une révolution du capital humain

La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, vient de procéder au lancement des programmes de renforcement du capital humain, prévus dans le cadre de la feuille de route du tourisme sur la période 2023-2026. Preuve de l’importance qu’accordent les...

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Le Maroc fait le pari de la diversité touristique

Le Maroc compte augmenter sensiblement la capacité hôtelière dans les prochaines années et préparer le pays pour la Coupe du monde 2030. Un plan vient d’être lancé dans ce sens et il est très ambitieux.

Des villages marocains parmi les plus beaux du monde

Deux villages marocains figurent sur la liste des plus beaux villages du monde qui ont reçu la palme de « Best Tourism Villages 2022 » de la part de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.