Recherche

Maroc : un policier sort son arme pour neutraliser un présumé criminel recherché

© Copyright : DR

24 mars 2020 - 20h00 - Société

Un fonctionnaire de police officiant au district de Lissasfa, dans la zone de Hay Hassani à Casablanca, s’est vu dans l’obligation d’utiliser son arme de service pour interpeller un individu, lundi 23 mars. Celui-ci aurait des liens avec un réseau criminel s’activant dans le vol avec violence.

La police a reçu une plainte de deux personnes, dont une femme, victimes d’un vol, sous la menace, du téléphone portable de l’un et du sac à main de l’autre, lors de leurs déplacements exceptionnels autorisés en cette période de l’état d’urgence sanitaire, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Suite à cette plainte, il a été procédé à une large opération de ratissage des lieux et à des recherches minutieuses ; lesquelles ont permis d’appréhender l’un des suspects, objet de deux mandats de recherche au niveau national, émis par les services de police de Berrechid pour des affaires de vol, fait savoir la DGSN.

Lors de cette intervention sécuritaire, un fonctionnaire de police a été contraint d’utiliser son arme de service en tirant une balle de sommation après que les suspects ont menacé les patrouilles de police à l’arme blanche. L’intervention a porté ses fruits : l’un des mis en cause a été arrêté sur place tandis que les deux autres, identifiés, ont pris la fuite. Les recherches se poursuivent pour les interpeller.

En attendant d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et de déterminer l’ensemble des actes criminels qui lui sont reprochés, le prévenu arrêté a été placé en garde à vue.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact