La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

25 octobre 2022 - 08h50 - Maroc - Ecrit par : A.T

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des enfants déclarés disparus dans des circonstances suspectes.

Mécanisme de dernière génération, disposant de dernières technologies électroniques et informatiques dans le domaine du contrôle de la criminalité et de la protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers, ce programme est conçu en partenariat avec META, société propriétaire de Facebook, Whatsapp et Instagram, indique un communiqué de la DGSN.

Le dispositif est inspiré du mécanisme américain « Amber Alert » disponible sur la plateforme « Facebook », qui est lié au signalement et à la recherche d’enfants disparus, en plus de l’implication de nouveaux systèmes d’information pour accélérer les recherches afin de les trouver et les protéger, souligne-t-on.

A lire : Drame de Melilla : l’AMDH tente de retrouver les migrants disparus

Selon les explications, le système dispose d’une révision complète de la procédure de signalement et de recherche des enfants disparus par les services de police compétents. Grace à cette technique, la DGSN obtiendra de nouvelles données, pour déterminer la localisation de l’enfant disparu notamment ses loisirs, ses problèmes personnels, les endroits qu’il peut fréquenter, et autres, indique la note, précisant qu’elle est conforme à la loi, protège les données personnelles et atteint l’efficacité requise dans la protection des enfants déclarés disparus.

L’objectif d’une telle technologie est de renforcer les hypothèses de localisation des enfants disparus dans des délais plus courts, et augmenter les chances de neutraliser les dangers d’agressions physiques ou psychologiques qu’elles peuvent subir et auxquelles ils sont exposés durant la période de disparition, qu’elle soit forcée ou volontaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Facebook - Instragram - WhatsApp

Aller plus loin

Sur TF1, « Syndrome E » évoque le trafic d’enfants au Maroc

TFI va diffuser ce jeudi les deux premiers épisodes de Syndrome E, une série qui évoque le trafic d’enfants au Maroc et qui est l’adaptation au cinéma du best-seller de...

Escroquerie ou enlèvement ? Les circonstances d’une affaire à Fès encore floues

Huit individus ont été arrêtés mardi par les éléments de la police de Fès. Ils seraient impliqués dans une affaire d’enlèvement et de demande de rançon.

Des jeunes en état d’ébriété arrêtés pour vol avec violence à Salé

La police judiciaire de Salé a procédé lundi à l’arrestation de trois jeunes impliqués dans une affaire de « vol avec violence, passage à tabac et tentative d’extorsion ».

Maroc : la quasi-totalité des enfants utilise chaque jour un smartphone

Presque tous les enfants marocains utilisent quotidiennement un smartphone. Une addiction qui inquiète de plus en plus les parents, dépassés par l’évolution du numérique.

Ces articles devraient vous intéresser :

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Un message de Basma Boussil sur Instagram inquiète

La chanteuse marocaine Basma Boussil a publié cette semaine un message sur Instagram qui a inquiété de nombreux fans.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Hiba Abouk tacle à nouveau Achraf Hakimi

Hiba Abouk, l’ex-femme d’Achraf Hakimi, vient de faire une nouvelle publication sur Instagram qui n’est pas passée inaperçue. Plusieurs internautes estiment que l’actrice espagnole s’adressait indirectement à l’ailier marocain du Paris Saint-Germain...

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...