Maroc : retour du couvre-feu

20 juillet 2021 - 15h00 - Ecrit par : G.A

Les Marocains doivent s’armer davantage de patience pour faire face à la série de mesures que compte prendre le gouvernement pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19). Ainsi à compter du 23 juillet, de 23h à 4h30, les déplacements sont interdits, sauf en cas d’extrême urgence et nécessité.

Ces nouvelles mesures qui portent sur l’interdiction des déplacements nocturnes à travers tout le Royaume de 23h à 04h30, à l’exception des personnes exerçant dans les secteurs et activités vitaux et essentiels et celles représentant des cas médicaux urgents, ont été prises sur recommandations du Comité technique et scientifique compte tenu de la hausse inquiétante du nombre des contaminations et des décès enregistrés ces derniers jours, indique lundi un communiqué du gouvernement.

À lire : Covid-19 au Maroc : Ces failles qui expliquent la flambée des contaminations

Le but est, affirme-t-on, de préserver la santé des citoyens. Les déplacements entre les préfectures et provinces sont conditionnés à la présentation du passeport vaccinal ou d’une autorisation administrative de déplacement délivrée par les autorités territoriales compétentes. Les fêtes et réjouissances de mariage sont interdites. Les obsèques ne doivent pas rassembler plus de 10 personnes.

À lire : Flambée des cas de Covid-19 : El Othmani décrit une situation « inquiétante »

Le gouvernement appelle également les cafés et restaurants, les transports publics et les piscines publiques à un maximum 50 % de leur capacité d’accueil. Les rassemblements et les activités dans les espaces ouverts ne doivent pas dépasser 50 personnes, avec l’obligation de disposer d’une autorisation délivrée par les autorités locales en cas de dépassement de ce nombre, ajoute le communiqué.

À lire : Covid 19 : l’OMS craint de nouveaux variants « possiblement plus dangereux »

Face à l’apparition récurrente de nouveaux variants dans le Royaume, le gouvernement note que la situation exige le strict respect de toutes les mesures de prévention adoptées, de même que les gestes barrières, dont la distanciation physique, les règles d’hygiène et le port obligatoire du masque. C’est une question de santé publique.

Tags : Santé - Gouvernement marocain - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Au Maroc, le couvre-feu passe à 21h

Le gouvernement vient d’annoncer une série de mesures sanitaires restrictives, notamment un couvre-feu national de 21h à 5h, une interdiction de sortie ou d’entrée depuis...

Covid-19 : le Maroc pourrait dépasser les 50 décès par jour au mois d’août

Le taux de reproduction au Covid-19 augmente de jour en jour au Maroc. La menace du variant Delta est imminente, selon les ministères de la Santé et de l’intérieur. Pour éviter de...

Tanger : un médecin poursuivi pour avoir percuté un policier au niveau d’un barrage de contrôle

La police judiciaire de Tanger a déféré un médecin devant le procureur général du roi près la cour d’appel. Il est poursuivi pour avoir percuté volontairement un agent de circulation...

Recrudescence Covid-19 : le gouvernement marocain exhorte au strict respect des dispositions restrictives

La recrudescence des cas positifs au Covid-19 au Maroc durant les deux dernières semaines préoccupe le ministère de la Santé. Aussi, appelle-t-il à plus de vigilance et à un plus...

Nous vous recommandons

L’Algérie jubile et parle de « gifle assourdissante » et « d’humiliation » du Maroc

Amar Belani, envoyé spécial chargé du dossier du Sahara occidental et des pays du Maghreb, estime que la participation de Brahim Ghali, président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » aux travaux du 6ᵉ sommet des chefs d’État et de...

Casablanca : un juge corrompu devant la justice

À Casablanca, l’affaire des juges épinglés dans le cadre d’une enquête menée sur l’implication prétendue de magistrats dans une tentative d’ingérence dans un dossier judiciaire en cours, n’a pas fini de livrer ses secrets. Un juge qui occupait le poste de...

Qui est Sofiane Pamart, ce virtuose du piano d’origine marocaine ?

Sofiane Pamart, compositeur et pianiste français a des origines marocaines de par son grand-père maternel. Prodige du piano, il collabore régulièrement avec les rappeurs et les amateurs de classique et de pop, et rêve de devenir le plus grand pianiste du...

Interpol sur les traces d’un banquier marocain

La police marocaine en coordination avec Interpol poursuit ses investigations afin d’arrêter le banquier qui a emporté plus de 20 millions de dirhams.

Espagne : le prix du gaz a augmenté de 50 % en un mois

Un mois après la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc, le prix du gaz naturel liquéfié (GNL) a enregistré une hausse de 50 % en Espagne, atteignant 100 euros/MWh à fin novembre contre 66 euros/MWh un mois...

Soufiane El Bahri gracié par le roi Mohammed VI

Soufiane El Bahri, l’administrateur d’une page Facebook qui reprend les photos privées du roi Mohammed VI, a été gracié par le souverain. Le tribunal de première instance de Salé l’avait condamné à un an de prison ferme en juin...

Maroc – Nigeria : les préparatifs du gazoduc sur la bonne voie

Le Maroc s’attèle à remplir sa part dans la réalisation du projet de gazoduc onshore et offshore avec le Nigeria. Les différents organes et plans préparatifs sont mis en place pour le démarrage effectif de ce projet d’envergure...

Ces anciens de l’Académie Mohammed VI qui font la fierté du football marocain

En douze ans d’existence, l’Académie Mohammed VI de football a formé plusieurs footballeurs qui font aujourd’hui la fierté du Maroc à l’étranger. Ils sont douze parmi les talents formés par l’Académie à mener une carrière exemplaire en Europe. Il s’agit entre...

Nasser Bourita accusé d’avoir violé l’espace aérien algérien

Un élu espagnol affirme que Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a traversé l’espace aérien algérien pour se rendre au sommet Union africaine (UA)-Union européenne (UE) le 25 octobre...

Tanger Med bat tous les records

À fin 2021, le groupe Tanger Med qui gère le complexe portuaire Tanger Med, affichait un chiffre d’affaires brut de 8,044 milliards de dirhams, en forte hausse.