Safran : le Maroc triple la surface de l’or rouge

16 juin 2021 - 18h20 - Ecrit par : J.K

La culture du safran a connu un véritable boom au royaume ces dernières années au Maroc, dépassant de loin les estimations prévues. Communément appelé « or rouge », ce produit est le pistil de la fleur de crocus dont le prix les vertus supposées, la part de mystère, créent un certain engouement et drainent de nombreux agriculteurs.

Grâce au Plan Maroc Vert, la surface de safran cultivée a plus que triplé en 10 ans, dépassant l’objectif fixé par la stratégie agricole qui était de 1 350 hectares au départ, selon les données du ministère de l’Agriculture. Le Maroc doit également cette hausse à la mise en place et le lancement de Dar Zaâfaran et la co-organisation du 5ᵉ symposium international du safran.

Une plateforme a également été installée pour faciliter la production et la multiplication des cornes de safran et 112 coopératives ont eu droit à une aide. Ainsi, 63 coopératives ont été labellisées « appellation d’origine protégée », 8 coopératives autorisées ONSSA, 7 coopératives certifiées BIO, 3 autres certifiées « SIOWFOOD » et 2 attestées « FAIRTRADE », fait savoir Lavieeco.

Cultivé principalement à Souss-Massa (57% de la production) et à Draa-Tafilalt (43%), sa valorisation est assurée par ces deux régions, avec 82 unités installées à Souss-Massa et une capacité de 2,15 T/an et 57 unités installées à Draa-Tafilalt avec 1,4 T/an de capacité. Pour la vente de cet «  or rouge  », il existe un circuit court à travers lequel 55% de la production sont vendus et qui est composé surtout de coopératives, sociétés et GIE. 40% de la production sont commercialisés par le circuit long composé des grands et petits collecteurs et en dernière position, 5% de la production est vendue directement par les producteurs aux consommateurs.

Pour rappel, la filière du safran a atteint en 2019, un chiffre d’affaires de 78 MDH et une valeur ajoutée de 58 MDH/, ayant permis la création de 258 000 journées de travail et des investissements d’environ 60,3 MDH, dont 56,5 MDH mobilisés par l’État.

Tags : Exportations - Agriculture - Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Aller plus loin

Le Maroc produit 6,5 tonnes de safran

Le Maroc produit chaque année quelque 6,5 tonnes de safran. Les données ont été révélées lors du Festival international du Safran qui s’est tenu ce weekend à Taliouine (province de...

Soupe de courgette au safran

• 600gr de courgettes • 2 càs d’huile • 1 oignon haché • 1/2 litre d’eau • 1 càs de crème fraîche • 1 pincée de safran • 1 càs de persil haché • Sel et...

Nous vous recommandons

Grosse saisie de la douane à Casablanca

Les éléments de la Brigade nationale de Douanes ont saisi une grande quantité de marchandises prohibées et sensibles suite à la perquisition de deux magasins à Casablanca.

Israël refuse la demande d’indemnisation des juifs marocains

En Israël, la Cour suprême a décidé jeudi dernier que l’État ne versera aucune indemnité aux juifs du Maroc victimes de la Shoah, car ils sont inéligibles. Insatisfait de cette décision, David Yadid, l’avocat des plaignants dénonce « une discrimination pour...

Marrakech : un MRE poignardé à mort par son frère

À Marrakech, un Marocain résidant en Allemagne est mort à son domicile après avoir été poignardé par son propre frère. À l’origine de ce fratricide, un conflit familial sur fond de transferts d’argent.

Réouverture des frontières marocaines : des professionnels craignent une décision de courte durée

La décision de réouverture des frontières annoncée par le gouvernement est accueillie avec réserve dans par certains professionnels du tourisme qui craignent une mesure de courte durée.

Nouvelle loi sur les prénoms au Maroc

Au Maroc, les surnoms “Moulay”, “Sidi” et “Lalla” seront bientôt interdits et le Tifinagh sera introduit dans la transcription des noms. Ce sont les nouveautés que va apporter un nouveau projet de loi portant n° 36.21 relatif à l’état civil qui propose la...

Des pièces de rechange dangereuses vendues aux Marocains

Grogne dans les rangs de la fédération nationale des importateurs et vendeurs de pièces de rechange d’occasion pour automobiles. Elle dénonce un réseau de commerçants étrangers agissant dans l’informel dans le marché de Salmia. Marchandises non conformes,...

Une première médicale à l’Hôpital Universitaire International Mohammed VI de Bouskoura

L’Hôpital Universitaire International Mohammed VI de Bouskoura vient de réaliser un nouvel exploit en réussissant une intervention chirurgicale sur une patiente atteinte de tumeur cérébrale avec le scanner peropératoire le plus avancé au monde en...

Škoda Auto augmente ses capacités de production au Maroc

La guerre russo-ukrainienne pousse le constructeur automobile tchèque Škoda Auto à augmenter ses capacités de production à Kénitra et à Tanger.

La mer d’Alboran, au large du Maroc, suscite l’inquiétude des scientifiques

Le livre « Mer d’Alborán : Écosystèmes et ressources marines » a été présenté au public lundi. Publié aux éditions Springer et réalisé avec la coordination de l’Institut espagnol d’océanographie (IEO), il contient toutes les informations scientifiques les plus...

L’horizon s’assombrit-il pour BDS Maroc ?

Sept mois après la normalisation de leurs relations, le Maroc et Israël font bouger les lignes. À Rabat, les deux parties ont signé trois nouveaux accords portant sur le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines politique, culturel, de la...