COP 26 : le Maroc signe un pacte pour sortir de l’ère du charbon

6 novembre 2021 - 13h40 - Economie - Ecrit par : A.T

À la COP 26 qui se déroule à Glasgow, le Maroc s’est engagé avec 189 pays et organisations à ne plus financer de centrales à charbon pour produire l’électricité.

En paraphant ce document intitulé «  déclaration de transition du charbon vers une énergie propre  », la ministre de la Transition écologique et du Développement durable, Leila Benali, a accepté le pacte qui engage le Maroc à mettre un terme à l’aide publique qu’il accorde aux projets portant sur le développement de ces énergies très polluantes, rapporte Telquel.

En clair, le Maroc vient de ratifier trois clauses sur les quatre que comporte la déclaration. La manquante étant la deuxième, visant à sortir de l’électricité au charbon. Les trois autres clauses appellent néanmoins à « cesser tout nouveau projet de production d’électricité au charbon », s’engager vers une transition « juste et inclusive » et accélérer les mesures de production d’énergie propre et d’efficacité énergétique.

A lire  : Le Maroc prépare 50 projets liés aux énergies renouvelables

Pour rappel, la part du charbon dans le mix électrique au Maroc représente 69 %, rappelle TelQuel, ajoutant que le royaume dispose de quatre centrales à charbons, situées à Jerada, Jorf Lasfar, Mohammedia, Safi et la dernière, celle de Nador, est attendue pour la fin 2022.

En raison de l’exploitation de ces installations, les experts ont estimé que « le Maroc et l’Afrique du Sud sont responsables de 95 % de la production de charbon en l’Afrique », souligne la même source. À noter que les grands pays pollueurs du monde n’ont pas signé ce document. Il s’agit de l’Australie, la Chine, l’Inde, les États-Unis, le Japon et de la Russie.

Sujets associés : Ecosse - Energie - Environnement

Aller plus loin

Maroc : le secteur des énergies renouvelables créera près de 500 000 emplois les 20 prochaines années

Le passage aux sources d’énergies renouvelables au Maroc créera jusqu’à 482 000 emplois les 20 prochaines années. C’est ce que révèle une étude du Forum euroméditerranéen des...

Exportation du charbon : la Russie lorgne le marché marocain

Pour faire face aux sanctions européennes suite à son invasion de l’Ukraine, la Russie envisage d’approvisionner le Maroc en charbon.

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le...

Le Maroc prépare 50 projets liés aux énergies renouvelables

Lors de la 26ᵉ conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP26) qui se tient à Glasgow, le Maroc a annoncé travailler sur la réalisation de 50 projets liés...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de...

Total accusé de servir du mauvais carburant aux Marocains

Une députée du Parti authenticité et modernité (PAM) vient d’interpeller la ministre de la Transition énergétique sur la qualité du carburant servi dans certaines stations-service marocaines ces dernières semaines.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.