Maroc : les taxis font pression et menacent d’une grève générale

12 août 2021 - 00h10 - Maroc - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc risque une paralysie dans les jours qui viennent. Les professionnels du secteur du transport menacent d’observer une grève nationale en signe de protestation contre la limitation du nombre de passagers à 50 %, imposées par les dernières mesures restrictives anti-Covid.

Les professionnels du secteur des taxis au Maroc refont pression et décide d’entamer, la semaine prochaine, une grève nationale pour protester contre la crise que traverse leur secteur. Ce mouvement d’humeur sera tenu sous le slogan « contre la hogra, la marginalisation et l’exclusion… pour un secteur qui bénéficie de droits justes et légitimes », rapporte Hespress.

Face au mutisme du gouvernement, les signataires ont exprimé leur insatisfaction face aux problèmes du secteur qui se sont aggravés avec le Covid-19 avec ses conséquences. Les instances syndicales et associatives du secteur estiment que le gouvernement n’a pas été à l’écoute de leurs revendications et appels.

Mostapha El Kihel, secrétaire national de la Confédération démocratique du travail (CDT) a reconnu, dans une déclaration à Hespress, que la décision de tenir une grève nationale survient en réponse au « gouvernement [qui] n’a pas réagi aux demandes soulevées par les professionnels à maintes reprises, et ne s’est pas mobilisé pour sauver le secteur des problèmes dans lesquels il patauge ».

A lire : Maroc : le transport touristique en plein désarroi

Pour lui, « le gouvernement a soutenu un certain nombre de secteurs sans prêter attention aux taxis, qui sont restés mobilisés pendant la pandémie, en assurant le transport des passagers malgré les risques sanitaires auxquels ils sont confrontés ».

Les professionnels assurent que plusieurs points sont au cœur des divergences avec les autorités locales et gouvernementales, notamment la capacité limitée à 50 % alors que les taxis sont obligés de payer impôts et assurances, sans exonération ni réduction.

Sujets associés : Transport en commun - Gouvernement marocain - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Fès : nouveaux tarifs pour les petits taxis

A Fès, le tarif des trajets courts en petits taxis est en hausse. Il faut débourser désormais 6 dirhams au lieu de 4 dirhams auparavant.

Maroc : le transport touristique en plein désarroi

La crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus a fortement impacté tous les maillons du secteur du tourisme au Maroc. Les sociétés de transport touristique font face à une...

Les joueurs de l’Ittihad de Tanger en grève pour salaires impayés

C’est une ambiance inhabituelle qui a été constatée lundi au sein des joueurs de l’Ittihad de Tanger. Ils ont tout bonnement refusé de s’entraîner pour protester contre le...

Maroc : le plaidoyer des transporteurs touristiques au gouvernement

À l’instar des autres acteurs du tourisme, les professionnels du transport touristique ont été fortement touchés par la crise sanitaire du coronavirus. Ils ont manifesté pour...

Nous vous recommandons

Transport en commun

Détroit : le transport de passagers amorce une timide reprise

Le transport de passagers commence à remonter lentement au niveau du Détroit. L’activité a repris timidement au port de Tanger Med où de nouveaux bateaux exceptionnels sont affrétés pour le rapatriement des résidents en Europe et des touristes bloqués au...

Un groupe chinois s’intéresse au projet LGV Marrakech-Agadir

Le groupe chinois Zhong Neng Xuan Zong Industrial (ZN) manifeste son intérêt pour le projet de la Ligne grande vitesse Marrakech-Agadir. Il s’agit d’un groupe détenu par l’État.

Nouveaux bus à Casablanca : les chauffeurs de grands taxis en colère

La mise en service des nouveaux bus dans Casablanca et sa périphérie n’est pas du goût des chauffeurs de grands taxis qui y exercent. Ils ont décidé d’entraver le trajet de ces bus dans toute la métropole.

Maroc : de nouveaux changements pour les taxis

Au Maroc, le ministère de l’Intérieur a introduit de nouveaux changements dans le secteur des taxis touchant la gestion des agréments. Désormais, plus de cumul d’agréments.

Laâyoune se dote de bus dernier cri (vidéo)

Les nouveaux bus ultra-modernes de la ville de Laâyoune sont enfin là. Les autorités locales viennent de recevoir un lot de 25 bus qui semblent déjà plaire aux usagers.

Gouvernement marocain

Combien touchent les cueilleuses de fraises en Espagne ?

473 dirhams par jour, soit 14 201 dirhams par mois. Tel est le revenu des saisonnières marocaines dans les champs de fraises espagnols, dont 8,33% sont prélevés par l’État sous forme d’impôt sur le...

Nouvelle colère du roi Mohammed VI ?

La pandémie du Covid-19 a nécessité l’engagement de l’ensemble des composantes de l’État. Or, certains ministres du gouvernement risquent de faire l’objet d’une colère du roi Mohammed VI, suite à leur mauvaise gestion de la période de...

Maroc : le gouvernement acte la fin des subventions du sucre et de la farine

Dès 2023, le sucre en morceaux et la farine de blé tendre verront leurs subventions étatiques complètement supprimées. Cette mesure concerne également le gaz butane, mais se fera en deux étapes.

Royal Air Maroc : un an de crise avant une éclaircie ?

Croulant sous le poids de ses dettes contractées bien avant l’apparition du covid-19, Royal Air Maroc multiplie les négociations avec le gouvernement pour obtenir un soutien financier conséquent qui devrait lui permettre de retrouver son niveau...

Amina Maelainine assure n’être pas intervenue dans le dossier de sa soeur

Montée au créneau suite aux rumeurs sur une certaine intervention du chef du gouvernement pour libérer sa sœur, la députée PJD, Amina Maelainine, a démenti tout contact auprès de l’actuel Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Otmani ou son prédécesseur,...

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Le HCP décrète 2020 comme la pire année pour le Maroc…

La rareté des précipitations et le Coronavirus ne manqueront pas de peser de tout leur poids sur l’économie marocaine. Dans ses prévisions de croissance pour l’année 2020, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) envisage de revoir ses chiffres à la...

Réputation : le Maroc dans le top 30 mondial

Le Maroc a enregistré entre 2017 et 2019, une amélioration très significative de sa réputation. La gestion de la crise du coronavirus y a contribué.

Rentrée scolaire au Maroc : quel mode d’enseignement cette année ?

Pour la rentrée scolaire 2021-2022, trois modes pédagogiques seront adoptés par les établissements d’enseignement publics et privés au Maroc. Il s’agit du mode d’enseignement présentiel, de l’enseignement par alternance, entre présentiel et auto-apprentissage,...

Bloquée au Maroc, la femme d’un homme politique français regagne finalement la France

Un vol Transavia affrété par l’État français a assuré, vendredi 20 mars, le rapatriement en France de l’épouse de l’homme politique André Payraud. Andrée-Françoise était bloquée au Maroc depuis le 9 mars 2020 à cause du...

Les malades chroniques, victimes de graves séquelles pendant le confinement

Pendant le confinement, les patients atteints de maladies chroniques ont déserté les cabinets et les hôpitaux. Par conséquent, ils ont été confrontés à de sérieuses complications en raison du manque de suivi...