Maroc : les taxis font pression et menacent d’une grève générale

12 août 2021 - 00h10 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le Maroc risque une paralysie dans les jours qui viennent. Les professionnels du secteur du transport menacent d’observer une grève nationale en signe de protestation contre la limitation du nombre de passagers à 50 %, imposées par les dernières mesures restrictives anti-Covid.

Les professionnels du secteur des taxis au Maroc refont pression et décide d’entamer, la semaine prochaine, une grève nationale pour protester contre la crise que traverse leur secteur. Ce mouvement d’humeur sera tenu sous le slogan « contre la hogra, la marginalisation et l’exclusion… pour un secteur qui bénéficie de droits justes et légitimes », rapporte Hespress.

Face au mutisme du gouvernement, les signataires ont exprimé leur insatisfaction face aux problèmes du secteur qui se sont aggravés avec le Covid-19 avec ses conséquences. Les instances syndicales et associatives du secteur estiment que le gouvernement n’a pas été à l’écoute de leurs revendications et appels.

Mostapha El Kihel, secrétaire national de la Confédération démocratique du travail (CDT) a reconnu, dans une déclaration à Hespress, que la décision de tenir une grève nationale survient en réponse au « gouvernement [qui] n’a pas réagi aux demandes soulevées par les professionnels à maintes reprises, et ne s’est pas mobilisé pour sauver le secteur des problèmes dans lesquels il patauge ».

A lire : Maroc : le transport touristique en plein désarroi

Pour lui, « le gouvernement a soutenu un certain nombre de secteurs sans prêter attention aux taxis, qui sont restés mobilisés pendant la pandémie, en assurant le transport des passagers malgré les risques sanitaires auxquels ils sont confrontés ».

Les professionnels assurent que plusieurs points sont au cœur des divergences avec les autorités locales et gouvernementales, notamment la capacité limitée à 50 % alors que les taxis sont obligés de payer impôts et assurances, sans exonération ni réduction.

Sujets associés : Transport en commun - Gouvernement marocain - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les joueurs de l’Ittihad de Tanger en grève pour salaires impayés

C’est une ambiance inhabituelle qui a été constatée lundi au sein des joueurs de l’Ittihad de Tanger. Ils ont tout bonnement refusé de s’entraîner pour protester contre le...

Le système des agréments plombe le secteur du taxi

Au Maroc, la filière de taxi est confrontée à d’énormes difficultés. Face au vieillissement de la flotte, les chauffeurs pointent du doigt le système d’agréments qui ne leur...

Casablanca : les taximen sèment le chaos

Les habitants et commerçants du centre-ville de Casablanca sont en colère contre l’occupation anarchique des ruelles de Derb Omar par les taxis blancs. Les taximen ont profité...

Souad Hdidou, seule femme chauffeur de taxi de Rabat (vidéo)

Souad Hdidou est la seule femme à exercer le métier de conducteur de taxi à Rabat. Avec elle au volant, les clientes disent se sentir plus à l’aise et en sécurité.

Ces articles devraient vous intéresser :

Augmentations de salaires au Maroc : deux milliards de dirhams en jeu

​Les négociations entre le gouvernement et les syndicats sur les augmentations de salaires et la révision du régime de l’impôt sur le revenu (IR) trébuchent encore. Entre la demande des partenaires sociaux et l’offre de l’exécutif, il y a 2 milliards...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : suspension des droits à l’importation des bovins domestiques

Le gouvernement marocain a adopté mercredi dernier, un projet de décret portant sur la suppression des droits de douane sur les achats de bovins domestiques d’un poids minimal de 550 kg.

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Première apparition publique du roi Mohammed VI guéri du Covid-19

Le roi Mohammed VI est guéri du Covid-19. Il a fait sa première apparition publique dimanche 10 juillet, jour de célébration de l’Aïd-Al Adha.