Maroc : un géant chinois pour l’unité flottante de regazéification

9 décembre 2021 - 20h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le géant chinois du BTP, China Communications Construction Co (CCCC), pourrait être retenu au terme de la procédure de sélection de l’entreprise qui aura en charge la construction d’une unité flottante de regazéification (FSRU) au Maroc.

China Communications Construction Co (CCCC) a participé à l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé par le ministère de l’Energie dans le cadre du projet de construction de la première unité flottante de regazéification (FSRU, pour Floating Storage and Regasification Unit) du Maroc, fait savoir Africa Intelligence.

À lire : Près de 50% de Marocains sont disposés à accueillir des investissements chinois, selon Arab Barometer

« Parmi la vingtaine de candidats qui ont répondu à l’appel à manifestation d’intérêt bouclé le 25 octobre par la nouvelle ministre de l’Energie, Leila Benali, figure un consortium mené par l’une des filiales de CCCC, China Road & Bridge Corp (CRBC) », précise la même source, ajoutant que ce consortium est composé de CCCC Third Harbour, spécialisé dans les infrastructures portuaires, et de l’entreprise Wison Engineering, basée à Shanghai et spécialisée dans l’industrie pétrochimique.

Le département de l’Energie, alors dirigé par Aziz Rabbah, avait lancé en avril 2021 l’AMI pour la réalisation de ce projet qui devrait permettre au Maroc d’importer du gaz naturel liquéfié (GNL) par voie maritime et de procéder à sa regazéification avant sa distribution aux clients industriels et aux centrales électriques de l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE).

À lire : Cité Mohammed VI Tanger Tech : la partie chinoise en visite au Maroc

La construction d’une unité flottante de regazéification au large des côtes marocaines est une réponse à la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe (GME) par l’Algérie le 31 octobre dernier, ayant conduit à l’arrêt des deux centrales de Ain Beni Mathar et de Tahaddart. Le département de Leila Benali prévoit de lancer l’appel d’offres dès juin prochain. Mais en attendant, il s’emploie à « finaliser le choix du port qui accueillera l’unité flottante FSRU, entre Mohammedia, Nador West Med (en cours de construction) et Kénitra ».

Pour rappel, CCCC avait déjà gagné en 2019 un important projet au Maroc. Il s’agit du projet d’aménagement de la cité Tanger Tech.

Sujets associés : Chine - BTP - Gaz

Aller plus loin

Des Chinois proposent de construire un hôpital au Maroc

La région Casablanca-Settat est la plus touchée par le coronavirus au Maroc, selon les données du ministère de la Santé. Pour inverser la tendance, les autorités de la région se...

Le Chinois Citic Dicastal inaugure sa deuxième usine à Kénitra

Spécialisé dans le moulage d’aluminium et dans la production de pièces automobiles en aluminium, le groupe chinois Citic Dicastel vient d’inaugurer sa deuxième usine de...

Cité Mohammed VI Tanger Tech : la partie chinoise en visite au Maroc

Des responsables de China Communications Construction Company/China Road and Bridge Corporation (CCCC/CRBC), Groupe chinois partie au projet de construction de la cité...

Un groupe chinois s’intéresse au projet LGV Marrakech-Agadir

Le groupe chinois Zhong Neng Xuan Zong Industrial (ZN) manifeste son intérêt pour le projet de la Ligne grande vitesse Marrakech-Agadir. Il s’agit d’un groupe détenu par l’État.

Ces articles devraient vous intéresser :

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Le Maroc, un chantier à ciel ouvert

Au Maroc, le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) et celui des matériaux de construction devraient tirer profit de l’organisation la coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025, la co-organisation de la coupe du monde 2030 ainsi que d’autres...

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...

Le GME alimente à nouveau les centrales de Tahaddart et Ain Béni Mathar

Après plusieurs mois de fermeture du GME, les centrales à cycles combinés de Tahaddart et Ain Béni Mathar ont été de nouveau connectées au réseau grâce au GNL (Gaz naturel liquéfié) importé du marché international.

Coup dur pour Sound Energy au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy exprime des inquiétudes à la suite de la confirmation d’une décision de l’administration fiscale marocaine. Elle redoute un risque de compromission des progrès de ses activités au Maroc.

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Energies renouvelables : le renforcement de la coopération internationale, une priorité pour le Maroc

L’Agence marocaine de l’énergie durable (MASEN) œuvre pour le renforcement de sa coopération dans le domaine des énergies renouvelables. Dans ce sens, elle a récemment signé deux mémorandums d’entente (MoU) avec respectivement l’Institut coréen de...

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).