Maroc : nouveaux détails sur la campagne de vaccination anti-Covid-19

9 janvier 2021 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Dans le cadre de la campagne nationale de vaccination que s’apprête à vivre le Maroc pour une lutte efficace contre le coronavirus, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a déclaré que c’est un véritable défi qui nécessite que chaque Marocain y apporte sa contribution. Le ministre invite les Marocains au calme et à la discipline pour une campagne de vaccination réussie.

Lors d’un séminaire numérique organisé par l’Association marocaine des sciences médicales et la Fédération nationale de la santé jeudi soir sous le thème « La vaccination, le moyen sûr et efficace d’éliminer le virus corona émergent », le ministre a indiqué que le processus de vaccination « représente l’espoir de surmonter cette crise sanitaire et ses conséquences ». En ce qui concerne le retard accusé par le démarrage de cette campagne annoncée pour le mois passé, Khalid Ait Taleb a précisé qu’« il était très nécessaire d’attendre les licences qui permettraient l’utilisation des vaccins, n’en déplaise à certains qui y voient un retard sur le calendrier », a-t-il indiqué. Il a ajouté que « les comités scientifiques ont tenu à suivre tous les détails de l’épidémie et les étapes de développement et de fabrication des vaccins ».

En ce qui concerne la campagne proprement dite, le ministre de la Santé a déclaré que le Maroc a commandé environ 60 millions de doses pour trois mille points de vaccination à travers tout le territoire national, en plus des unités mobiles. Les Centres hospitaliers universitaires (CHU) seront des points de vaccination pour les professionnels de la santé qui y travaillent. Il a rassuré que toutes les mesures ont été prises pour le succès de la campagne. Mieux, «  un ensemble de précautions a été adopté pour éviter la transmission de l’infection, lors du processus de vaccination qui sera supervisé par des professionnels de santé ».

Selon le ministre, la vaccination se fera en deux étapes. Dans un premier temps, il s’agira de vacciner les professionnels de la santé, le personnel militaire, les forces de sécurité, les autorités locales et celles de l’éducation. La seconde étape est celle de la population en fonction de leurs tranches d’âge. Toutefois, le ministre invite les Marocains à faire preuve de vigilance, à continuer de respecter les mesures préventives, car il est nécessaire de les « respecter plus étroitement jusqu’à ce que la période de vaccination soit terminée et que l’immunité de groupe souhaitée soit atteinte et que des anticorps soient créés pour permettre le retour à la vie normale d’avant Covid  », insiste-t-il.

Pour Khalid Ait Taleb, le mois de ramadan pourra être passé sans restriction sanitaire, mais pour cela, il faudrait que la campagne de vaccination se déroule dans les meilleures conditions. Mais avec le retard observé, cela semble quelque peu hypothéqué, indique la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Khalid Aït Taleb - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : les professionnels du prêt-à-porter attendent la vaccination avec impatience

Vivement la relance ! C’est à ce vœu que se résolvent les professionnels marocains du prêt-à-porter pour sortir de cette crise sans précédent. Si l’année 2020 n’a pas été...

Royal Air Maroc s’apprête à transporter des vaccins

Royal Air Maroc se prépare à transporter les vaccins vers le royaume. À ce titre, un accord a été signé entre la compagnie aérienne nationale et Envirotainer afin de proposer...

Les premières doses du vaccin d’AstraZeneca arrivées à Casablanca

Le Dreamliner de Royal Air Maroc, dépêché en Inde pour acheminer les premières doses du Covidshield du laboratoire AstraZeneca a atterri à l’aéroport de Casablanca. Il...

Pas d’immunité collective contre le Covid-19 en 2021, selon l’OMS

Contrairement aux prévisions, l’immunité collective contre le coronavirus ne pourra pas être atteinte en 2021, a indiqué un grand scientifique de l’Organisation mondiale de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...