Covid-19 : le Maroc va élargir la vaccination aux SDF

14 septembre 2021 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

La campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 sera bientôt élargie aux enfants SDF, aux sans-papiers et à tous ceux qui ne disposent pas de documents d’identification. Les autorités marocaines mènent les discussions afin de trouver la meilleure stratégie pour y arriver.

Il y a quelques mois, des appels ont été lancés pour que les étrangers, quel que soit leur statut au Maroc, soient pris en compte par la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19. La préoccupation fait bien partie de l’agenda des autorités sanitaires, mais quelques difficultés empêchent sa réalisation et des réflexions se mènent pour trouver la solution adaptée.

À lire : Vaccin anti-Covid : quid des migrants ?

Selon Dr Said Afif, membre du comité scientifique et technique de la vaccination et président de la Fédération nationale de la Santé, « l’ensemble des personnes de plus de 12 ans sont concernées par la vaccination au Maroc. Ce sont là les Hautes Instructions du roi Mohammed VI. À ce titre, les sans-abris ne seront pas oubliés. C’est une question d’équité », rapporte Le Matin.

Mais la difficulté que rencontrent les autorités est liée au recensement des SDF, les enfants non-scolarisés et toutes les personnes qui ne disposent pas de documents d’identification. « Les autorités compétentes sont en train de travailler sur ce sujet. Le ministère de l’Intérieur a fait montre d’une efficacité incomparable ». Il souligne que des efforts seront fournis pour permettre la vaccination de cette catégorie également.

À lire : Maroc : des migrants subsahariens mis en quarantaine de force ?

Hind Laidi, présidente et fondatrice de l’association Jood, qui soutient les personnes en situation de précarité abonde dans le même sens et relève la nécessité d’avoir une liste de ces bénéficiaires. En février 2020, les sans-papiers représentaient 83 % de la population des SDF identifiée au niveau de la région de Casablanca grâce au camion-douche de l’association Jood, équipé d’une machine à reconnaissance digitale liée à un logiciel de recensement. Selon les données, 9 % de ces 83 % appartiennent à la tranche d’âge des 12-17 ans et ils sont tous sans-papiers, a précisé Hind Laidi.

À lire : Les migrants, des laissés-pour-compte par le Maroc en plein confinement

La fondatrice de Jood se réjouit quand même du fait qu’aucun cluster de la maladie du Covid-19 n’ait été repéré à ce jour parmi la population des SDF et encore moins parmi la tranche des 12-17 ans. « Aussi surprenant que cela puisse paraître, nous n’avons croisé aucun cas atteint de Covid-19 pendant nos rondes nocturnes. Cela pourrait s’expliquer par le fait qu’il s’agit de personnes ayant développé une immunité élevée due au fait qu’ils vivent dans des milieux insalubres », a-t-elle relevé.

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Belgique : vaccination obligatoire pour les demandeurs d’asile ?

Lundi, Sammy Mahdi, secrétaire d’État belge à l’Asile et la Migration a évoqué l’éventualité d’une vaccination obligatoire pour les demandeurs d’asile. Cette question sera...

Les migrants, des laissés-pour-compte par le Maroc en plein confinement

L’Association marocaine des droits humains (AMDH), section Marrakech-Menara, attire l’attention des autorités locales sur les nombreux migrants d’Afrique subsaharienne qui ont...

Covid-19 au Maroc : la baisse des cas positifs se poursuit

Les cas d’infection au Covid-19 ont baissé de 52 % pendant les deux dernières semaines au Maroc. « Néanmoins, des nombres et des taux élevés de cas critiques et de décès...

Covid-19 : la situation épidémiologique s’améliore de jour en jour

La situation épidémiologique au Maroc connait une sensible amélioration. Les indicateurs ne sont plus au rouge depuis plusieurs semaines, laissant voir une lueur d’espoir quant...

Ces articles devraient vous intéresser :

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Maroc : une triche massive aux concours d’accès aux facultés de médecine

Au Maroc, des cas de triche ont été constatés lors des concours d’accès aux facultés de médecine. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation est sur le banc des accusés.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Zineb Redouani rassure sur son état de santé

Blessée lors de la finale de la Coupe d’Afrique Féminine 2022, jouée le 23 juillet dernier, Zineb Redouani inquiétait pour son état de santé. Elle se veut aujourd’hui rassurante.

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme du système sanitaire national.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.