Covid-19 : le Maroc devrait passer prochainement en zone verte

11 octobre 2021 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Au Maroc, les indicateurs sont au vert dans de nombreuses régions, constituant la preuve que le virus perd du terrain. Plusieurs experts s’accordent à dire que la situation épidémiologique au Maroc est de plus en plus rassurante, et que le retour à la vie normale ne saurait tarder. Mais l’OMS préfère jouer la carte de la prudence en soulignant que le Covid-19 n’est toujours pas sous contrôle et que le risque de nouvelles vagues et de nouveaux variants n’est pas écarté.

Encore quelques régions, et le Maroc va basculer dans la zone verte. Les spécialistes sont optimistes. « La situation épidémiologique au Maroc connaît une tendance à la baisse. La vague qu’on a connue, en juillet et en août, est derrière nous. Sur le plan national, on est actuellement dans une zone orange et dans les jours qui viennent on va passer dans la zone verte », précise le réanimateur Moutawakil Saïd qui écarte l’apparition d’une nouvelle vague épidémique malgré le relâchement de la population, rapporte snrtnews.com

À lire :Covid-19 : la situation épidémiologique s’améliore de jour en jour

De son côté, Mouad Merabet, Médecin coordonnateur du Centre national d’opérations d’urgence de santé publique, appelle à la vigilance malgré les bons signes. « Le Maroc ne passera en zone verte que si toutes les régions le sont. Certes nous avons de bons indicateurs au niveau national : le nombre des cas a baissé de 39 % et les décès de 26 %, mais nous devons prendre en considération la distribution des cas au niveau régional ».

À lire : Covid-19 : les Etats-Unis améliorent le classement du Maroc

Il ajoute qu’une nouvelle vague peut apparaître avec la rentrée scolaire et l’allégement des mesures restrictives. « Il faut attendre quelques jours pour juger, mais l’apparition d’une nouvelle vague est peu probable », précise-t-il

À lire : Covid-19 au Maroc : des signes d’une amélioration de la situation

Il a pour finir, appelé au respect des mesures préventives, à la vaccination massive et au respect du protocole sanitaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Covid-19 : les Etats-Unis améliorent le classement du Maroc

Le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a indiqué cette semaine, que le Maroc fait partie des 8 destinations qui ont vu leur classement...

Maroc : vers l’obligation du pass sanitaire ?

Au Maroc, le pass sanitaire pourrait devenir obligatoire cette semaine dans certains lieux. La décision des autorités serait imminente.

Covid-19 : le Maroc est passé au niveau vert

Dans un exposé devant le Conseil de gouvernement jeudi sur la situation liée au Covid-19 au Maroc, le ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, a...

Covid-19 : la situation s’améliore au Maroc

Le ministère de la Santé a annoncé une baisse des cas positifs au Covid-19 pour la septième semaine consécutive dans toutes les régions marocaines. Les indicateurs sont en vert...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Plages au Maroc : l’embarrassante absence de toilettes publiques

Au Maroc, la plupart des plages sont dépourvues d’infrastructures sanitaires (toilettes, douches, centres de secours…). Une situation qui crée des désagréments aux touristes et aux MRE, surtout pendant la saison estivale.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Maroc : colère des gérants de salles de fêtes

Après l’impact de la pandémie de Covid-19 sur leurs activités, les propriétaires et gérants de salles de fêtes disent faire face aujourd’hui à une concurrence déloyale insupportable de certains individus proposant des salles informelles et des villas...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Une Marocaine meurt après avoir pris des pilules achetées sur Instagram

Une Marocaine de 28 ans est décédée après avoir pris des pilules amincissantes achetées auprès d’une inconnue qui faisait la promotion de ces produits sur Instagram.