Des Marocains appellent à « se débarrasser » du français dans les écoles

31 août 2022 - 14h20 - France - Ecrit par : A.T

Depuis quelques semaines, de nombreux internautes marocains ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux appelant à « se débarrasser » de la langue française dans la politique éducative. Pour eux, le recours à cette langue a placé le Maroc en bas du classement mondial des systèmes éducatifs.

Sur internet, les militants affirment que ce changement de langue aidera le Maroc à retrouver la souveraineté nationale. À cet effet, ils invitent les autorités à recourir à l’utilisation des langues nationales (arabe et berbère) ainsi qu’à l’anglais comme langue de la science et de l’ouverture sur le monde.

A lire : Les Marocains délaissent le français pour l’anglais

Ceux qui souhaitent voir le pays opérer ce changement promeuvent l’idée que « le Maroc n’est pas une province de la France. » D’après leurs explications, le français n’est pas seulement la langue du colonisateur, il est aussi dépassé et peu pratique. La politique éducative de l’État promouvant le français a conduit au fait que le Maroc occupe l’une des dernières places dans le classement des systèmes éducatifs dans le monde, ont-ils dénoncé.

Cette campagne anti-française intervient au moment où Emmanuel Macron est annoncé au Maroc en octobre prochain. Les militants pointent également la crise des visas qui a éclaté à cause de la décision de Paris de réduire drastiquement le nombre de visas délivrés aux citoyens de l’ensemble des pays maghrébins.

Sujets associés : France - Education

Aller plus loin

Un rapport inquiétant sur le système éducatif marocain

L’inflation des notes, un manque de ressources humaines adéquates, la corruption endémique sont entre autres les maux dont souffre le système éducatif marocain. C’est ce que...

Casablanca parmi les plus grandes villes francophones du monde

La ville de Casablanca figure parmi les plus grandes villes francophones du monde avec ses 4,3 millions d’habitants, soit six cent mille de plus qu’Alger.

Le français indésirable même chez des ministres marocains (vidéo)

La crise entre le Maroc et la France semble avoir atteint le volet linguistique. Un ministre marocain a même refusé de s’exprimer en français.

Les Marocains délaissent le français pour l’anglais

L’anglais pourrait supplanter le français comme première langue étrangère au Maroc. C’est ce que révèle une enquête réalisée par le British Council.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Ihssane Hadir remporte le concours de lecture arabe du Maroc

Les rideaux sont tombés sur la 6ᵉ édition de l’Arab Reading Challenge au Maroc, avec le sacre d’Ihssane Hadir. Elle battu plus d’un million d’élèves marocains qui ont participé à ce concours national.