France : des Marocains impliqués dans un vaste réseau de blanchiment d’argent

9 avril 2022 - 15h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Des Marocains, Congolais, Sénégalais et Pakistanais ont écopé de différentes peines de prison pour leur implication dans une vaste affaire de blanchiment d’argent. Également suspecté dans cette affaire, un chef d’entreprise a bénéficié d’une relaxe.

En tout, 14 personnes âgées de 32 à 58 ans résidant tous en région parisienne ont été jugés jeudi dernier pour blanchiment d’argent, rapporte Le Télégramme. Ils appartiendraient à deux réseaux internationaux de blanchiment d’argent découverts par la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Rennes. Un homme en Mauritanie et un autre au Maroc se trouvent à la tête du premier. Les membres de ce réseau auraient blanchi 5 M€ entre avril 2018 et janvier 2019. Selon les enquêteurs, les membres du second réseau sont soupçonnés d’avoir blanchi plus de 43 M€ entre 2018 et 2020.

À lire : Nora Fatehi interrogée dans une affaire de blanchiment d’argent

Selon le procureur, les prévenus étaient, pour la plupart, jusque-là inconnus de la justice. Le tribunal a condamné 13 d’entre eux à des peines allant de 18 mois avec sursis à 8 ans d’emprisonnement pour les délits de blanchiment en bande organisée et blanchiment. Cinq animateurs principaux du réseau ont écopé des peines comprises entre 6 et 8 ans de prison. Quant aux collecteurs, ils ont écopé de peines de 5 ans. Le quatorzième prévenu, « chef d’entreprise, poursuivi en tant qu’utilisateur du réseau pour obtenir du “cash”, a été relaxé au bénéfice du doute », précise le parquet.

À lire : Comment des trafiquants ont blanchi des millions d’euros au Maroc

Outre les peines de prison et la relaxe, des confiscations pour un montant de 1,6 million d’euros ont été prononcées : 856 525 euros en billets, 515 652 euros sur les comptes des sociétés blanchisseuses, 56 092 euros sur les comptes d’un condamné et un appartement d’une valeur de 198 000 euros.

Sujets associés : Sénégal - Pakistan - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

Maroc : de l’or pour blanchir l’argent ...

L’arrestation d’un bijoutier pour émission de chèques sans provision a conduit les enquêteurs sur la piste d’un réseau criminel. Il serait actif dans le blanchiment d’argent...

Interpellations massives pour blanchiment d’argent et fraude entre la France et le Maroc

Une enquête sur la fraude et le blanchiment d’argent sale entre la France et le Maroc s’est soldée par l’interpellation d’une quarantaine de suspects à Sète et à Frontignan.

Marrakech : des Français arrêtés pour blanchiment d’argent

Un réseau de trafic de devises et de drogue, qui excelle dans le blanchiment d’argent, a été démantelé par les éléments de la police de Marrakech. Parmi les membres de cette...

Suisse : un MRE soupçonné de blanchiment d’argent

Un richissime homme d’affaires marocain résidant en Suisse est soupçonné de trafic de drogue et blanchiment d’argent. Il est sous enquête judiciaire et porte constamment un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Le Maroc lance une opération de régularisation sur les avoirs détenus à l’étranger

L’Office de Changes informe les personnes physiques et morales résidentes au Maroc, disposant d’une résidence fiscale, d’un siège social ou d’un domicile fiscal au Maroc, et ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger avant le 1ᵉʳ janvier...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de blanchiment d’argent.

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.