Plus de 30% des Marocains ont déjà été violentés par leurs femmes

13 avril 2021 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

La société marocaine n’en parle pas assez mais la violence subie par les hommes atteint des proportions inquiétantes. Plus de 42 % des hommes ont subi au moins un acte de violence durant ces 12 derniers mois.

Au Maroc, les hommes, surtout les jeunes âgés de 15 à 34 ans (47 % contre 29 % parmi ceux âgés de 60 à 74 ans), et ceux ayant un niveau scolaire supérieur (46 % contre 33 % pour ceux sans niveau scolaire), ont subi au moins un acte de violence, tant en milieu urbain que citadin. « Si l’on considère la violence durant toute la vie, 70 % d’hommes ont subi au moins un acte de violence, 75 % parmi les citadins et 61 % parmi les ruraux », ajoute le HCP, notant que le contexte conjugal s’avère l’espace de vie le plus marqué par la violence puisque 31 % des hommes sont victimes de violence perpétrée par la partenaire (épouse, ex épouse, fiancée ou amie intime).

Selon le même rapport, la violence dans les autres contextes touche près de 12 % d’hommes et est l’œuvre d’un membre de la famille autre que la conjointe et 10 % dans l’espace public. Ils sont 16 % à être victimes de violence dans le cadre de l’exercice de leurs activités professionnelles et 12 % dans le cadre de leurs études. En ville, les hommes sont plus exposés à la violence dans les autres espaces de vie que leurs homologues en milieu rural.

37 % des hommes ont subi la violence psychologique au cours des 12 mois précédant l’enquête, 11 % la violence physique, 2 % la violence sexuelle et 1 % la violence économique. Ainsi, 73 % de l’ensemble des violences subies par les hommes sont dues aux violences psychologiques, 20 % aux violences physiques, 4 % aux violences sexuelles et 3 % aux violences économiques. L’enquête a révélé que la prévalence de la violence conjugale varie selon les caractéristiques démographiques et socio-économiques des hommes. La prévalence de la violence dans les relations extra maritales s’élève à 54 % parmi les hommes célibataires ayant eu une fiancée ou une partenaire intime contre 28 % parmi les mariés.

La violence émotionnelle, quant à elle, se manifeste essentiellement par « le refus de la partenaire de parler à son conjoint pendant plusieurs jours » selon 75 % des hommes victimes de cette forme de violence et par « son humiliation ou rabaissement par la partenaire » pour 30 % des victimes. Les violences physiques, sexuelles ont été infligées à 2 % des hommes. La violence économique touche pour sa part, moins de 1 % des hommes.

Cette enquête a porté sur un échantillon de 3 000 hommes âgés de 15 à 74 ans. Le but selon le HCP, est d’apporter plus d’éclairage au phénomène social de la violence dans son aspect bidimensionnel, et d’élargir son appréhension du côté des victimes et des auteurs dans leur double source féminine et masculine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Enquête - Violences et agressions - Violences conjugales

Aller plus loin

France : prison ferme pour un Marocain jugé pour violences conjugales

Deux ans de prison ferme avec maintien en détention, c’est la peine infligée à un Marocain de 33 ans, par le tribunal de Dordogne. Le soir du réveillon et le matin de Noël, il...

Italie : une MRE en prison pour violences contre son mari

Le tribunal de Côme, au nord de l’Italie, a condamné une ressortissante marocaine de 38 ans à 8 mois de prison ferme, pour violences conjugales à l’encontre de son mari.

Meknès : accusé de violences conjugales, il meurt lors de son transfert à l’hôpital

Un homme accusé de violences envers sa femme a eu un malaise alors qu’il était au poste de police. Transporté à l’hôpital pour des soins d’urgence, il est décédé, selon des...

Maroc : les violences conjugales ont augmenté durant le confinement

Le confinement a fait exploser le nombre de femmes victimes de violences. La Fédération des ligues des droits des femmes affirme avoir reçu 515 appels téléphoniques, de la part...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : la croissance économique s’accélère

Le Maroc a enregistré une croissance économique de 4,1 % au quatrième trimestre 2023, contre 0,7 % au cours de la même période de 2022, révèle le Haut-commissariat au plan (HCP).

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Maroc : une croissance économique revue à la hausse

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait enregistrer une croissance de 3,6 % en 2024, en tenant compte d’une évolution de 4,1 % des impôts et taxes sur les produits nets de subventions.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Vieillissement démographique au Maroc : les chiffres inquiétants du HCP

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a publié l’édition 2023 des indicateurs sociaux du Maroc. Il en ressort que le vieillissement de la population est une réalité indéniable.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Chômage au Maroc : des chiffres qui inquiètent

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) sonne l’alarme : le marché de l’emploi marocain continue de se détériorer sous l’effet persistant de la sécheresse.

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...