Marrakech veut se débarrasser de ses industries polluantes

12 avril 2024 - 23h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Le gouverneur de la région Marrakech-Safi, Farid Chourak, entend mettre en œuvre une politique de délocalisation des industries polluantes situées dans les quartiers résidentiels vers des zones industrielles spécialement aménagées, afin de préserver la quiétude des habitants. Déjà des inquiétudes chez certaines entreprises.

Une Marrakech éco-responsable contribuant au bien-être de ses habitants. C’est ce dont rêve le gouverneur de la région Marrakech-Safi pour les habitants de la ville, particulièrement ceux qui résident dans des quartiers où sont installées des industries polluantes. Pour concrétiser ce vœu, il mise sur la relocalisation des usines. Et, il s’active déjà sur ce chantier. Accompagné des responsables de la ville, Farid Chourak a procédé le week-end dernier à l’inspection des sites potentiels pour ces nouvelles zones industrielles, rapporte Maroc Diplomatique. Une proposition a été mise sur le tapis : établissement d’une zone industrielle moderne, capable d’accueillir jusqu’à 200 entreprises. Déjà un site prometteur identifié au sein de la commune de M’Hamid. D’une superficie de 20 hectares, ce site peut accueillir ce projet ambitieux.

À lire :Maroc : Une année record pour l’industrie automobile

À Harbil, la délégation a visité un terrain devant sur lequel sera développée une zone logistique étendue sur 165 hectares, en adéquation avec la stratégie nationale visant à renforcer la compétitivité logistique du pays. Actuellement, une recherche foncière dans le district d’Essaada devant aboutir à la localisation d’un espace dédié aux unités de production d’équipements et de pièces détachées, qui seront intégrées au projet de rénovation de la zone industrielle de Sidi Ghanem se poursuit sur le terrain.

À lire :Škoda Auto renforce ses capacités de production au Maroc

Cette ambition du gouverneur de Marrakech de la région Marrakech-Safi qui s’inscrit dans une démarche de prévention des risques associés à la cohabitation des activités industrielles et des espaces de vie inquiète certaines entreprises. Des inquiétudes qui se résument aux « perturbations significatives » que pourraient engendrer cette politique dans leur fonctionnement habituel, aux « répercussions financières » non négligeables, notamment sur leur trésorerie, mais aussi aux coûts associés au déplacement et à l’installation dans de nouveaux locaux, ainsi qu’aux éventuelles interruptions d’activité.

À lire :Guerre en Ukraine : Sumitomo Electric délocalise sa production au Maroc

La mise en œuvre de cette politique « doit se faire en tenant compte des réalités économiques des entreprises impactées », afin de préserver la vitalité économique de la région tout en progressant vers une ville plus durable et salubre, estiment les entreprises, appelant à une « concertation approfondie » avec les autorités et à la mise en place des dispositifs d’aide pour atténuer le fardeau financier et faciliter la transition vers les nouvelles zones industrielles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Safi - Environnement - Industrie

Aller plus loin

Guerre en Ukraine : Sumitomo Electric délocalise sa production au Maroc

La guerre en Ukraine contraint le Japonais Sumitomo Electric Bordnetze (SEBN) à délocaliser ses activités au Maroc. Le constructeur automobile avait suspendu ses activités...

Maroc : Une année record pour l’industrie automobile

L’année 2023 a été exceptionnelle pour l’industrie automobile au Maroc, affichant une hausse des ventes de 30,5 % et atteignant 116,38 milliards de dirhams à fin octobre.

« Le Maroc n’a pas autorisé le transfert de ses chars à l’Ukraine »

Konstantin Sivkov, capitaine de première classe et vice-président de l’Académie russe des sciences des missiles et de l’artillerie (ARSMA), assure que le Maroc n’a jamais...

Škoda Auto renforce ses capacités de production au Maroc

En raison de la guerre russo-ukrainienne qui perdure, le constructeur automobile tchèque Škoda Auto renforce ses capacités de production au Maroc et dans d’autres pays.

Ces articles devraient vous intéresser :

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Véhicules électriques : deux usines géantes de batteries au Maroc

Le Maroc va bientôt disposer de deux usines de fabrication de batteries de véhicules. Les projets sont évalués à 6 milliards d’euros et à 4 milliards d’euros, a annoncé cette semaine Ryad Mezzour, le ministre marocain de l’Industrie et du commerce.

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.