Accusée d’avoir eu recours à la sorcellerie, Marwa Loud réagit

13 avril 2021 - 19h00 - France - Ecrit par : S.A

L’influenceur Marc Blata a soupçonné la chanteuse Marwa Loud d’avoir sollicité les services d’un marabout au Maroc pour ensorceler le rappeur Lartiste. La jeune femme de 24 ans veut porter l’affaire devant la justice.

Nouvelle accusation de sorcellerie. Après Carla Moreau, c’est au tour de Marwa Loud d’être accusée d’avoir eu recours à la sorcellerie. Sur Snapchat, l’influenceur Marc Blata révèle que l’interprète de Bad boy s’est rendue au Maroc où elle avait fait appel à un marabout pour ensorceler le rappeur Lartiste. L’influenceur est entré en contact avec l’interprète de Chocolat. Celui-ci répond à travers des notes vocales diffusées par Marc Blata : « Maintenant, j’ai envie de te dire, ce n’est même plus mon combat, si tu veux savoir ce que je pense de la sorcellerie, c’est que tous ceux qui la pratiquent iront en enfer. »

"[…] Je l’ai vécu et je le souhaite à personne. Je pourrai parler davantage, expliquer aux gens, mais la dernière fois que j’en ai parlé chez Guillaume Pley, ça s’est retourné contre moi ». Je n’ai pas voulu que cela sorte, mais c’est sorti. […] Aujourd’hui je suis loin de tout ça et j’ai envie d’oublier tout cela, j’ai envie de zapper tout cela. Ça m’a plus niqué la vie qu’autre chose. Cela a détruit mon couple et ma vie de famille », a-t-il ajouté.

Marwa Loud ne tardera pas à répondre aux accusations. Sur Snapchat, elle raconte être « au courant de cette histoire depuis trois ans » par le biais de son producteur. « Ces personnes veulent rendre cela public. Quand on veut me nuire, je ne peux pas laisser faire […] J’étais au courant qu’ils avaient mis un détective privé sur mes traces […]  », a-t-elle écrit, avant de demander à ses détracteurs les preuves de ce qu’ils prétendent.

« Je suis au clair avec moi-même. […] Porter des accusations sur moi, c’est ouf », a ajouté l’interprète de Fallait pas. « J’ai pris mes dispositions et je réglerai cela en justice. Au bout d’un moment donné, il faut arrêter de raconter n’importe quoi », a-t-elle conclu. Les réponses de la chanteuse sont loin de convaincre les internautes. Sur Twitter, le hashtag #BoycottMarwaLoud a été lancé.

Sujets associés : France - Musique - Droits et Justice - Twitter (X) - Sorcellerie - Snapchat - Marwa Loud

Aller plus loin

Belgique : accusé de sorcellerie, un Marocain s’explique

Des jeunes de Molenbeek accusent Fouad, 54 ans, de pratiquer de la "sorcellerie marocaine" et jettent de gros pavés contre la façade de son cabinet chaque soir. Il explique son...

Maroc : un imam arrêté pour sorcellerie

Soupçonné de rituels sacrificiels à la recherche de trésor, un imam a été transféré devant le procureur général du roi près la cour d’après de Beni Mellal. L’obsession de la...

Une "sorcière" arrêtée à Mohammedia

La Direction générale de la Sûreté nationale a procédé, le samedi 17 octobre, à l’arrestation de 16 femmes dont une voyante, pour escroquerie et duperie. L’opération a été...

Lartiste, Marwa Loud et la sorcellerie : les troublantes révélations du youtubeur Nabil

Après avoir enquêté sur les relations conflictuelles entre Lartiste et Marwa Loud en 2019, le youtubeur Nabil a récemment révélé que la chanteuse marocaine aurait eu recours à...

Ces articles devraient vous intéresser :

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Khtek, rappeuse marocaine, se confie sur sa maladie

Dans une interview, la rappeuse marocaine Khtek, de son vrai nom Houda Abouz, se confie sur sa bipolarité. La musique lui sert de thérapie, mais aussi de canal de sensibilisation.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Publicité : Twitter va partager ses revenus avec ses utilisateurs au Maroc

Twitter a décidé de partager ses revenus publicitaires avec ses créateurs de contenus au Maroc, en Jordanie, en Israël, aux Émirats arabes unis, afin de rendre plus attractif le réseau social au moment où, il est fortement concurrencé par Threads.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.