Premier roman pour la maroco-espagnole Meryem El Mehdati

6 juin 2022 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

D’origine marocaine, Meryem El Mehdati vient de publier Supersaurus. Dans son livre, celle qui a grandi à Puerto Rico aux îles Canaries, dénonce entre autres les discriminations envers les femmes, le chômage des jeunes et l’hyper-tourisme de l’archipel.

Meryem, « très calme et réservée », selon ses propres mots, raconte dans ce premier ouvrage l’histoire d’une fille, Meryem, fille d’immigrés, qui fait face à la dure réalité du chômage des jeunes aux îles Canaries avec toutes ses stations balnéaires et son hyper-attractivité touristique. Mais il ne s’agit pas d’une autobiographie, souligne-t-elle d’entrée dans un entretien à Metal Magazine. « 99 % de Supersaurus est une pure fiction… La plupart des gens ne croient pas qu’une femme puisse écrire un roman dont le protagoniste est une femme sans que cela soit automatiquement qualifié d’autobiographie… », explique-t-elle.

Pour l’auteure, il est de plus en plus difficile pour les jeunes d’exercer le métier de leurs rêves. « Les gens ont généralement des boulots plus ou moins acceptables qui leur permettent de subvenir à leurs besoins vitaux. En fait, chaque jour, il y a plus de gens qui admettent qu’ils détestent faire leur travail, mais qui continuent de le faire malgré tout parce que c’est un cycle infernal et il est impossible de s’en sortir », analyse Meryem.

À lire : La romancière hispano-marocaine Najat El Hachimi remporte le Prix Nadal 2021

« Personne ne veut échouer, l’échec est quelque chose à éviter à tout prix. Je n’ai jamais eu peur de décevoir mes parents, car depuis mon plus jeune âge, ils m’ont appris que ma valeur en tant que personne humaine ne réside pas dans mes mérites académiques ou professionnels ou dans les choses matérielles. Nous méritons tous dignité, respect et amour. Cependant, nous vivons dans un monde extrêmement compétitif où nous devons être les meilleurs 24 heures sur 24. […] Être juste bon n’est pas une option, surtout quand vous êtes une femme », développe la jeune femme d’origine marocaine.

Meryem aborde aussi dans son roman le chômage des jeunes dans une société espagnole « ouverte et multiculturelle », sans oublier l’hyper attractivité touristique des îles Canaries. « Il y a des zones où il n’y a ni centre de santé, ni bibliothèque, ni librairie, seulement des centres commerciaux et des hôtels réservés aux touristes… », déplore-t-elle, dénonçant par ailleurs les discriminations envers les femmes.

Sujets associés : Livres - Iles Canaries - Femme marocaine - Jeunesse - Meryem El Mehdati - MRE

Aller plus loin

« Seule » de Nesrine Slaoui ou l’univers d’une femme maghrébine en France

« Seule », deuxième roman de la journaliste et chroniqueuse Nesrine Slaoui plonge le lecteur dans l’univers d’une femme maghrébine en France, ce qu’elle vit et peut endurer à 30...

La romancière hispano-marocaine Najat El Hachimi remporte le Prix Nadal 2021

«  Lundi, ils nous aimeront  », de la romancière marocaine Najat El Hachimi a remporté le Prix Nadal 2021. Ce prix créé depuis 1944 récompense le meilleur roman original et...

L’immigration marocaine et subsaharienne dans le roman espagnol contemporain

"L’immigration marocaine et subsaharienne dans le roman espagnol contemporain" est l’intitulé de l’ouvrage en langue espagnole du chercheur, Mohammed Abrighach, édité récemment...

« Le goût de la terre », Mina Fadli part à la recherche de son oncle

S’inspirant de l’histoire de sa famille marocaine, Mina Fadli, ancienne enseignante à Rouen et désormais inspectrice de l’Éducation nationale en Espagne, part à la recherche de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Deux pertes dans la famille d’Omar Achadoud : décès soudain du footballeur et de son père

Le footballeur Omar Achadoud est décédé subitement dans son sommeil samedi dernier. Ce triste événement a été suivi par une autre perte douloureuse pour la famille trois jours plus tard, le décès de son père, Mbark, selon la mosquée de Houthalen...

Marchandises et cadeaux : que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a démenti les rumeurs selon lesquelles une nouvelle taxation serait appliquée aux cadeaux importés par les voyageurs marocains ou étrangers.

Marhaba 2022 : plus de 1,4 million de MRE rentrés au Maroc à mi-juillet

À la date du 19 juillet 2022, plus de 1,4 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont regagné le Maroc, grâce à l’opération Marhaba, soit une augmentation de 25,52 % par rapport à la période d’avant-Covid.

Maroc : un roman sur l’homosexualité censuré, devient un best-seller

Le livre de l’écrivaine marocaine Fatima Ezzahra Amezgar, « Journal d’une lesbienne », a été retiré du Salon international du livre et de l’édition qui s’est tenu en juin à Rabat au Maroc, un pays où l’homosexualité n’est pas tolérée. La nouvelle a...

MRE : puis-je introduire un bateau de plaisance au Maroc ?

Dans son Guide dédié aux Marocains résidant à l’Étranger (MRE), l’Administration des Douanes et des impôts indirects (ADII) évoque l’introduction des bateaux de plaisance. Voyons en détail les différentes questions qui peuvent être posées.

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Opération Marhaba : les chiffres de l’année dernière largement dépassés à Algésiras

Depuis le lancement de l’Opération Passage du Détroit (OPE) le 15 juin dernier, près de 275 000 passagers et 68 000 véhicules ont embarqué depuis les ports espagnols en direction du Maroc d’après les données fournies par la Protection Civile espagnole.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.