Plus de 300 mineurs marocains « oubliés » dans les centres de Sebta

18 mai 2022 - 07h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Mohamed C. fait partie des 1 356 mineurs marocains arrivés à Ceuta en mai 2021. Il est l’un des rares chanceux qui ont réussi à rejoindre la péninsule. Plus de 300 mineurs séjournent encore dans les centres d’accueil de la ville autonome.

« Aujourd’hui, je suis heureux, bien plus que lorsque j’étais à Ceuta il y a un an », confie Mohamed C. à Cadena Ser. Il est l’un des jeunes migrants marocains qui sont entrés en masse à Sebta les 17, 18 et 19 mai dernier, provoquant une crise migratoire inédite. Ce jeune originaire de Fnideq, alors âgé de 14 ans, raconte sa mésaventure. « C’était très dangereux, c’était très dur. Quand je m’en souviens, je me mets à pleurer. J’ai passé trois jours à dormir dans la rue… », déclare-t-il.

Le lendemain de son arrivée, la Croix-Rouge l’a conduit dans les entrepôts de Tarajal, où il a passé une semaine à « dormir par terre », puis a été emmené dans un centre sportif où il a passé plusieurs mois avant d’être transféré au Centre de La Esperanza. Il a été scolarisé en octobre à Sebta à l’institut Siete Colinas et depuis le 25 mars dernier, vit dans un centre de mineurs dans la péninsule.

À lire : Ceuta : à quand le retour de tous les mineurs marocains ?

Mohamed soufflera ses 16 bougies en juillet prochain. Il rêve de devenir « policier ou médecin ». Il a gardé le contact avec d’autres mineurs qui ont été aussi transférés de Sebta à Madrid, Murcie ou le Pays-Basque. Il communique aussi tous les jours avec ses parents, assure-t-il. « Ma famille me manque, mais je sais que ça ira mieux pour moi ici et je pourrai les aider, notamment ma petite sœur qui est malade », affirme-t-il.

« Personne ne veut rester à Ceuta. Tout le monde veut partir dans la péninsule pour gagner sa vie », assure Mohamed, soulignant que 318 mineurs continuent d’être sous la tutelle de Sebta, selon des sources officielles, que plusieurs autres continuent d’errer dans les rues de la ville autonome, près du port, guettant la moindre occasion pour rejoindre la péninsule, et que 55 autres ont été « illégalement » expulsés vers le Maroc, en violation des droits des enfants.

Sujets associés : Immigration clandestine - Ceuta (Sebta) - Enfant

Aller plus loin

Sebta : un an de prison pour avoir tiré sur des mineurs marocains

Le tribunal provincial de Cadix a condamné deux résidents de Sebta à un an de prison pour avoir tiré sur un Marocain de 17 ans avec une carabine et diffusé ensuite la vidéo sur...

Le Maroc va autoriser le retour des mineurs de Ceuta

Les relations entre le Maroc et l’Espagne se normalisent. Après le changement de position de l’Espagne sur le Sahara, le roi Mohammed VI a invité Pedro Sanchez à effectuer une...

Sebta va allouer 5,5 millions d’euros pour la prise en charge des mineurs marocains

Les autorités de Sebta ont décidé lundi d’allouer 5,5 millions d’euros pour la prise en charge des 302 mineurs marocains arrivés dans la ville en mai 2021, et qui séjournent...

Aider leurs familles au Maroc, le rêve des mineurs devenus majeurs en Espagne

Trouver un travail pour s’intégrer dans la société et envoyer de l’argent à leurs familles au Maroc. C’est le rêve de la plupart des anciens migrants mineurs devenus majeurs en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Europe : diminution des flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc

Les flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc vers l’Europe ont diminué au cours des derniers mois. C’est ce qu’indiquent les données de l’Agence européenne des frontières, Frontex.

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...