Montréal : une éducatrice marocaine poursuivie pour violences sur enfants

19 septembre 2022 - 20h20 - Ecrit par : S.A

Une éducatrice marocaine ayant travaillé dans une garderie montréalaise est accusée de violences sur quatre enfants. Elle fait face à une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 mois fermes.

Les faits remontent à 2020. Nassira El Hmaini exerçait comme éducatrice à la garderie KIDZ dans le quartier Villeray, à Montréal. Il avait déjà accumulé 5 années d’expérience. Elle est accusée d’avoir violenté quatre jeunes enfants d’environ 2 ans. Les violences sont documentées par des vidéos dans lesquelles on voit l’éducatrice « donner une claque au visage à deux enfants qui bougent sur leur matelas de sieste, tirer entre autres les cheveux d’une fillette, taper un enfant sur la tête et en projeter un autre par terre ».

A lire : Hautes-Pyrénées : un Marocain condamné pour violences sur son fils

« Je n’ai jamais fait ça pour leur faire du mal, j’ai fait ça par amour. Je m’excuse d’avoir fait ces gestes », a témoigné la femme de 31 ans jeudi lors des observations sur la peine au palais de justice de Montréal. Elle a plaidé coupable à cinq chefs d’accusation de voies de fait en mai dernier. Nassira El Hmaini a justifié ces violences par plusieurs facteurs : elle affirme avoir été régulièrement frappée par sa mère pendant son enfance ; assure que plusieurs éducatrices frappaient les enfants, par exemple en les pinçant ou en les frappant avec des jouets, rapporte La Presse. Elle a confié que l’une des éducatrices l’a même menacée de mort si elle la dénonçait. « Mon estime de moi était brisée. Le milieu était toxique », a-t-elle fait valoir.

A lire : L’imam qui frappe un enfant : le parlement demande des comptes au gouvernement

Elle admet avoir du mal à s’occuper d’un groupe d’enfants dépassant le ratio légal enfants/éducatrice dont certains étaient des « enfants-rois intolérables ». Pleine de remords, elle s’excuse auprès des parents d’avoir commis ces gestes. « Je m’excuse à la société. J’ai très honte », a-t-elle répété. Son avocat a plaidé pour une absolution inconditionnelle. Mais la procureure de la Couronne, Gabrielle Delisle, réclame une peine d’incarcération ferme de 8 à 10 mois. Selon des lettres poignantes déposées à la cour, les enfants ont été bouleversés par les évènements, fait-elle savoir. Nassira El Hmaini sera fixée sur son sort en janvier prochain.

Tags : Montréal - Education - Enfant

Aller plus loin

France : le mari d’une MRE condamné pour violences psychologiques

Auteur de violences psychologiques sur son épouse d’origine marocaine, un homme résidant à Vesoul (Haute-Saône) de 40 ans a été condamné mardi à cinq mois de prison avec...

L’imam qui frappe un enfant : le parlement demande des comptes au gouvernement

Le Parlement a réagi à l’affaire du fqih de Bab Taza, écroué pour violences sur mineurs dans une école coranique, exigeant du gouvernement d’agir pour mettre fin aux châtiments...

Montauban : un Marocain condamné de 12 mois de prison pour violences et harcèlement

Le tribunal de Montauban a condamné un Marocain sans papiers à 12 mois de prison ferme avec maintien en détention, et 6 mois de sursis probatoire pour des violences commises...

Hautes-Pyrénées : un Marocain condamné pour violences sur son fils

Un Marocain en situation irrégulière sur le territoire français a écopé d’une peine de 8 mois de prison avec sursis pour avoir fait subir des violences à son fils pendant 6...

Nous vous recommandons

L’Algérie met en garde le Maroc contre toute tentative de déstabilisation

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune met en garde le Maroc, sans le nommer, contre toute tentative de déstabilisation de son pays à travers des « prescriptions édictées en coulisses » ou l’exploitation des...

Les discours haineux gangrènent les universités marocaines

Le Forum Méditerranéen de la Jeunesse au Maroc et le Conseil de l’Europe ont mené une étude qui a révélé que les discours haineux gagnent du terrain dans les universités marocaines et qu’il est urgent de trouver une solution, au risque de voir la situation se...

Casablanca : deux banquiers détournent 40 millions de dirhams

Deux banquiers sont accusés d’avoir détourné plus de 40 millions de dirhams des comptes de l’un de leurs clients. Ce dernier, un commerçant, a été arrêté pour escroquerie et émission de chèques sans provision.

Le Qatar reconnaissant envers le Maroc

Le Maroc apporte son expertise et son savoir-faire en matière de sécurité au Qatar, pays organisateur de la prochaine coupe du monde. Une aide très appréciée par Doha.

La Zambienne Barbra Banda exclue de la CAN féminine Maroc

La capitaine de l’équipe de la Zambie Barbra Banda a été exclue de la Coupe d’Afrique des Nations féminine (WAFCON) qui se déroule au Maroc. Et pour cause, elle a échoué aux tests d’éligibilité au genre.

Une carte du Maroc avec Sebta et Melilla irrite en Espagne (photo)

Le parti Vox a condamné vendredi la décision du gouvernement de Pedro Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara,demandant par ailleurs le retrait d’une carte du Maroc intégrant Ceuta et Melilla du site internet de l’ambassade à...

Une hausse des salaires pour freiner le départ des médecins marocains à l’étranger

L’amélioration des salaires des médecins pour empêcher leur départ à l’étranger. C’est une proposition qui émane du groupe parlementaire du parti de l’Istiqlal (PI), qui appelle le gouvernement Akhannouch à freiner la fuite des cerveaux dans le secteur...

Maroc : arrivée d’un nouveau lot de matériel militaire américain

Les Forces armées royales (FAR) ont réceptionné un nouveau lot de matériel militaire américain. De quoi renforcer leur arsenal militaire.

Jamel Debbouze et Alain Chabat parodient la colère de Charles III

À peine intronisé, le nouveau roi d’Angleterre Charles III a été déjà parodié par l’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze et Alain Chabat.

Le Maroc rend la vie difficile aux non-vaccinés

Le Maroc s’apprête à rendre obligatoire le pass vaccinal. Une mauvaise nouvelle pour les personnes non-vaccinées qui ne pourront plus sortir du pays ou obtenir des documents officiels.