MRE et déclaration des comptes détenus au Maroc : l’éclairage de Abdellatif Jouahri

26 mars 2021 - 19h20 - Economie - Ecrit par : J.K

De nombreux Marocains résidant à l’étranger sont inquiets suite à la publication d’informations selon lesquelles ils sont dans l’obligation de déclarer leurs comptes bancaires détenus au Maroc. Le gouverneur de la Banque du Maroc tente de rassurer et affirme qu’il n’en est rien, du moins, pour l’année 2021.

Lors de la conférence de presse post Conseil de BAM, Abdellatif Jouahri, le gouverneur de la Banque centrale, partie engagée suite à la signature des accords fiscaux internationaux par le Maroc, a indiqué qu’en ce qui concerne les comptes bancaires détenus au Maroc par des MRE, « c’est un point important, notamment en ce qui concerne nos Marocains du monde ». « Évidemment, il faut se pencher sur ce problème de façon particulière », a-t-il ajouté, soulignant que « nous devons voir comment des solutions adéquates peuvent être apportées alliant à la fois notre engagement vis-à-vis de la convention que nous avons signée et la défense des intérêts des MRE dans le cadre de cet échange automatique d’informations sur le cadre fiscal. C’est un problème sur lequel nous sommes en train de bien réfléchir ».

Pour rappel, dans le cadre des conventions fiscales internationales de l’OCDE (BEPS), tous les Marocains résidant à l’étranger sont tenus d’intégrer leurs comptes bancaires détenus au Maroc dans leur déclaration d’impôts. L’échange automatique devrait démarrer en septembre 2021, bien que le Maroc ait demandé un sursis à 2022. Et tout non-respect sera lourdement sanctionné.

Sujets associés : Transferts des MRE - Banques - Bank Al-Maghrib (BAM) - Abdellatif Jouahri - MRE

Aller plus loin

Échange automatique de données fiscales : vers une solution favorable aux MRE

Le Maroc s’active pour trouver une solution favorable aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique des données fiscales avec les pays membres de...

Quelles sanctions pour les MRE n’ayant pas déclaré leurs comptes bancaires ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui n’ont pas jusque-là déclaré aux pays de résidence les comptes bancaires détenus au Maroc s’exposeront à de lourdes sanctions, après...

Tout MRE doit déclarer ses comptes bancaires détenus au Maroc

Dans le cadre des conventions fiscales internationales de l’OCDE, tous les Marocains résidents à l’étranger sont dans l’obligation d’intégrer leurs comptes bancaires détenus au...

Échange automatique de données fiscales : inquiétude grandissante chez les MRE

Depuis l’annonce de l’entrée en vigueur de l’échange automatique de données fiscales entre le Maroc et les pays de l’OCDE, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) expriment...

Ces articles devraient vous intéresser :

Légère dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,12 % face à l’euro et de 1,16 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 mai 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham marocain perd de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié durant la semaine du 27 juillet au 02 août, perdant 1,6 % face au dollar et 0,66 % contre l’euro, selon le bulletin hebdomadaire de Bank Al-Maghrib (BAM).

Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée aux MRE

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé mardi 30 août une réunion consacrée aux Marocains du monde. Il s’agit pour le chef de l’exécutif de mettre en place les stratégies pour venir en aide à la communauté marocaine à l’étranger.

Deux pertes dans la famille d’Omar Achadoud : décès soudain du footballeur et de son père

Le footballeur Omar Achadoud est décédé subitement dans son sommeil samedi dernier. Ce triste événement a été suivi par une autre perte douloureuse pour la famille trois jours plus tard, le décès de son père, Mbark, selon la mosquée de Houthalen...

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme du système sanitaire national.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Le dirham chute à nouveau face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,85% face à l’euro et s’est apprécié de 1,90% vis-à-vis du dollar américain durant la période allant du 29 septembre au 5 octobre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,61 % face à l’euro et de 0,52 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 23 au 29 juin. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Les Marocains du monde ont transféré 110 milliards de dirhams en 2022 (+16,5%)

Les transferts d’argent effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une augmentation significative en 2022, selon les données publiées par l’Office des Changes.