Deux policiers sanctionnés après une dénonciation de Nabila Mounib

8 mai 2021 - 17h40 - Maroc - Ecrit par : J.D

Deux agents de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) en service à la wilaya de police de Casablanca viennent de faire les frais d’une dénonciation postée sur les réseaux sociaux par la secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU), Nabila Mounib.

Dans cette affaire, il est reproché aux deux policiers d’avoir manqué à leurs obligations professionnelles. En effet, l’un des policiers alors chargé du service d’accueil et d’orientation à la wilaya de la police, «  avait manqué à sa mission d’orienter  » Nabila Mounib venue en personne, déposer une plainte dans une affaire de cybercriminalité. Son collègue quant à lui, a été sanctionné pour avoir éconduit à son tour la plaignante alors que le service concerné est fonctionnel sans interruption 24 heures sur 24.

Révoltée par ce qu’elle a vécu à la wilaya de police de Casablanca, Mme Mounib a protesté sur les réseaux sociaux affirmant que le service de police concerné n’assure plus la permanence. Une protestation qui a suscité une enquête administrative à la wilaya de Casablanca. Laquelle enquête a abouti à relever les agents concernés pour manquements professionnels.

Sujets associés : Casablanca - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Parti Socialiste Unifié (PSU) - Nabila Mounib - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Sanction

Aller plus loin

Salé : arrestation d’un policier hors-la-loi

Le procès de l’officier de police suspendu s’ouvrira, en début de semaine prochaine, devant le tribunal de première instance de Rabat. En détention provisoire à la prison de...

Maroc : le policier détournait l’argent des contraventions

Un officier de la paix principal de la brigade de circulation au district de sûreté de Fqih Ben Salah fait l’objet d’une enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet...

Abdellatif Hammouchi ordonne une enquête après une agression

Un homme a accusé sur les réseaux sociaux des policiers travaillant au service de police de Casablanca, de l’avoir agressé physiquement. Une déclaration grave qui a poussé le...

Casablanca : des policiers visés par une enquête après une interpellation musclée

La brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a soumis sept individus, dont un commissaire et deux inspecteurs de police, à une enquête judiciaire suite à la diffusion...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

Urbanisme au Maroc : vers le renforcement des opérations d’inspection

Les ministères de l’Intérieur et de l’habitat veulent renforcer les opérations d’inspection menées dans le domaine d’urbanisme. De nouveaux contrôleurs seront nommés.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...