Nancy : des policiers condamnés pour injures racistes

15 mai 2022 - 08h00 - France - Ecrit par : A.T

Le tribunal correctionnel de Nancy a condamné sept policiers de la brigade anticriminalité poursuivis pour « harcèlement moral » et « insultes raciales non publiques », sur des collègues. Ils ont écopé des peines allant de 6 à 18 mois d’emprisonnement avec sursis, d’amende ou encore d’interdiction d’exercer.

Les prévenus faisaient pression sur leurs collègues pour qu’ils quittent le service. Durant le procès, l’une des victimes a déclaré : « ils m’ont détruite, j’ai vécu un calvaire. » Une autre victime, d’origine maghrébine, faisait l’objet d’insultes racistes régulières dans une conversation Messenger qui rassemblait les policiers du service et dont elle était exclue.

A lire : Un test marocain pour distinguer la grippe du Covid-19 bientôt disponible

Vendredi, l’affaire a été jugée et le verdict est tombé. Au total, dix policiers ont comparu, dont neuf pour harcèlement moral et injures racistes. La justice a condamné 7 d’entre eux à des peines de 6 à 18 mois de prison avec interdiction d’exercer le métier de policier.

L’interdiction est de cinq ans pour l’un des policiers, deux ans pour deux policiers et un an pour les trois autres. Trois des dix prévenus ont été relaxés. Le procureur de la République avait requis des interdictions d’exercer pour quatre d’entre eux et requis jusqu’à 18 mois avec sursis, évoquant un « harcèlement collectif » de la part des prévenus et qualifiant leur comportement de « machine à exclure qui broie une femme et trois hommes. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Nancy - Procès - Prison - Islamophobie

Aller plus loin

Bobigny : des policiers condamnés pour injures racistes et violences

Les policiers qui ont proféré des insultes racistes à l’encontre d’un Égyptien lors d’une interpellation en avril 2020, ont été condamnés jeudi dernier pour injures racistes et...

Lyon : un internaute d’extrême droite condamné pour injures racistes

Un internaute d’extrême droite a écopé de six mois de prison avec sursis pour avoir relayé un article raciste et sexiste sur Facebook. Tel est le verdict rendu par le tribunal...

Victime d’injures racistes, Azzédine Taïbi, maire de Stains, veut porter plainte

Le maire de Stains (Seine-Saint-Denis), Azzédine Taïbi en a ras-le-bol des injures racistes et a décidé de porter systématiquement plainte.

Montpellier : Mounir accuse des policiers de harcèlement (vidéo)

Mounir, gérant d’une supérette à Montpellier accuse des policiers municipaux de harcèlement quotidien dans son commerce.

Ces articles devraient vous intéresser :

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...