Non port du masque au Maroc : l’amende de 300 dirhams à payer sur place sous peine de procès

7 août 2020 - 18h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Devant les cas de contamination qui se multiplient, le Maroc a décidé de renforcer l’arsenal juridique existant. Ainsi, il vient d’instaurer une amende de 300 dirhams contre tout citoyen surpris sans son masque de protection sur la voie publique.

Cette nouvelle disposition a été prise pour faire respecter «  l’état d’urgence sanitaire et les mesures de précaution auxquelles les citoyens sont tenus  ». En dehors de la possibilité d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à «  trois mois contre les récalcitrants et des amendes pouvant atteindre 1 300 dirhams  », connus déjà, l’Exécutif vient d’ajouter le payement d’une amende de «  300 dirhams, à payer sur-le-champ pour éviter un procès  ».

«  Toute infraction à cette règle fera l’objet d’un procès-verbal rédigé par un agent de la sûreté nationale ou la gendarmerie  », indique le gouvernement, qui précise qu’il a été obligé d’agir ainsi suite au relâchement général qui a été observé dans le respect des règles de port du masque et de distanciation physique.

Cette disposition intervient donc pour une mise en œuvre plus efficace des dispositions répressives édictées par le décret-loi n° 2.20.292. «  Le paiement de cette amende entraîne l’extinction de l’action publique  », a d’ailleurs fait savoir le porte-parole du gouvernement, Saaïd Amzazi. Il a déclaré que dans «  le cas où les contrevenants ne payent pas l’amende, le procès-verbal sera transmis au ministère public afin de prendre les mesures nécessaires dans un délai de 24 heures à partir de la constatation de l’infraction  ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Sanction - Saaïd Amzazi - Conseil de gouvernement - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : il paie cher son refus de porter le masque de protection

Un homme est condamné à payer une amende de 750 DH pour avoir refusé de porter son masque de protection. Tel est le verdict rendu par le tribunal de première instance de la Tiznit.

Maroc : des clients sans masque verbalisés dans des restaurants

Plusieurs clients surpris en plein dîner sans masque ont été verbalisés dans des restaurants dans l’arrondissement Casablanca-Anfa. Cette histoire largement relayée sur les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Plages au Maroc : l’embarrassante absence de toilettes publiques

Au Maroc, la plupart des plages sont dépourvues d’infrastructures sanitaires (toilettes, douches, centres de secours…). Une situation qui crée des désagréments aux touristes et aux MRE, surtout pendant la saison estivale.

Les MRE très attendus cet été pour booster l’immobilier

Les initiatives gouvernementales et le retour massif des Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent à la relance du marché de l’immobilier marocain.

Intoxications alimentaires : le Maroc à l’épreuve de la restauration rapide

La députée Hanane Atarguine, du groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM), a demandé au ministre de l’Intérieur de prendre des mesures pour renforcer les contrôles dans les restaurants et établissements de restauration rapide afin...

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.