La Nouvelle-Zélande autorise le hijab chez ses policiers

17 novembre 2020 - 06h20 - Monde - Ecrit par : I.L

La police néo-zélandaise a conçu un hijab qu’il a intégré dans son uniforme officiel suite à l’enrôlement d’une nouvelle recrue après les attaques de Christchurch. Il s’agit d’un uniforme avec un hijab intégré et une casquette.

Son entrée dans la police néo-zélandaise est une première. Zeena Ali, 30 ans deviendra le premier officier de l’histoire à porter le hijab conçu par la police. Elle a obtenu avec succès son diplôme la semaine dernière.

Pour réaliser cet uniforme officiel, respectueux de la foi des officiers musulmans, la police a collaboré avec un étudiant musulman du Royal New Zealand Police College. La nouvelle recrue a participé à la conception de cet uniforme en y apportant sa touche et faisant des recommandations. Elle a même porté l’uniforme lors de la remise de son diplôme.

Dans sa déclaration, elle a exprimé sa fierté à porter le hijab de la police néo-zélandaise. Elle a estimé qu’en portant cet uniforme, elle pourrait susciter la vocation de plusieurs femmes musulmanes.« Si nous avons plus de femmes, une ligne de front plus diversifiée, alors nous pouvons réduire encore plus la criminalité. », a-t-elle ajouté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Nouvelle-Zélande - Islam

Aller plus loin

Humiliation et traumatisme pour une femme portant le foulard

Alors qu’elle voulait aider un manifestant blessé par la police lors d’une manifestation Black Lives Matter à Miami, en Floride, le 10 juin 2020, Alaa Massri, une jeune...

Tommy Hilfiger lance son hijab

La marque Tommy Hilfiger vient de présenter son premier modèle de Hijab qui se compose d’un jacquard fin. Il sera commercialisé au prix de 69 euros.

Etats-Unis : elle crée et offre des hijabs au personnel soignant

Engagée dans la lutte contre le coronavirus, Hilal Ibrahim, créatrice de mode de la ville de Minnesota a fait oeuvre utile. Elle a offert 1000 hijabs aux membres du personnel...

Raffia Arshad, première juge musulmane à porter le hijab au Royaume-Uni

Raffia Arshad, 40 ans, est la première femme musulmane et juge à porter le hijab au Royaume-Uni.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.

Le ramadan débutera jeudi en France

Le ramadan débutera officiellement le jeudi 23 mars en France, annonce le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.

Le Magazine Marianne censuré au Maroc

L’hebdomadaire français Marianne (numéro 1407) a été interdit de distribution au Maroc, en raison d’un dessin caricatural jugé offensant pour le prophète Mohammad.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

Maroc : ils paient les dettes des plus pauvres

De jeunes Marocains, influenceurs, artistes et personnalités sont à l’origine d’une initiative visant à soutenir les familles dans le besoin en cette période de ramadan, mais aussi à les aider à éponger leurs dettes.

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.