Omicron : vers une reprise de l’enseignement à distance au Maroc ?

10 janvier 2022 - 21h40 - Ecrit par : A.S

La vitesse de propagation du variant omicron au Maroc pourrait obliger les autorités à étendre l’enseignement à distance en vigueur dans certaines régions, à l’ensemble du pays. Plusieurs écoles et missions étrangères ont déjà fermé leurs portes, préférant protéger les élèves et le personnel enseignant d’une contamination.

Le Maroc s’avance-t-il à nouveau vers la généralisation de l’enseignement à distance ? Cela devient une évidence au regard des dispositions que prennent déjà certaines écoles devant les cas de contamination. Contacté par SNRTnews, le ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, a indiqué qu’il n’y aura pas de décision générale, car la situation épidémiologique est toujours bien maîtrisée. « Tout se fera au cas par cas, car le nombre d’infections dépend de chaque région du pays, et généraliser une décision sans prendre en considération ce critère très important n’est pas très utile ».

À lire : Covid-19 : un collège français fermé à Rabat

Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation, avait annoncé que « si trois cas d’infection sont recensés dans une classe, il sera procédé à la fermeture de la classe. Dans le cas où le nombre est plus important, il sera procédé à la fermeture de l’établissement ». Il justifie sa décision par le fait que le Maroc ne peut pas fermer tous les établissements alors que la situation épidémiologique est normale. « L’école fermera ses portes pour une durée de sept jours si le nombre dépasse dix personnes », précise le ministère.

À lire : Covid : le lycée français André-Malraux de Rabat fermé

Pour Noureddine Akkouri, président de la Fédération nationale des associations des parents d’élèves du Maroc (FNAPEM), fermer les écoles pourrait freiner la bonne continuité des cours au sein des établissements privés et publics. « La précédente expérience par laquelle est passé le Royaume a révélé que le niveau d’équipement et d’accès à internet des établissements scolaires marocains était très limité. Je ne pense pas que la mise en place d’un enseignement à distance soit accessible à tous les élèves d’une manière équitable », souligne Noureddine Akkouri. Il précise que « c’est très rare d’avoir une bonne connexion dans le monde rural ou encore d’avoir les moyens techniques adéquats ».

À lire : Maroc : ces villes où le variant Omicron flambe déjà

Ali Fannach, vice-président de la FNAPEM partage la même crainte. Il pense que bon nombre d’instituteurs et institutrices ne sont pas formés au numérique et ne maîtrisent pas les outils informatiques. « Il faut former tout le corps de l’école aux nouvelles technologies et prodiguer aux élèves le matériel qui leur permettra de communiquer convenablement avec leurs instituteurs, tels que des tablettes, etc ».

Tags : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Ministère de l’Education nationale - Education - Santé

Aller plus loin

Un rapport inquiétant sur le système éducatif marocain

L’inflation des notes, un manque de ressources humaines adéquates, la corruption endémique sont entre autres les maux dont souffre le système éducatif marocain. C’est ce que révèle...

Covid : le lycée français André-Malraux de Rabat fermé

La ville Rabat a contraint le Lycée français International André-Malraux (LFIAM) à basculer en mode distanciel, à compter de ce jeudi 6 janvier.

Covid-19 : les autorités font fermer un lycée de Rabat

Le lycée Abi Dar Al Ghafari, situé à Rabat, a été fermé mardi par les autorités de la ville, en raison de la détection d’un foyer infectieux du Covid-19, notamment le variant...

Covid-19 : la police renforce les contrôles à Rabat, Salé et Témara

La police marocaine a érigé des barrages dans les artères de Rabat, Témara et Salé en vue de lutter contre la propagation du nouveau variant du Covid-19, Omicron, à quelques jours...

Nous vous recommandons

Le Maroc finira par revendiquer Ceuta et Melilla

Après avoir reçu le soutien des États-Unis, de la France, de l’Allemagne et de l’Espagne à son plan d’autonomie du Sahara, le Maroc, une fois la question de la souveraineté de ce territoire obtenue, concentrera son énergie sur Sebta et Melilla qu’il...

Omar Hilale : « le geste du roi Mohammed VI envers l’Algérie est resté sans réponse »

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a affirmé que l’Algérie déploie des moyens pour attaquer le Maroc au lieu de s’occuper de la crise socio-économique «  grave  » sur son...

L’aéroport de Genève va relier le Maroc cet hiver

L’aéroport de Genève prévoit de desservir plus de 100 destinations dont le Maroc pendant la prochaine saison hivernale. Il propose des vols directs qui seront assurés par quelque 40 compagnies aériennes.

Le Maroc produit seulement 10% de sa consommation de gaz

« Les gisements d’hydrocarbures dans le Royaume demeurent insuffisamment explorés », a estimé la ministre marocaine de la Transition énergétique et du Développement durable

Engrais : le Guyana demande de l’aide au Maroc

Le Guyana est en pourparlers avec le Maroc, afin d’obtenir de celui-ci son aide en ces temps de flambée du prix des engrais.

Du cannabis dissimulé dans des gâteaux : deux Belgo-Marocains arrêtés puis condamnés

La police judiciaire de Bruxelles a arrêté deux Belgo-Marocains gérant d’une société des voyages en car Bruxelles-Casablanca, dont les chauffeurs ont transporté du cannabis dissimulé dans « des gâteaux marocains ». Tous ont été condamnés à différentes peines...

Maroc : les grands chantiers d’infrastructures prévus en 2022

En 2022, le gouvernement a prévu de lancer plusieurs projets d’infrastructures pour renforcer et entretenir son investissement dans ce secteur. Réseau routier et ferroviaire, maintenance portuaire et hydraulique, tels sont les champs qui seront...

Démantèlement d’un trafic de drogue à Montpellier, un suspect en cavale au Maroc

À Montpellier, les enquêteurs de l’Unité de lutte contre les stupéfiants et l’économie souterraine ont démantelé un trafic de stupéfiants et de cigarettes de marque espagnole au sein de l’épicerie le « Rien sans rien » dans la galerie marchandise centre...

Maroc : un nouveau gisement d’argent découvert à Imiter bis

La société d’extraction de métaux précieux au Maroc Aya Gold & Silver a annoncé, jeudi, la découverte d’une nouvelle zone minéralisée qui s’étend sur plus de quatre kilomètres au large du gisement argentifère d’Imiter bis, non loin de...

Espagne : un Marocain agresse un médecin pour avoir fait accoucher sa femme sans voile

Des agents de santé du service des urgences d’Alhama de Murcia ont été victimes d’agression et de menaces de la part d’un Marocain dont la femme était sur le point d’accoucher. Ils s’étaient rendus au domicile du couple pour transférer cette dernière qui avait...