Omicron : vers une reprise de l’enseignement à distance au Maroc ?

10 janvier 2022 - 21h40 - Ecrit par : G.A

La vitesse de propagation du variant omicron au Maroc pourrait obliger les autorités à étendre l’enseignement à distance en vigueur dans certaines régions, à l’ensemble du pays. Plusieurs écoles et missions étrangères ont déjà fermé leurs portes, préférant protéger les élèves et le personnel enseignant d’une contamination.

Le Maroc s’avance-t-il à nouveau vers la généralisation de l’enseignement à distance ? Cela devient une évidence au regard des dispositions que prennent déjà certaines écoles devant les cas de contamination. Contacté par SNRTnews, le ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, a indiqué qu’il n’y aura pas de décision générale, car la situation épidémiologique est toujours bien maîtrisée. « Tout se fera au cas par cas, car le nombre d’infections dépend de chaque région du pays, et généraliser une décision sans prendre en considération ce critère très important n’est pas très utile ».

À lire : Covid-19 : un collège français fermé à Rabat

Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation, avait annoncé que « si trois cas d’infection sont recensés dans une classe, il sera procédé à la fermeture de la classe. Dans le cas où le nombre est plus important, il sera procédé à la fermeture de l’établissement ». Il justifie sa décision par le fait que le Maroc ne peut pas fermer tous les établissements alors que la situation épidémiologique est normale. « L’école fermera ses portes pour une durée de sept jours si le nombre dépasse dix personnes », précise le ministère.

À lire : Covid : le lycée français André-Malraux de Rabat fermé

Pour Noureddine Akkouri, président de la Fédération nationale des associations des parents d’élèves du Maroc (FNAPEM), fermer les écoles pourrait freiner la bonne continuité des cours au sein des établissements privés et publics. « La précédente expérience par laquelle est passé le Royaume a révélé que le niveau d’équipement et d’accès à internet des établissements scolaires marocains était très limité. Je ne pense pas que la mise en place d’un enseignement à distance soit accessible à tous les élèves d’une manière équitable », souligne Noureddine Akkouri. Il précise que « c’est très rare d’avoir une bonne connexion dans le monde rural ou encore d’avoir les moyens techniques adéquats ».

À lire : Maroc : ces villes où le variant Omicron flambe déjà

Ali Fannach, vice-président de la FNAPEM partage la même crainte. Il pense que bon nombre d’instituteurs et institutrices ne sont pas formés au numérique et ne maîtrisent pas les outils informatiques. « Il faut former tout le corps de l’école aux nouvelles technologies et prodiguer aux élèves le matériel qui leur permettra de communiquer convenablement avec leurs instituteurs, tels que des tablettes, etc ».

Tags : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Ministère de l’Education nationale - Education - Santé

Aller plus loin

Covid-19 : les autorités font fermer un lycée de Rabat

Le lycée Abi Dar Al Ghafari, situé à Rabat, a été fermé mardi par les autorités de la ville, en raison de la détection d’un foyer infectieux du Covid-19, notamment le variant...

Un rapport inquiétant sur le système éducatif marocain

L’inflation des notes, un manque de ressources humaines adéquates, la corruption endémique sont entre autres les maux dont souffre le système éducatif marocain. C’est ce que révèle...

Covid-19 : la police renforce les contrôles à Rabat, Salé et Témara

La police marocaine a érigé des barrages dans les artères de Rabat, Témara et Salé en vue de lutter contre la propagation du nouveau variant du Covid-19, Omicron, à quelques jours...

Covid : le lycée français André-Malraux de Rabat fermé

La ville Rabat a contraint le Lycée français International André-Malraux (LFIAM) à basculer en mode distanciel, à compter de ce jeudi 6 janvier.

Nous vous recommandons

La France refuse la nationalité à une Marocaine pour bigamie

Une Marocaine s’est vue refuser la nationalité française, au motif que son mari est en situation de bigamie.

Maroc : l’État reprend un terrain de 40 hectares à un conseiller royal

Le conseiller royal, Yassir Zenagui, vient de perdre son terrain de 40 hectares. La direction régionale des domaines de l’État de Rabat lui a repris le domaine pour n’avoir pas respecté son engagement d’utiliser toute la superficie pour construire un...

Portée disparue, une Britannique serait au Maroc

Une voyageuse britannique est portée disparue et serait au Maroc. La police du Yorkshire du Nord a lancé un appel urgent pour la retrouver.

Laurent Blanc, futur entraîneur du Maroc ?

Le Maroc s’intéresserait à l’ancien sélectionneur de l’équipe de France Laurent Blanc pour remplacer le technicien franco-bosnien Vahid Halilhodzic dont les jours seraient comptés à la tête de l’équipe. S’il est recruté, il devra conduire les Lions de l’Atlas...

Yaïr Lapid critiqué en Israël pour sa visite au Maroc

Alors que les critiques internes fusent au sujet des affaires courantes notamment la gestion de la pandémie de Covid-19, Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères met en avant le rapprochement Maroc-Israël et sa grande vision d’un Moyen-Orient...

Quand le roi Mohammed VI surprend Vahid Halilhodzic

Le roi Mohammed VI a surpris le sélectionneur de l’équipe du Maroc, Vahid Halilhodzic, juste après la qualification des Lions de l’Atlas pour le Mondial 2022 en l’appelant par téléphone pour le féliciter.

Espagne : les enfants de la Marocaine égorgée par son mari placés

Les trois enfants de la Marocaine égorgée lundi par son mari à son domicile à La Vila Joiosa (Murcia) ont été placés sous la tutelle de la région de Valence, en attendant de décider de leur prise en charge par un membre de la...

Rumeurs sur la mauvaise qualité des bananes vendues au Maroc

Les Marocains n’ont rien à craindre des bananes importées actuellement en vente sur le marché. Celles-ci ne sont pas impropres à la consommation, affirme l’ONSSA.

Vladimir Poutine remercie le Maroc

Le président russe Vladimir Poutine a remercié le Maroc pour la position qu’il a adoptée depuis l’invasion russe en Ukraine. Le royaume fait partie des 12 pays qui n’ont pas participé, le 2 mars dernier, au vote de la résolution exigeant « de la Fédération...

France : une Marocaine sans ressources vit dans un hôtel 5 étoiles

Malika, une Marocaine de 65 ans résidant en France, figure parmi les 59 femmes bénéficiaires de l’opération de solidarité du groupe immobilier Assembly.