Un parc éolien à 15 milliards de dirhams à Dakhla

10 décembre 2020 - 19h30 - Economie - Ecrit par : J.K

La startup américaine Soluna Technologies et AM WIND compte bâtir à Dakhla, un parc éolien de 900 MW à Dakhla, sur une superficie de 11 313 ha, afin d’alimenter des serveurs consacrés aux technologies blockchain. Un premier investissement de 15 milliards de DH sera dédié au projet.

Porté depuis trois ans par le programme HARMATTAN de Souluna technologies et AM WIND, ce projet qui sera réalité dans les six prochaines années et fournira des capacités de calcul dédiées à alimenter le réseau international de blockchain, a la capacité de produire au-delà de 400 emplois directs très qualifiés, a indiqué John Belizaire, le PDG de Soulana Technologies lors d’un webinaire sur l’état d’avancement du projet Soulana AM Wind à Dakhla. La startup compte créer un centre d’excellence local développant une expertise en ce qui concerne la technologie des blockchains, ouvert à un marché mondial en pleine croissance, rapporte Map.

En ce qui concerne l’avancement du projet, M. Belizaire a indiqué que l’entreprise a consacré les trois dernières années aux phases d’étude et de recherche, soulignant que, " ces différentes étapes ont nécessité un investissement global de 10 millions de dollars " et " après l’achèvement des études environnementales, nous entamerons les activités de financement et de pré-construction à mi-2021".
Ces infrastructures permettront d’alimenter en énergie le réseau mondial du blockchain, a affirmé le PDG de Souluna Technologies, ajoutant que « des concertations ont été menées avec la banque centrale et l’Office des Changes autour de notre organisation financière et notre système de gestion hiérarchique, pour clarifier qu’il est conforme aux législations en vigueur au Maroc et la législation internationale ».

Le projet HARMATTAN de Souluna technologies et AM WIND a pris l’engagement en faveur d’une énergie 100% verte et de son développement, d’accompagner l’économie locale, l’éducation et la formation, de créer des opportunités d’emplois et de l’énergie propre. Ce qui permettra au Maroc d’être un champion mondial de l’énergie renouvelable en devenant également un véritable hub technologique.

Sujets associés : Investissement - Energie - Emploi - Dakhla - Environnement - Développement - Eolien

Aller plus loin

Eolien : le Maroc, dans le top africain

Le Maroc occupe la 3ᵉ place dans le domaine de l’énergie éolienne sur le continent africain.

Maroc : les énergies renouvelables, secteur créateur d’emplois

Selon une étude économique réalisée par le King Abdullah Petroleum Studies and Research Center (KAPSARC), le secteur des énergies renouvelables au Maroc, en Égypte, et en...

Le Projet éolien de Laâyoune avance

Trois ans après avoir obtenu le statut de producteur indépendant d’électricité pour son parc éolien à Laâyoune, la société française "Voltalia" est proche de son objectif.

Soluna donne des nouvelles du project éolien-blockchain à Dakhla

Installée à Dakhla pour engager le royaume sur une voie durable dans les domaines des énergies renouvelables et informatique, la société Soluna Technologies, Ltd. s’appelle...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Maroc : fort engouement pour le statut d’auto-entrepreneur

Le nombre d’auto-entrepreneurs continue d’augmenter au royaume. Fin 2021, ils étaient 373 663, soit quatre fois plus qu’il y 4 ans, d’après les chiffres la Direction Générale des Impôts (DGI).

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

La gestion du projet de gazoduc Maroc-Nigéria confiée à une coentreprise

Dans un communiqué conjoint, le Maroc et le Nigeria ont annoncé avoir confié la gestion du projet de gazoduc à une coentreprise composée d’ILF Consulting et DORIS Engineering.

Le Maroc va augmenter la capacité de plusieurs aéroports

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, l’Office national des aéroports (ONDA) a lancé plusieurs projets pour soutenir la croissance de l’activité des aéroports de Marrakech, d’Agadir et de Tanger. À terme, ces travaux...

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...

Enquête après la supposée pollution de la lagune de Marchica (Nador)

Les informations selon lesquelles le lac Marchica ferait l’objet de pollution volontaire sont fausses, affirme l’Office national de l’électricité et de l’eau Potable (ONEE), qui a publié le rapport d’une commission diligentée du 4 au 6 août sur les lieux.