Les Pays-Bas vont faciliter l’octroi de visas aux Marocains

24 février 2023 - 10h38 - Monde - Ecrit par : G.A

En visite officielle au Maroc, le secrétaire d’État néerlandais à la Justice et à la sécurité, chargé de l’asile et des migrations, Eric van der Burg a annoncé un assouplissement du processus de délivrance des visas aux Marocains désireux de se rendre aux Pays-Bas.

Deux faits marquants ont aidé à l’amélioration des relations diplomatiques entre le Maroc et les Pays-Bas, ainsi qu’à des avancées importantes dans la coopération sur le front migratoire. Il s’agit de l’établissement en 2021, d’un plan d’action bilatéral et la déclaration en 2022 des autorités néerlandaises en faveur de la marocanité du Sahara, rapporte Medias24.

À lire : Les Pays-Bas contraints de dévoiler leur accord « secret » avec le Maroc

Lors de sa visite au Maroc le mardi dernier, Eric van der Burg a rencontré le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit. Des échanges au cours desquels, les deux personnalités se sont félicitées des avancées, surtout dans le domaine migratoire. « Les relations avec le Maroc sont très importantes pour les Pays-Bas. Ma rencontre personnelle avec le ministre Laftit est une autre étape importante dans notre solide relation. C’est bien de pouvoir en parler en personne aujourd’hui, dans une atmosphère ouverte », a déclaré Eric van der Burg en marge de son entretien avec Abdelouafi Laftit.

À lire : Pays-Bas : la communauté marocaine victime de discrimination

Depuis la signature de la conclusion du plan d’action bilatéral, 125 demandeurs d’asile marocains n’ayant plus d’autres voies de recours ont été rapatriés au Maroc. Selon De Gelderlander et De Telegraaf, « 83 Marocains sont retournés au Maroc et 42 ont été éloignés de force. Le Maroc a livré un laissez-passer à vingt-six d’entre eux » ce qui n’était pas possible avant l’élaboration de ce plan d’action.

À lire : Vive critique autour de la nouvelle coopération entre le Maroc et les Pays-Bas

Grâce à ces avancées notables et de la bonne relation retrouvée, les Pays-Bas promettent de faciliter l’octroi de visas aux ressortissants marocains et de fournir une aide afin d’éviter que les migrants d’autres pays africains ne soient bloqués au Maroc. Une décision saluée par les médias néerlandais, félicitant le secrétaire d’État chargé de l’asile et des migrations pour cette visite au Maroc, même si elle n’a pas abouti à la signature de nouveaux accords bilatéraux.

Sujets associés : Coopération - Pays-Bas - Diplomatie - Visa - Immigration - Abdelouafi Laftit - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Pays-Bas : la communauté marocaine victime de discrimination

En 2021, les Marocains résidant aux Pays-Bas ont le plus souffert de toutes sortes de discriminations, selon une enquête du Bureau central des statistiques (CBS).

Selma Omari déplore le manque de solidarité des Marocains des Pays-Bas

Première grande star d’origine marocaine des réseaux sociaux aux Pays-Bas, Selma Omari a plus d’un demi-million d’abonnés sur Instagram et 125 000 sur YouTube, elle confie dans...

Les Pays-Bas refusent le visa à un artiste marocain

Un artiste marocain s’est vu refuser à plusieurs reprises le visa Schengen. Il dit être victime d’une discrimination de la part des Pays-Bas.

Le Maroc bloque la délivrance de visa pour les époux étrangers des Marocaines

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine a fourni des explications sur le refus du Maroc de délivrer de visas aux époux étrangers de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.

Lutte : le Maroc et Israël renforcent leur coopération

La Fédération royale marocaine des luttes associées (FRMLA) et le Comité olympique d’Israël ont signé, mardi, un accord pour consolider leur coopération bilatérale couvrant tous les domaines de cette discipline sportive.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Nabila Mounib défend Annahj Addimocrati

La députée PSU, Nabila Mounib, a dénoncé le traitement infligé au Parti Ennahj Addimocrati par le gouvernement, appelant le ministère de l’Intérieur à « mettre fin à toutes les formes de restrictions et à respecter « son droit légitime de tenir son...

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...