Photos de Marocaines sur Snapchat : le scandale prend de l’ampleur

9 février 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Suite au piratage par des hackers de nombreux comptes de réseaux sociaux, notamment Snapchat, des photos intimes et parfois compromettantes des femmes et parfois de jeunes adolescentes marocaineset algériennes, ont été diffusées sur des sites de partages de photos. Au Maroc, une association appelle la justice à ouvrir une enquête approfondie.

L’Association du défi pour l’égalité et la citoyenneté fustige la diffusion des photos intimes et parfois compromettantes des femmes et parfois de jeunes adolescentes marocaines et algériennes sur des sites de partages de photos. Dans un communiqué, elle appelle les autorités marocaines à adopter des législations visant à contrôler efficacement la politique de confidentialité au sein des réseaux sociaux. « La vie privée est sacrée, ce qui est confirmé par la constitution marocaine et l’ensemble des conventions internationales auxquelles le Maroc a adhéré et ratifié, et qui se traduisent par les législations juridiques nationales, notamment la loi 103.13 relative à la lutte contre la violence à l’égard des femmes, la loi 27.14 relative à la lutte contre la traite des êtres humains, et surtout la loi n° 09.08 relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel », a-t-elle rappelé.

À lire :Snapchat : des photos intimes de Marocaines font scandale

L’association appelle également les activistes, les utilisateurs des réseaux sociaux et la presse à protéger la vie privée des victimes en ne diffusant pas les images et les vidéos, « car elles constituent des éléments matériels d’actes criminels qui relèvent de la pénalisation pénale ». Elle évoque en outre l’impact de la diffusion des images et vidéos sur les femmes et les jeunes adolescentes marocaines. Celles-ci pourraient être poussées à envisager de se suicider à cause de l’exposition et de la diffamation qui ont porté atteinte à leur vie privée, fait remarquer l’association.

À lire :Piratage de Canal + : un Marocain au coeur d’une enquête en France

Ces appels de l’Association font suite à une révélation faite par l’expert marocain en informatique, Amin Raghib. Selon lui, des photos intimes et parfois compromettantes des femmes et parfois de jeunes adolescentes marocaines et algériennes, ont été diffusées sur des sites de partages de photos suite au piratage par des hackers de nombreux comptes de réseaux sociaux, notamment Snapchat. Il assure n’avoir évoqué que le cas d’une femme marocaine dont le compte avait été piraté et ses photos privées avaient été publiées sur d’autres sites. Il ajoutera par ailleurs qu’il a été surpris de constater qu’après une heure ou deux de son live sur le sujet que les différents liens qui ont publié des photos de filles marocaines ont été supprimés. Il pourrait s’agir, selon lui, d’un piratage de comptes sur l’application Snapchat ou d’un piratage de téléphones.

Sujets associés : Enquête - Femme marocaine - Algérie - Snapchat

Aller plus loin

Piratage de comptes bancaires au Maroc : six personnes arrêtées

Six individus dont une femme, ont été arrêtés par les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans le...

Piratage de Canal + : un Marocain au coeur d’une enquête en France

Un jeune homme d’une vingtaine d’années, soupçonné d’être impliqué dans un vaste réseau de fraude à l’abonnement aux chaines de télévision cryptées, a été arrêté par les...

Photos de Marocaines sur Snapchat : la justice s’empare du dossier

La justice marocaine a ouvert une enquête après la diffusion de photos intimes et compromettantes de jeunes filles et femmes marocaines sur les réseaux sociaux, notamment Snapchat.

Snapchat : des photos intimes de Marocaines font scandale

Des hackers se seraient emparés de nombreux comptes de réseaux sociaux de jeunes Marocaines et Algériennes. Des photos compromettantes seraient même dans la nature.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Pourquoi les Marocaines sont interdites de séjour dans les hôtels ?

Malgré l’inexistence d’une loi, les femmes marocaines seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels du royaume. Le député de l’USFP, Moulay Mehdi Al Fatmi, appelle le gouvernement à mettre fin à cette pratique discriminatoire.