Plainte du Polisario au Royaume-Uni : voici les explications d’un expert

7 octobre 2022 - 15h00 - Monde - Ecrit par : A.T

Une organisation soutenant la cause du Polisario mène une campagne pour demander à la justice britannique de revoir l’accord commercial entre le royaume et la Grande-Bretagne. Cette initiative ne concerne en rien le Maroc, selon un expert.

L’organisation a déposé une plainte devant la Cour royale de justice de Londres, pour la persuader de reconsidérer l’accord commercial signé entre le Maroc et la Grande-Bretagne après le « Brexit », pour qu’il n’inclue pas les produits en provenance du Sahara, rapporte Al Omk Al Maghribi.

Réagissant à cette manœuvre, Lhou Sabri, expert en droit international des questions de migration et du conflit du Sahara, a déclaré que « le Maroc indirectement n’est pas représenté dans cette affaire, et a choisi de ne pas y être partie », ajoutant que « le Maroc, qui croit en la légitimité de ses droits historiquement et même en termes de prépondérance juridique, ne veut pas risquer ses droits au gré ou à la conviction de tout juge, quelle que soit son intégrité. »

A lire : Le Royaume-Uni de plus en plus dépendant des fruits et légumes marocains

Selon lui, le Sahara est une terre marocaine, notant que le Maroc a choisi de se distancier de cette affaire et la considère comme une affaire britannique et avant cela une affaire européenne, soulignant que le Royaume britannique doit défendre 8 siècles de relations avec le Maroc.

Pour justifier sa requête, la défense des séparatistes pourrait recourir à l’utilisation d’affaires antérieures et les considérer comme un argument et une présomption devant la justice britannique, a-t-il averti. Dans ce sens, l’expert a exprimé son espoir de voir la justice britannique ne pas remettre en cause la légitimité historique du Maroc sur le Sahara, reconnue à maintes reprises par la Cour européenne de justice.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Droits et Justice - Grande-Bretagne - Polisario - Plainte

Aller plus loin

Aziz Akhannouch porte plainte pour diffamation contre José Bové

Le chef du gouvernement marocain a porté plainte pour diffamation contre José Bové, ancien eurodéputé français qui l’a accusé d’avoir tenté de le soudoyer lors de négociations...

Agrumes : le Maroc veut augmenter ses exportations vers le Royaume-Uni

Le Maroc souhaite augmenter ses exportations d’agrumes de 15 à 20 % au cours de cette saison qui s’annonce. Selon la Fédération marocaine interprofessionnelle des agrumes (Maroc...

Royaume-Uni : le Maroc, 2ᵉ fournisseur de tomates devant l’Espagne

En 2021, le Maroc a dépassé l’Espagne et est devenu le deuxième fournisseur de tomates du Royaume-Uni. Une première.

Accord pêche-agricole : la France va soutenir le Maroc au Tribunal de l’UE

La France a promis de soutenir l’appel du conseil européen contre la décision d’annulation des accords agricoles et de pêche avec le Maroc, intervenue le 29 septembre dernier.

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....