L’Espagne mène la vie dure aux routiers marocains

21 octobre 2020 - 14h00 - Espagne - Ecrit par : G.A

Les chauffeurs de poids lourds marocains ont l’obligation de faire le plein de carburant que dans les stations de services espagnoles, au risque de s’exposer à des amendes. La décision n’est pas du goût des chauffeurs ni de leurs représentants.

La loi que viennent de réactiver les autorités espagnoles date de 1992. Le fait qu’elle soit remise sur le tapis pénalise plusieurs chauffeurs, surtout, avec la crise sanitaire que traverse le monde et qui a déstabilisé bien de secteurs.

Le président de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) Hassan Sentissi El Idrissi, a saisi les ministres Moulay Hafid El Alami, chargé de l’industrie et du commerce, et Abdelakder Amara, de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, pour expliquer son étonnement de constater qu’une loi jamais appliquée soit activée sans informer au préalable les personnes concernées. « L’application de cette loi risque de pénaliser une grande partie de nos exportations à destination de l’Union Européenne qui utilisent le transport terrestre qui se verra impacté directement », rapporte Hespress.

Selon la même source, l’ASMEX invite les deux ministres à intervenir auprès des autorités espagnoles pour arrêter cette loi et préserver la compétitivité des exportations ».

Sujets associés : Espagne - Exportations - Lois - Ministère de l’Equipement et du Transport - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies

Aller plus loin

"Franchise carburant", quand l’Espagne soutire d’importantes devises au Maroc

Souvent considérée comme une mesure de représailles pour répondre à la provocation du Maroc, la « franchise carburant » impose aux camionneurs marocains de disposer de 200...

La France refuse d’accorder des visas à des transporteurs marocains

L’ambassade de France au Maroc “refuse” d’octroyer des visas aux transporteurs internationaux marocains. De quoi en rajouter aux difficultés actuelles des professionnels dont le...

Visas français : les transporteurs marocains en colère

La France refuse toujours d’accorder des visas aux transporteurs internationaux marocains prenant ainsi en otage les exportations marocaines. L’Association marocaine des...

Fruits et légumes : le Maroc reste le 1er fournisseur de l’Espagne

Le Maroc conforte sa place de 1ᵉʳ fournisseur de l’Espagne en fruits et légumes, d’après les données relevées par la Fédération espagnole des associations de producteurs,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Capgemini a recruté cette année 2000 ingénieurs au Maroc

Le Maroc entend devenir l’une des destinations mondiales de l’ingénierie technologique. À cet effet, le gouvernement a signé, mardi, deux mémorandums d’entente avec Capgemini, entreprise internationale spécialisée dans le conseil et la transformation...

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Maroc : hausse des exportations automobiles à fin février 2023

Les exportations automobiles du Maroc ont atteint 21,6 milliards de dirhams (1,9 milliard d’euros) à fin février, soit une hausse de près de 50 % (40,5 %) par rapport à la même période de 2022.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Maroc : hausse du déficit commercial en 2021

Sur l’ensemble de l’année 2021, les échanges commerciaux du Maroc ont connu un important rebond, marqués par une hausse du déficit commercial à 15,5 %, selon Bank Al-Maghrib.

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.