Polémique après les propos d’un député RNI sur le roi Mohammed VI

6 juillet 2022 - 11h40 - Ecrit par : S.A

Alors qu’il prenait la défense du gouvernement, un député du Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir, a, lors de la discussion sur la flambée des prix, fait une déclaration pour le moins polémique sur le roi Mohammed VI.

« Ce n’est pas le rôle du gouvernement de gérer cette question de la hausse des prix, puisque cela dépend de facteurs internationaux. Pourtant, cet Exécutif a adopté un programme jouissant de l’approbation de Sa Majesté et du peuple marocain », a lancé l’élu de la majorité, lors d’une séance plénière tenue lundi à la Chambre des représentants. Cette déclaration a suscité de vives réactions de la part des députés de l’opposition.

À lire : Le roi Mohammed VI félicite Aziz Akhannouch

« Le roi appartient à tous les Marocains, majorité et opposition », a réagi Mohammed Ouzzine du Mouvement populaire. « Le programme gouvernemental est approuvé et adopté par le Parlement, pas par le roi ». Driss Sentissi, président du groupe haraki a, pour sa part, rejeté une « tentative d’implication du roi » dans la question de la flambée des prix, rapporte TelQuel. « Sa Majesté est plus grande que tout ça, il est loin du programme gouvernemental et de toute responsabilité sur la hausse des prix », a-t-il affirmé.

À lire : Un journal colombien encense le roi Mohammed VI

Que dit la Constitution marocaine à ce sujet ? L’article 88 stipule que : « Après la désignation des membres du gouvernement par le Roi, le Chef du Gouvernement présente et expose devant les deux Chambres du Parlement réunies, le programme qu’il compte appliquer. Ce programme doit dégager les lignes directrices de l’action que le gouvernement se propose de mener dans les divers secteurs de l’activité nationale et notamment, dans les domaines intéressant la politique économique, sociale, environnementale, culturelle et extérieure ». « Ce programme fait l’objet d’un débat devant chacune des deux Chambres. Il est suivi d’un vote à la Chambre des Représentants. Le Gouvernement est investi après avoir obtenu la confiance de la Chambre des Représentants, exprimée par le vote de la majorité absolue des membres composant ladite Chambre, en faveur du programme du Gouvernement », complète l’article.

Tags : Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Conseil de gouvernement - Parlement marocain - Mohammed VI

Aller plus loin

Le roi Mohammed VI récompensé par le Forum Crans Montana

Le roi Mohammed VI s’est vu décerner un prix par le Forum Crans Montana. Entre autres raisons ayant motivé cette récompense, la « gestion exemplaire » de la pandémie du Covid-19 et...

Un journal colombien encense le roi Mohammed VI

Le journal colombien, Primicia Dario, s’est penché sur les mesures prises par le Maroc dans la lutte contre le coronavirus. Dans un article, le journal est venu à la conclusion...

Lahcen Belyamani, médecin personnel du roi Mohammed VI, directeur de la clinique du palais royal

Le professeur Lahcen Belyamani est le médecin personnel du roi Mohammed VI. Il a été également nommé directeur de la clinique du palais royal.

Maroc : Aziz Akhannouch est le nouveau chef du gouvernement

Le roi Mohammed VI a reçu en audience ce vendredi 10 septembre 2021 au Palais royal de Fès, Aziz Akhannouch, président du Rassemblement national des indépendants (RNI), venu en...

Nous vous recommandons

Rabat : un policier arrêté pour vol

Un gardien de la paix en service à Rabat fait actuellement l’objet d’une enquête pour son implication présumée dans une affaire de vol.

La presse espagnole salue le discours du roi Mohammed VI

Plusieurs médias espagnols ont salué le discours du roi Mohammed VI du 20 août, notamment son souhait d’inaugurer « une étape inédite » dans les relations bilatérales entre le Maroc et l’Espagne, basées sur « la confiance, la transparence, la considération...

Gad Elmaleh solidaire avec le petit Rayan coincé dans un puits

L’humoriste canado-marocain Gad Elmaleh est bouleversé par l’histoire de Rayan, un garçonnet de 5 ans, coincé dans un puits profond de 45 cm de diamètre depuis mardi dernier, après une chute accidentelle.

La FIFA encense le Maroc

Les performances et les efforts réalisés par le Maroc dans le Programme de Développement des Talents lancé en février 2020 par Arsène Wenger, ont séduit l’instance internationale de football. Dans un article publié sur son site officiel, la FIFA estime que...

Maroc : voici les voitures les plus vendues depuis le début de l’année

Les ventes de voitures neuves au Maroc ont résisté malgré la crise sanitaire. Sur les huit premiers mois de l’année, une hausse de 13,81 % a été enregistrée pour un total de 118 382 unités vendues.

La fin de la contrebande hypothèque l’avenir économique de Sebta et Melilla

Deux ans après la fermeture de Sebta et Melilla à cause notamment de la contrebande, l’avenir économique de ses deux villes semble hypothéqué.

Le meilleur boulanger de Paris est Maghrébin

Makram Akrout, 42 ans, s’est vu attribuer le prix de la « meilleure baguette de Paris » samedi dernier. Une consécration pour cet ancien sans-papier tunisien et fils de boulanger.

Le Canada vient recruter au Maroc

Le Québec fait face à une pénurie de personnel de santé. Pour résoudre ce problème, le ministère de la Santé et des Services sociaux est autorisé à recruter plus de 4000 travailleurs de la santé - surtout des infirmières — à l’étranger notamment au Maghreb pour...

Brahim Bouhlel espère la grâce royale

Andra Matei, l’avocate de l’humoriste français Brahim Bouhlel, condamné le 21 avril à huit mois de prison pour « sa mauvaise blague », se démène pour tirer son client d’affaire. Elle entend déposer une quatrième demande de grâce royale en...

A Tanger, il est interdit de griller les têtes de mouton

Le conseil communal de Tanger en sa qualité de police administrative interdit formellement de griller les têtes et les pattes des moutons du sacrifice rituel de l’Aïd Al-Adha, au bord des routes et dans les espaces...