Polémique après les propos d’un député RNI sur le roi Mohammed VI

6 juillet 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors qu’il prenait la défense du gouvernement, un député du Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir, a, lors de la discussion sur la flambée des prix, fait une déclaration pour le moins polémique sur le roi Mohammed VI.

« Ce n’est pas le rôle du gouvernement de gérer cette question de la hausse des prix, puisque cela dépend de facteurs internationaux. Pourtant, cet Exécutif a adopté un programme jouissant de l’approbation de Sa Majesté et du peuple marocain », a lancé l’élu de la majorité, lors d’une séance plénière tenue lundi à la Chambre des représentants. Cette déclaration a suscité de vives réactions de la part des députés de l’opposition.

À lire : Le roi Mohammed VI félicite Aziz Akhannouch

« Le roi appartient à tous les Marocains, majorité et opposition », a réagi Mohammed Ouzzine du Mouvement populaire. « Le programme gouvernemental est approuvé et adopté par le Parlement, pas par le roi ». Driss Sentissi, président du groupe haraki a, pour sa part, rejeté une « tentative d’implication du roi » dans la question de la flambée des prix, rapporte TelQuel. « Sa Majesté est plus grande que tout ça, il est loin du programme gouvernemental et de toute responsabilité sur la hausse des prix », a-t-il affirmé.

À lire : Un journal colombien encense le roi Mohammed VI

Que dit la Constitution marocaine à ce sujet ? L’article 88 stipule que : « Après la désignation des membres du gouvernement par le Roi, le Chef du Gouvernement présente et expose devant les deux Chambres du Parlement réunies, le programme qu’il compte appliquer. Ce programme doit dégager les lignes directrices de l’action que le gouvernement se propose de mener dans les divers secteurs de l’activité nationale et notamment, dans les domaines intéressant la politique économique, sociale, environnementale, culturelle et extérieure ». « Ce programme fait l’objet d’un débat devant chacune des deux Chambres. Il est suivi d’un vote à la Chambre des Représentants. Le Gouvernement est investi après avoir obtenu la confiance de la Chambre des Représentants, exprimée par le vote de la majorité absolue des membres composant ladite Chambre, en faveur du programme du Gouvernement », complète l’article.

Sujets associés : Mohammed VI - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Parlement marocain - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Un journal colombien encense le roi Mohammed VI

Le journal colombien, Primicia Dario, s’est penché sur les mesures prises par le Maroc dans la lutte contre le coronavirus. Dans un article, le journal est venu à la conclusion...

Lahcen Belyamani, médecin personnel du roi Mohammed VI, directeur de la clinique du palais royal

Le professeur Lahcen Belyamani est le médecin personnel du roi Mohammed VI. Il a été également nommé directeur de la clinique du palais royal.

Le roi Mohammed VI félicite Aziz Akhannouch

Suite à sa réélection samedi à la tête du Rassemblement national des indépendants, (RNI), Aziz Akhannouch a reçu les félicitations du Roi Mohammed VI.

Le roi Mohammed VI récompensé par le Forum Crans Montana

Le roi Mohammed VI s’est vu décerner un prix par le Forum Crans Montana. Entre autres raisons ayant motivé cette récompense, la « gestion exemplaire » de la pandémie du Covid-19...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Le roi Mohammed VI ordonne de réformer le Code de la famille

Le roi Mohammed VI fait de la promotion des questions de la femme et de la famille sa priorité. Dans ce sens, il a adressé une correspondance au chef du gouvernement Aziz Akhannouch relative à la révision du Code de la famille.

Maroc : bonne nouvelle pour les familles

Au Maroc, le gouvernement prévoit d’accorder de l’aide directe aux familles nécessiteuses dans le cadre du projet de généralisation des allocations familiales en 2023.

Le portefeuille des Marocains du monde aiguise des appétits

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple, Mohammed VI a appelé à renforcer le cadre législatif de la diaspora marocaine. Depuis, la majorité gouvernementale se dispute le portefeuille des Marocains...

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.