Police aux frontières : l’Espagne soutient le Maroc, malgré la crise

5 juillet 2021 - 18h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Quelques jours après l’entrée massive de migrants à Ceuta les 17 et 18 mai, l’Espagne a conclu l’achat de 98 caméras thermiques au profit du Maroc. Elle prévoit aussi l’acquisition de 90 quads destinés à renforcer les forces de sécurité marocaines aux frontières.

Malgré la grave crise diplomatique ouverte avec le Maroc après l’accueil de Brahim Ghali dans un hôpital de Logroño, et la crise migratoire qui s’en est suivie avec l’arrivée en masse de migrants à Ceuta, l’Espagne continue de soutenir le Maroc dans la lutte contre l’immigration clandestine. Quelques jours après la survenue de la crise de Ceuta, le 28 mai plus exactement, l’Espagne a conclu la procédure pour l’acquisition de 98 caméras thermiques longue portée au profit du Maroc pour un montant de plus de 6,5 millions d’euros. Elle étudie actuellement les offres soumises par des entreprises privées pour l’acquisition de 90 quads tout-terrain dont 30 de type automatique destinés au Maroc. Cette acquisition va coûter 8 millions d’euros, fait savoir Vozpópuli.

À lire : L’Espagne a renforcé la police marocaine avec plus de 35 millions d’euros

L’Espagne effectue ces achats dans le cadre du Programme d’appui à la gestion des frontières et des migrations au Maroc, financé par un Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique qui avait déjà servi à doter le Maroc de 220 véhicules tout-terrain, 36 camions et cinq bateaux au cours des deux dernières années.

À ces achats, s’ajoutent les renforcements des forces de sécurité marocaines aux frontières en matériels et équipements par le ministère espagnol de l’Intérieur en vue d’un meilleur contrôle des flux migratoires. Depuis 2007, près de 40 millions d’euros d’aides, financées sur fonds budgétaires espagnols, ont été apportées au Maroc dans ce cadre. En 2017, un véhicule tout-terrain, trois quads, dix jumelles de vision nocturne et cinq analyseurs de gaz portables ont été offerts à la police marocaine qui a bénéficié de 75 autres véhicules tout-terrain au cours de l’année 2018.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Ceuta (Sebta) - Défense - Armement

Aller plus loin

Le chef de la police espagnole en visite au Maroc

Le Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, (DGSN/DGST) Abdellatif Hammouchi, a reçu en audience à Rabat, son homologue espagnol, Francisco...

L’Espagne a renforcé la police marocaine avec plus de 35 millions d’euros

Au cours des deux dernières années, l’Espagne a doté le ministère de l’Intérieur du Maroc en moyens roulants pour assurer avec efficacité les missions de contrôle au niveau des...

L’Espagne a ignoré l’état de dégradation de la frontière de Sebta

L’état de dégradation avancé de la frontière de Tarajal, dont était pourtant informé le ministère de l’Intérieur espagnol depuis 2019, a favorisé l’entrée massive de migrants...

L’Espagne veut une reprise rapide des relations avec le Maroc

Le Maroc a engagé des négociations avec l’Espagne et l’Union européenne (UE) en vue de la reprise de la coopération en matière migratoire. Dans ce cadre, des délégués de l’UE...

Ces articles devraient vous intéresser :

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.