L’Espagne veut une reprise rapide des relations avec le Maroc

15 novembre 2021 - 18h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Maroc a engagé des négociations avec l’Espagne et l’Union européenne (UE) en vue de la reprise de la coopération en matière migratoire. Dans ce cadre, des délégués de l’UE ont tenu mercredi à Rabat, des réunions avec le ministère de l’Intérieur, lesquelles ont été sanctionnées par la signature de nouveaux accords de coopération.

Le Maroc vient de réactiver sa coopération avec l’Espagne et l’UE dans le domaine de la protection des frontières et de la lutte contre les flux migratoires. Les nouveaux accords signés à Rabat prévoient le renforcement des Forces armées royales en véhicules et caméras de sécurité aux frontières, fait savoir El Español. Cet appui vise à renforcer les capacités opérationnelles des institutions marocaines en gestion intégrée des frontières, notamment en matière de surveillance des frontières (terrestres et maritimes), de lutte contre le trafic de migrants et la traite des êtres humains.

À lire : L’Espagne a accordé plus de 100 millions d’euros d’aide au Maroc entre 2014 et 2019

Depuis 2014, l’Europe a octroyé 232 millions d’euros d’aides au Maroc. Les fonds ont permis au ministère de l’Intérieur marocain d’acquérir des drones, des radars maritimes, des GPS portables, des systèmes de cartographie, des dispositifs de surveillance et plus d’un millier de véhicules de différentes classes ainsi que des motos.

Ce soutien de l’UE au Maroc semble inquiéter certains défenseurs de droits de l’homme qui craignent une utilisation des équipements par le Maroc à d’autres fins. « C’est du matériel technologique à double usage, car il est destiné à un usage civil en tant que matériel inoffensif, mais il peut être aussi utilisé pour une action répressive », a expliqué Javier G. Vega, professeur de droit international et relations internationales, faisant allusion au conflit entre le Front Polisario et le Maroc au Sahara.

À lire : Police aux frontières : l’Espagne soutient le Maroc, malgré la crise

Côté espagnol, la reprise de la coopération migratoire est un signe annonciateur de la reprise des relations diplomatiques avec le Maroc. Les autorités espagnoles espèrent que le sommet de haut niveau entre les deux pays pourra se tenir sous peu. Elles appellent aussi de leurs vœux une rencontre entre les rois Mohammed VI et Pedro Sánchez avant la fin de l’année ou début 2022.

La reprise de la coopération entre le Maroc et l’UE intervient dans contexte particulier de crises marqué par la rupture en août des relations diplomatiques entre Rabat et Alger, et la fermeture subséquente du gazoduc Maghreb-Europe, sans oublier les menaces de guerre du Front Polisario, soutenu par l’Algérie, contre le Maroc. La tension s’est exacerbée la semaine dernière avec la mort de trois routiers algériens au Sahara dont l’Algérie accuse le Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Union européenne - Coopération

Aller plus loin

L’Espagne a renforcé la police marocaine avec plus de 35 millions d’euros

Au cours des deux dernières années, l’Espagne a doté le ministère de l’Intérieur du Maroc en moyens roulants pour assurer avec efficacité les missions de contrôle au niveau des...

L’Espagne doit vite rétablir les relations avec le Maroc pour éviter les dommages

L’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères José Manuel Garcia Margallo a estimé que « les relations avec le Maroc doivent être réparées rapidement pour éviter les...

Le Maroc et l’Espagne vont renforcer leur coopération commerciale

Les ministres des Affaires étrangères espagnol et marocain ont tenu leur première rencontre bilatérale depuis l’éclatement de la crise. Les deux responsables ont convenu de...

Maroc-Algérie : l’Espagne veut jouer les médiateurs

José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, a annoncé que l’Espagne va proposer sa médiation dans la crise diplomatique entre le Maroc et l’Algérie.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...