Les hôtels de plus en plus chers pour les Marocains ? la ministre répond

6 janvier 2024 - 15h30 - Economie - Ecrit par : S.A

En réponse à une question sur « la politique intérieure et la contrainte de la hausse des prix » du parlementaire du groupe Haraki, Nabil Adoukch, Fatima Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire s’est expliquée sur le coût élevé des nuitées dans les hôtels, en particulier dans les villes du nord et à Marrakech.

Aux yeux de la ministre du Tourisme, Fatima Zahra Ammor, les prix de l’hébergement dans les hôtels, en particulier dans les villes du nord et à Marrakech sont raisonnables par rapport aux destinations touristiques en Asie et en Europe fréquentées par les Marocains. Pour étayer son argumentation, elle s’est appuyée sur les résultats d’une étude réalisée à l’été 2023 comparant les prix pour le même produit entre le Maroc et les destinations touristiques fréquentées par les Marocains en Asie et en Europe. Il ressort de cette étude que les prix d’hébergement dans les hôtels 3 étoiles au Maroc s’élèvent à 650 dirhams, tandis qu’ils varient entre 900 et 1700 dirhams dans ces pays, rapporte le site Al3omk. Les prix d’hébergement pratiqués dans les hôtels 4 étoiles au Maroc sont d’environ 1000 dirhams, alors qu’ils varient entre 1400 et 2200 dirhams dans ces pays.

À lire : L’afflux des MRE à l’origine de la flambée des prix dans les hôtels ?

Ce n’est pas la première fois que la ministre se défend du coût élevé des nuitées dans les hôtels marocains. Les prix « sont fixés dans le cadre des dispositions de la loi n° 104.12 relative à la liberté des prix et de la concurrence » et « sont liés à l’offre et à la demande », a-t-elle entre-temps affirmé. En répondant à un ensemble de questions écrites des députés en 2022, concernant la hausse des prix des services hôteliers offerts aux touristes locaux et étrangers, que ce soit sur l’ensemble du territoire national ou dans certaines villes, elle avait expliqué qu’il « est possible de réduire les prix des voyages en réservant et, dans la mesure du possible, en évitant les périodes où la demande dépasse largement l’offre ».

À lire : Vacances au Maroc : la flambée des prix inquiète les MRE

Et d’ajouter : le ministère du Tourisme «  travaille avec les représentations professionnelles du secteur du tourisme pour sensibiliser à la fourniture d’offres touristiques appropriées en termes de qualité et de prix et œuvre à augmenter l’offre touristique ; en particulier en encourageant l’investissement pour créer des établissements d’hébergement adaptés à la capacité touristique des familles marocaines ».

À lire : Maroc : la baisse des prix s’impose aux hôtels et auberges

Le tourisme marocain a amorcé sa reprise en 2023. « En 11 mois, 13,2 millions de touristes ont visité le Maroc, battant ainsi le record absolu de 12,9 millions de toute l’année de 2019 », précisait le ministère du Tourisme dans un communiqué diffusé le 14 décembre. Cette embellie a profité au secteur de l’hôtellerie. Le volume des nuitées touristiques s’est amélioré de 11 % par à 2019 et de 38 % par rapport à 2022 pour se situer à 23,7 millions.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Tourisme - Prix - Hôtellerie

Aller plus loin

L’afflux des MRE à l’origine de la flambée des prix dans les hôtels ?

Au Maroc, certains touristes n’arrivent pas à passer les vacances estivales dans des hôtels en raison des prix exorbitants ou « exagérés » pratiqués par ceux-ci. L’arrivée...

Maroc : un nouvel hôtel de luxe à Dakhla

La chaîne hôtelière espagnole spécialisée dans le tourisme de luxe, Senator & Resorts, a annoncé l’inauguration d’un nouvel hôtel, le « Senator Babilonia », prévue pour mai...

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le...

Vacances au Maroc : la flambée des prix inquiète les MRE

Au Maroc, les touristes nationaux et les MRE font face à la cherté des prix en ce début de vacances d’été. La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a été interpelée à ce...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ambitieux, le Maroc vise 26 millions de touristes en 2030

La ministre du Tourisme Fatim-Zahra Ammor a procédé au lancement des travaux de la nouvelle feuille de route du secteur avec la Confédération Nationale du Tourisme et ses principales associations et fédérations membres.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Au Maroc, le tourisme se remet des effets de la pandémie de Covid-19

Lentement mais sûrement, l’industrie touristique se remet progressivement du Covid-19. C’est ce qui ressort de la présentation du budget du ministère du Tourisme devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

Maroc : appel au boycott des loueurs de parasols sur les plages

Les loueurs de parasols et de tables continuent de dicter leur loi sur les plages marocaines, malgré les campagnes de sécurité lancées par les autorités pour libérer certaines plages. Une situation dénoncée par des activistes et citoyens sur les...

Le Maroc fait le pari de la diversité touristique

Le Maroc compte augmenter sensiblement la capacité hôtelière dans les prochaines années et préparer le pays pour la Coupe du monde 2030. Un plan vient d’être lancé dans ce sens et il est très ambitieux.

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Le Maroc parmi les destinations les plus recherchées sur Google

Le Maroc figure dans le top 10 des destinations les plus recherchées sur Google. Le puissant et violent séisme du 8 septembre n’a vraiment pas produit un impact négatif sur le tourisme marocain.

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

L’un des plus beaux endroits au monde est Marocain

L’Erg Chebbi, ou dunes de Merzouga dans le Sahara marocain, est l’un des plus beaux endroits au monde, selon un classement réalisé par Time Out.