Maroc : une "mafia des masters" dénoncée

22 octobre 2020 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le fonctionnement des masters dans les universités nationales a été décrié par un professeur de Droit pénal à la FSJES de Meknès relevant de l’Université Moulay Ismaïl. Cette dénonciation lui a valu une interdiction des cours magistraux.

Dans une vidéo de 100 minutes publiée le 13 octobre sur sa chaîne Youtube, le professeur a révélé les tares liées au fonctionnement des masters, allant de sa création à l’évaluation des étudiants, rapporte Medias24. Ces critiques ne sont qu’une partie de la face cachée de l’iceberg. Le professeur promet d’autres révélations dans les tout prochains jours.

Dans sa vidéo, le professeur a rappelé que la création d’un master exige le respect d’un certain nombre de critères qui font défaut dans les universités marocaines. Le titulaire du master doit présenter un "dossier descriptif", dans lequel il détaille, entre autres, les conditions d’accès, le nombre de mentions requises pour que le candidat soit sélectionné, les modules, les matières et l’équipe pédagogique.

Pour Abdelakbir Sossi El Alaoui, les relations amicales priment souvent sur les compétences. A l’en croire, l’équipe pédagogique composé par le titulaire du master est souvent constitué de “professeurs-amis”. Cette pratique est “inconcevable et injuste à l’égard d’autres professeurs méritants qui peinent à compléter leurs heures obligatoires, alors que d’autres arrivent à atteindre le plafond des 20 heures supplémentaires”, a-t-il martelé.

Ce même phénomène s’observe lors de la validation du dossier descriptif présenté au chef de filière et au doyen, dernière étape avant l’évaluation du dossier par le ministère de tutelle. Au dire d’Abdelakbir Sossi El Alaoui, la nature de la relation entre le professeur, titulaire du Master et le doyen peut jouer en sa faveur ou, au contraire, le désavantager. A ce titre, il propose que le dossier descriptif soit publié en ligne pour faciliter la tâche aux étudiants intéressés par ce Master. “Pour découvrir un master, les étudiants doivent demander à leurs aînés de leur faire un topo afin de connaître les matières, les critères de sélection, la forme du concours, etc. Pourtant, ils pourraient en un clic tout savoir”, a-t-il précisé.

L’autre dénonciation du professeur de droit est la forme du concours d’accès au Master. Il a invité le ministère à supprimer les mentions parmi les critères de sélection et à organiser un concours national à l’image du baccalauréat. “Le master est à prendre avec autant de sérieux que le baccalauréat. Il est inconcevable que les personnes qui posent les questions d’examens soient celles qui corrigent”, a-t-il ajouté.

Quelques heures après cette la publication de sa vidéo, le mis en cause a été sanctionné par la commission scientifique de la filière du Droit privé relevant de l’Université Moulay Ismaïl. Le professeur Abdelakbir Sossi El Alaoui conteste cette sanction et promet saisir les instances compétentes au moment opportun.

Sujets associés : Meknès - Education - Etude

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La plus ancienne université au monde se trouve au Maroc

La plus ancienne université au monde encore en activité, se trouve bel et bien au Maroc, et plus précisément dans la ville de Fès. Il s’agit de l’Université Al Qarawiyyin de Fès....

Aucune université marocaine dans le classement Shanghai 2020

Aucune université marocaine n’est présente sur la liste des 1000 universités mondiales. C’est ce que l’on remarque, malheureusement, dans le dernier classement académique 2020 de...

Top-100 des universités africaines : l’enseignement supérieur marocain fait piètre figure

L’enseignement supérieur marocain se porte mal. C’est ce que fait savoir l’annuaire spécialisé Unirank, qui classe les universités marocaines parmi les moins brillantes du...

Voici la meilleure université au Maroc

L’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah (USMBA) de Fès fait partie des 1000 premières universités au monde, d’après les données du «  Times Higher Education University ranking 2021...

Nous vous recommandons

Meknès

Maroc : ils passent leur nuit de noces au commissariat

À Béni Mellal et à Meknès, les éléments de la police ont interpellé, le week-end dernier, plusieurs personnes participant à des fêtes de mariage pour violation de l’état d’urgence sanitaire. Les couples ont passé une partie de leur nuit de noce au...

Des faussaires interpellés à Fès et Meknès

Les éléments de Brigade de la police judiciaire de Fès-Meknès ont interpellé quatre individus, dont une femme, dans des opérations menées simultanément à Fès et à Meknès. Ils seraient impliqués avec un réseau criminel actif dans la falsification de documents...

Après l’arrestation de l’un de ses responsables, Al Adl Wal Ihssane crie au complot

Alors que son responsable pour la région de Fès-Meknès a été arrêté en pleins ébats avec une femme divorcée, le mouvement Al Adl Wal Ihsane (Justice et Bienfaisance) crie au complot.

Prison pour des agents d’autorité impliqués dans le suicide d’un marchand ambulant à Boufakrane

La cour d’appel de Meknès a condamné des agents d’autorité à différentes peines de prison pour leur implication dans le suicide d’un marchand ambulant à Boufekrane qu’ils avaient agressé.

Maroc : un homme vend "l’honneur" de sa fille à 20 000 dirhams

Un homme a préféré retirer la plainte déposée contre l’agresseur de sa fille, contre la somme de 20 000 dirhams (environ 2000 euros). L’histoire a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Education

Bras de fer entre parents et écoles privées au Maroc

Les parents d’élèves et les écoles privées n’ont pas encore trouvé un compromis au sujet du modèle de cours à adopter et des modalités d’inscription. En attendant d’être fixés, certains parents ont préféré reporter l’inscription de leurs...

Les étudiants marocains affluent en France, malgré la crise

Malgré la crise sanitaire, les étudiants marocains ne renoncent pas à leurs projets de poursuivre les études supérieures en France. En préparation de la rentrée académique 2020-2021, le ministre de l’Éducation nationale, Saaïd Amzaz, a tenu des séances avec...

Espagne : les parents d’élèves marocains se plaignent du Halal servi à l’école

L’Association marocaine pour les droits des immigrés (AMDI) médiatise la cause des parents d’élèves musulmans en Espagne qui dénoncent la mauvaise qualité des menus halal dans les cantines scolaires. Dans une déclaration, elle demande aux responsables locaux...

Tétouan : le troisième campus de l’École 1337 démarre en janvier

Le Groupe Tanger Med, à travers sa fondation, a annoncé l’ouverture du troisième campus 1337 Med, en janvier 2022, dans la zone d’activité de Tétouan Shore, à proximité de Cabo Negro.

Gérald Darmanin écourte sa visite au Maroc

Le ministre français de l’Intérieur, en visite de travail au Maroc, est rentré en urgence sur Paris le vendredi 16 octobre, suite à l’attentat perpétré contre un enseignant. La victime a été décapitée à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, près de...

Etude

Le CCME réclame l’implication des MRE dans les politiques publiques

Le Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME) multiplie les actions pour une implication effective des Marocains de la diaspora dans les prises de décisions au royaume. À cet effet, une étude a été publiée, mettant la lumière sur les véritables...

Maroc : chute de l’informel entre 2009 et 2018

L’économie informelle s’est retrouvée à moins de 30% du PIB entre 2009 et 2018. C’est ce qui ressort d’une étude intitulée « Mesure et évolution de l’économie informelle au Maroc », publiée sur le site internet de Bank Al-Maghrib...

L’informel, l’autre fléau qui gangrène l’économie marocaine

L’évolution inquiétante de l’informel sur le marché marocain préoccupe le Haut commissariat au plan (HCP) qui a présenté le 2 mars une étude sur les causes et conséquences de ce fléau qui gangrène l’économie marocaine. Cette enquête de l’institution révèle que...

Le couvre-feu est inefficace pour lutter contre le Covid-19, selon une étude allemande

Une étude allemande met en doute l’efficacité du couvre-feu pour limiter la propagation du coronavirus, tirant exemple du cas de la région de la Hesse, cinquième territoire le plus peuplé en Allemagne. La mesure a été pourtant adoptée par le Maroc et...

Covid 19 : l’OMS craint de nouveaux variants « possiblement plus dangereux »

Le Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a alerté contre la «  forte probabilité  » de l’émergence de nouveaux variants du coronavirus.