Quimper : un Marocain condamné pour agression dans une discothèque

17 octobre 2021 - 11h00 - France - Ecrit par : S.A

Le tribunal de Quimper a condamné vendredi 15 octobre Abel*, un jeune marocain et son ami quimpérois, tous deux âgés de 18 ans à 18 et 8 mois de prison avec sursis pour avoir agressé et poignardé un jeune à la sortie d’une boîte de nuit de la ville.

Les faits s’étaient déroulés à la sortie d’une discothèque située dans la zone de Créac’h-Gwen, à Quimper, le 8 octobre 2021. Ce jour-là, une bagarre a éclaté entre jeunes devant l’établissement de nuit aux environs de 4 h. Les vigiles utilisent du gaz lacrymogène pour les disperser. La rixe se déplace quelques mètres plus loin. Martin et Abdel ne quittent pas la victime des yeux. Celle-ci tente de fuir. Sans succès. Elle chute. Les deux jeunes lui assènent des coups de pied et de poing. Dans la foulée, Martin lui perfore le poumon droit avec un couteau. Conséquence : un mois d’ITT.

À lire : Lille : des Algériens condamnés après une violente bagarre avec des Marocains

Les deux prévenus ont comparu devant le tribunal vendredi dernier, rapporte Le Télégramme. « C’est l’autre qui a commencé », indique à la barre Abel, pointant du doigt la victime. « Il a dit bande de fils de p***, venez, je vous prends. Demain, je vais vous couper », continue ce jeune marocain « en situation précaire sur le territoire ». La présidente Bérengère Gautheron s’adresse à Martin  : « Pourquoi l’avoir suivi dans la rue ? » « Pour avoir des explications », répond-il. Les questions s’enchaînent : Pourquoi l’avoir frappé ? « Un coup de pied sans faire exprès ». Pourquoi le frapper au sol ? « Je ne sais pas ». Pourquoi avoir sorti un couteau ? « Je me sentais menacé (par la victime) mais ce n’était pas dans l’optique de le planter ».

À lire : Medhi, 23 ans, poignardé à mort dans les Yvelines

Aux yeux de la présidente, ces explications sont « un peu surréalistes ». « Si le coup de couteau avait été donné à gauche et non à droite, le cœur aurait pu être touché. Vous auriez pu le tuer », commente le procureur Philippe Lemoine. Il requiert 14 mois de prison dont 8 mois avec sursis à l’encontre de Martin et une peine de 8 mois de prison avec sursis pour Abdel. Le verdict est tombé : les deux jeunes ont écopé de 18 et 8 mois de prison avec sursis, avec une obligation de travailler et interdiction de détenir une arme pendant cinq ans. Ils doivent également indemniser la victime.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

Lisieux : un Marocain condamné pour violences et menaces de mort sur sa compagne

Le tribunal de Lisieux a condamné vendredi 17 septembre 2021 un Marocain de 24 ans en situation irrégulière à un an de prison ferme pour des violences et menaces de mort sur sa...

Quimper : un Marocain condamné pour violences conjugales

Arrêté le 21 avril 2021 à Quimper, un Marocain de 25 ans a écopé, vendredi dernier, de deux mois de prison avec sursis pour des violences commises sur son épouse.

Madrid : un Marocain arrêté pour avoir tenté de brûler des SDF

Un jeune Marocain de 19 ans, au casier judiciaire bien rempli, a été arrêté par la police espagnole après avoir agressé et brûlé trois de ses compatriotes sans-abris qui...

Medhi, 23 ans, poignardé à mort dans les Yvelines

Un jeune homme de 23 ans a été poignardé à mort juste devant l’entrée d’un immeuble de la cité des Indes à Sartrouville. Pour le moment, les raisons de cette agression restent...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.