Recherche

Quimper : un Marocain condamné pour agression dans une discothèque

© Copyright : DR

17 octobre 2021 - 11h00 - Société - Par: S.A

Le tribunal de Quimper a condamné vendredi 15 octobre Abel*, un jeune marocain et son ami quimpérois, tous deux âgés de 18 ans à 18 et 8 mois de prison avec sursis pour avoir agressé et poignardé un jeune à la sortie d’une boîte de nuit de la ville.

Les faits s’étaient déroulés à la sortie d’une discothèque située dans la zone de Créac’h-Gwen, à Quimper, le 8 octobre 2021. Ce jour-là, une bagarre a éclaté entre jeunes devant l’établissement de nuit aux environs de 4 h. Les vigiles utilisent du gaz lacrymogène pour les disperser. La rixe se déplace quelques mètres plus loin. Martin et Abdel ne quittent pas la victime des yeux. Celle-ci tente de fuir. Sans succès. Elle chute. Les deux jeunes lui assènent des coups de pied et de poing. Dans la foulée, Martin lui perfore le poumon droit avec un couteau. Conséquence : un mois d’ITT.

À lire : Lille : des Algériens condamnés après une violente bagarre avec des Marocains

Les deux prévenus ont comparu devant le tribunal vendredi dernier, rapporte Le Télégramme. « C’est l’autre qui a commencé », indique à la barre Abel, pointant du doigt la victime. « Il a dit bande de fils de p***, venez, je vous prends. Demain, je vais vous couper », continue ce jeune marocain « en situation précaire sur le territoire ». La présidente Bérengère Gautheron s’adresse à Martin  : « Pourquoi l’avoir suivi dans la rue ? » « Pour avoir des explications », répond-il. Les questions s’enchaînent : Pourquoi l’avoir frappé ? « Un coup de pied sans faire exprès ». Pourquoi le frapper au sol ? « Je ne sais pas ». Pourquoi avoir sorti un couteau ? « Je me sentais menacé (par la victime) mais ce n’était pas dans l’optique de le planter ».

À lire : Medhi, 23 ans, poignardé à mort dans les Yvelines

Aux yeux de la présidente, ces explications sont « un peu surréalistes ». « Si le coup de couteau avait été donné à gauche et non à droite, le cœur aurait pu être touché. Vous auriez pu le tuer », commente le procureur Philippe Lemoine. Il requiert 14 mois de prison dont 8 mois avec sursis à l’encontre de Martin et une peine de 8 mois de prison avec sursis pour Abdel. Le verdict est tombé : les deux jeunes ont écopé de 18 et 8 mois de prison avec sursis, avec une obligation de travailler et interdiction de détenir une arme pendant cinq ans. Ils doivent également indemniser la victime.

Mots clés: France , Prison , Violences et agressions

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact