France : condamné à 25 ans de prison pour le meurtre raciste d’un Marocain

8 octobre 2021 - 20h40 - France - Ecrit par : S.A

Claude Gorsky, un retraité était jugé devant la cour d’Assises de Mont-de-Marsan pour répondre du meurtre raciste de son voisin, Saïd El Barkaoui, décédé quelques jours après qu’il a tiré à cinq reprises sur lui à Ychoux (Landes). Il a écopé de 25 ans de réclusion criminelle.

Les faits remontent à mai 2018. Un dimanche, Claude Gorsky avait tiré à cinq reprises sur son voisin, Saïd El Barkaoui, un Marocain de 38 ans. Ce père de six enfants est décédé quinze jours plus tard d’une rupture d’anévrisme. Placé en détention provisoire le 22 mai 2018, le présumé meurtrier avait bénéficié, le 10 décembre 2019, d’une relaxe devant la chambre d’instruction de Pau.

Claude Gorsky a plaidé la légitime défense tout au long du procès, rapporte France info. Accusé d’avoir commis un homicide à motif raciste, il nie. « On m’a accusé de ne pas avoir des sentiments, c’est faux. Je les ressens énormément, mais je ne peux pas les exprimer », dit-il. Lors de son réquisitoire, le procureur de la République de Mont-de-Marsan, Olivier Janson a démonté ce qu’il appelle « le système de défense Gorsky qui a consisté à dire durant tout le procès “Je n’ai pas voulu le tuer. Je ne suis pas raciste. Je n’ai fait que me défendre”  ». Il décrit un homme à la vision étriquée, dépourvu de toute humanité. « Vous êtes le seul responsable de ce drame », a-t-il ajouté.

À lire : France : le meurtrier "raciste" d’un Marocain libéré

Persuadé qu’il s’agit bel et bien d’un crime raciste, le procureur de la République a requis 25 ans d’emprisonnement sans réclusion criminelle à perpétuité. « Ma conviction, c’est que la réquisition du Procureur est disproportionnée au regard des faits. Monsieur Gorsky n’a pas tué monsieur El Barkaoui. C’est une réalité, car plusieurs experts vous l’ont dit », plaide Anthony Sutter, avocat de l’accusé.

À lire : Marche blanche en mémoire Saïd El Barkaoui tué par son voisin de 5 balles

Les avocats de la famille de la victime ont insisté sur le caractère raciste du crime. « Gorsky a tué dans une furie raciste » a affirmé l’avocat du Mouvement contre le racisme et l’amitié entre les peuples (MRAP). « Toute la famille de Saïd El Barkaoui est restée digne durant tout le procès. On n’a pas vu la même chose de l’autre côté », a constaté l’avocate de la sœur de la victime, Jamila El Barkaoui.

Après les plaidoiries, les jurés ont examiné le dossier puis délibéré. Claude Gorsky a écopé de 25 ans de réclusion criminelle.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Racisme - Prison

Aller plus loin

France : un Marocain décède de cinq balles tirées par un voisin « raciste »

L’homme d’origine marocaine qui avait été atteint par cinq balles tirées il y a une quinzaine de jours par un voisin est décédé lundi soir au CHU de Bordeaux.

Attentat de Magnanville : Prison à vie pour Mohamed Lamine Aberouz

Accusé de complicité avec le djihadiste Larossi Abballa pour l’assassinat d’un couple de policiers à Magnanville le 13 juin 2016, Mohamed Lamine Aberouz a été condamné mercredi...

Quimper : un Marocain condamné pour agression dans une discothèque

Le tribunal de Quimper a condamné vendredi 15 octobre Abel*, un jeune marocain et son ami quimpérois, tous deux âgés de 18 ans à 18 et 8 mois de prison avec sursis pour avoir...

France : le meurtrier "raciste" d’un Marocain libéré

Claude Gorsky, le meurtrier présumé de Saïd El Barkaoui placé en détention provisoire le 22 mai 2018 a bénéficié, mardi 10 décembre, d’une relaxe. Ainsi en a décidé la chambre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...