Un rapport inquiétant sur l’islamophobie au Canada

22 avril 2023 - 23h50 - Monde - Ecrit par : S.A

Le rapport d’un comité sénatorial révèle que l’islamophobie et la violence à l’encontre des musulmans sont répandues et profondément ancrées dans la société canadienne.

Parmi les conclusions de la commission figure une observation selon laquelle les attaques contre les musulmans semblent souvent se produire dans la rue et semblent être plus violentes que celles visant d’autres groupes religieux, a déclaré à La Presse canadienne la présidente du comité sénatorial, la sénatrice Salma Ataullahjan. Elle ajoutera que les analystes et les experts interrogés par le comité sénatorial ont déclaré que la montée des groupes haineux d’extrême droite et des groupes antimusulmans figurait parmi les facteurs à l’origine des attaques contre les musulmans.

À lire : Les crimes contre les musulmans en forte hausse au Canada

« De nombreux musulmans du Canada vivent dans la crainte constante d’être pris pour cible, en particulier s’ils ont subi une attaque islamophobe, s’ils en ont été témoins ou s’ils ont perdu un être cher à cause de la violence », a constaté la commission, qui dit avoir entendu parler de traumatismes intergénérationnels « parce que de jeunes enfants en sont témoins. Les musulmans s’expriment parce qu’il y a tant d’attaques et qu’elles sont si violentes. »

À lire : Les opinions négatives envers l’Islam très élevées au Québec, révèle une étude (vidéo)

La commission a également abordé les cas de femmes musulmanes noires d’Edmonton qui ont été violemment agressées ces dernières années. « Certaines d’entre elles étaient assises devant nous et tout le monde avait les larmes aux yeux parce qu’il n’est pas facile de raconter son histoire, surtout quand on a été blessé », a relaté Salma Ataullahjan. Toutes choses qui l’amènent à affirmer que le Canada a « un problème » et que ce problème est plus grave que ne le suggèrent les statistiques actuelles. D’après les chiffres publiés par Statistique Canada le mois dernier, les crimes haineux visant les musulmans signalés par la police avaient augmenté de 71 % entre 2020 et 2021.

À lire : Comment les musulmans de Canada comptent combattre l’islamophobie

Le Conseil national des musulmans canadiens se félicite du travail du comité sénatorial. « Nous sommes heureux que cela soit fait, a déclaré le porte-parole Steven Zhou. C’est un sujet sur lequel tout le monde doit se pencher. C’est un problème qui s’aggrave », soulignant que les gens n’aiment pas signaler ce genre de choses. Il leur en faut beaucoup pour aller devant les tribunaux ou parler à la police, qui ne comprend peut-être pas exactement ce qu’ils ont vécu. »

À lire : Québec : Justin Trudeau condamne l’islamophobie

La version finale du rapport devrait être publiée en juillet. Les travaux du comité sénatorial ont débuté en juin 2022. Ils ont connu la participation de sénateurs, analystes, traducteurs et autres membres du personnel du comité qui se sont rendus à Vancouver, à Edmonton, au Québec et dans la région du Grand Toronto pour s’entretenir avec des Canadiens qui fréquentent des mosquées, des musulmans victimes d’attentats, des enseignants, des médecins et des responsables de la sécurité, entre autres.

Sujets associés : Canada - Religion - Islamophobie - Islam

Aller plus loin

La Grande mosquée de Paris s’inquiète de la montée de l’islamophobie en France

La Grande mosquée de Paris se dit « extrêmement préoccupée par la forte montée » des actes et des discours anti-musulmans en France.

Canada : funérailles publiques de quatre musulmans membres d’une famille

Les quatre membres d’une famille musulmane tués dans une attaque à London, en Ontario, ont été inhumés samedi après-midi. Ils ont reçu des hommages publics, en présence de...

Comment les musulmans de Canada comptent combattre l’islamophobie

Les musulmans de Canada s’organisent pour combattre l’islamophobie. En prélude au sommet national sur l’islamophobie prévue jeudi 22 juillet, le Conseil national des musulmans...

Joe Biden célèbre l’Aid El-Fitr et s’engage contre l’islamophobie

Le président des États-Unis Joe Biden a célébré lundi l’Aid El-Fitr avec la communauté musulmane, en présence de sa vice-présidente, Kamala Harris. Il a par ailleurs assuré...

Ces articles devraient vous intéresser :

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.