Recherche

Sahara : l’Algérie rejette la résolution du Conseil de sécurité

© Copyright : DR

1er novembre 2021 - 08h00 - Monde - Par: G.A

Après la décision prise vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU de proroger d’une année la mission de la Minurso (Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental), la réaction de l’Algérie était attendue. Dimanche, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale établie à l’étranger a exprimé dans une déclaration publique « le profond regret » de l’Algérie qui « ne soutiendra pas ce texte » qui manque « cruellement de responsabilité ».

Vendredi 29 octobre dernier, la résolution n° 2602, présentée par les États-Unis, a été adoptée par 13 voix pour et deux abstentions : la Russie et la Tunisie. Une adoption face à laquelle, l’Algérie exprime toute sa déception. « Suite à l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations Unies de la Résolution 2602 (2021) portant renouvellement du mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un Référendum au Sahara occidental (MINURSO), l’Algérie exprime son profond regret quant à l’approche fondamentalement déséquilibrée consacrée par ce texte qui manque cruellement de responsabilité et de lucidité du fait du forcing malencontreux de certains des membres influents dudit Conseil », peut-on lire dans la déclaration.

À lire : L’ONU adopte une nouvelle résolution sur le Sahara

Le porte-parole souligne que « l’Algérie ne soutiendra pas cette résolution partiale qui a pour effet de conforter les prétentions exorbitantes de l’État occupant dont elle encourage l’intransigeance et les manœuvres visant à entraver et à pervertir le processus de décolonisation du Sahara occidental ». Mieux, le pays dit attendre du nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, « la mise en œuvre de la Résolution 690 (1991), le plan de règlement accepté par les deux parties au conflit, et adopté unanimement par le Conseil de Sécurité ».

À lire : La France soutient le plan marocain d’autonomie sur la question du Sahara

Par ailleurs, l’Algérie appelle la communauté internationale à ne ménager aucun effort pour amener les deux parties à « engager des pourparlers directs et francs, sans aucune condition préalable » conformément à la décision du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine adoptée en mars 2021.

À lire : La Colombie dément toute reconnaissance de la marocanité du Sahara

Samedi, le Front Polisario, comme on pouvait s’y attendre, a affirmé que « le peuple sahraoui n’a pas d’autre choix aujourd’hui que de poursuivre et d’intensifier sa légitime lutte armée pour défendre la souveraineté de sa patrie et d’assurer l’exercice de son droit inaliénable et non négociable à l’autodétermination et à l’indépendance ».

Mots clés: Algérie , ONU , Union Africaine (UA) , Autonomie Sahara , Sahara Occidental , République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact