Régularisation massive de "sans-papiers" au Maroc

12 novembre 2013 - 20h41 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le Maroc a décidé de régulariser les sans-papiers subsahariens répondant à certaines conditions prescrites par la loi. L’opération concernant aussi la régularisation des étrangers en séjour illégal au Maroc, devrait être lancée dès le 1er janvier 2014, d’après un communiqué du ministère Chargé des Marocains Résidant à l’étranger et des Affaires de la Migration.

Anis Birou, ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger contacté par Bladi.net, estime entre 25.000 et 40.000 le nombre d’immigrés subsahariens installés au Maroc.

Cette campagne "exceptionnelle" de régularisation des sans-papiers, qui aura lieu du 1er janvier au 31 décembre 2014, concerne tous les immigrés en situation irrégulière au Maroc, précise Anis Birou, selon lequel, le nombre de régularisations dépendra des dossiers qui seront présentés.

Les candidats concernés sont :

• Les étrangers conjoints de ressortissants marocains justifiant d’au moins 2 ans de vie commune.
• Les étrangers conjoints d’autres étrangers en résidence régulière au Maroc et justifiant d’au moins 4 ans de vie commune.
• Les enfants issus des deux cas susvisés.
• Les étrangers disposant de contrats de travail effectifs d’au moins 2 ans.
• Les étrangers justifiant de 5 ans de résidence continue au Maroc.
• Les étrangers atteints de maladies graves et se trouvant sur le territoire national avant le 31 décembre 2013.

L’opération de régularisation qui sera menée en étroite collaboration avec le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) et la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme, concerne en premier lieu, "la régularisation des 850 demandeurs d’asile reconnus par la représentation du Haut-Commissariat aux Réfugiés au Maroc et le bureau des réfugiés et des apatrides relevant du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération".

Des "bureaux des étrangers" disposant des moyens humains et matériels nécessaires pour mener à bien cette opération, seront mis en place dans toutes les préfectures et provinces du Royaume "pour recevoir et valider les demandes de régularisation".

Le Roi Mohammed VI avait ordonné en septembre dernier "la régularisation de la situation des sans-papiers" notamment Subsahariens au Royaume. Une mesure exceptionnelle qui fera du Roi du Maroc l’un des personnages les plus populaires du continent africain, a confié un diplomate marocain à Bladi.net.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Régularisation - Conseil consultatif des droits de l’homme - Immigration - Anis Birou

Aller plus loin

Les Français en tête des étrangers résidant au Maroc

Les Français sont de loin la communauté étrangère la plus présente au Maroc, d’après des chiffres qui viennent d’être publiés par le Haut Commissariat au Plan (HCP) à l’occasion...

Le Maroc, meilleur pays pour les immigrés en Afrique du Nord

La régularisation massive décidée par le Maroc a sans doute payé au niveau de son image auprès des immigrés. Le royaume est aujourd’hui considéré comme le meilleur pays pour les...

Le Maroc régularise, l’Algérie expulse

Ce sont deux approches très différentes qui ont été adoptées par les deux pays voisins. Alors que l’Algérie a décidé d’expulser violemment les migrants clandestins, le Maroc...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Maroc : vers la légalisation de la cryptomonnaie ?

Actuellement interdit au Maroc, la Cryptomonnaie pourrait être autorisée et officialisée par un projet de loi qui attend d’être voté.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...